L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 07/02/2022 au 13/02/2022). 

LE DESSIN DE LA SEMAINE. L’œil de Morgan Navarro pour Conspiracy Watch.

CONVOI DE LA LIBERTÉ. Le siège d’Ottawa par le « Freedom Convoy » (« Convoi de la liberté ») a été organisé par des routiers mécontents des règles sanitaires s’appliquant à ceux qui traversent la frontière canado-américaine. Le mouvement ne touche toutefois qu’une petite minorité d’entre eux acquise à des positions extrémistes. PressProgress, un média canadien, a donné un aperçu de ces extrémistes et influenceurs, qui, par le passé, ont harcelé le Premier ministre Justin Trudeau ou manifesté dans les hôpitaux lors des dernières élections fédérales (source : PressProgress, 8 février 2022).

La réplique française du « Freedom Convoy » a donné à entendre un certain nombre d’opinions complotistes, comme celles qu’a recueillies le journaliste Paul Larrouturou, au départ de Nice, le 9 février au matin : « Ils veulent nous pucer »« cette plandémie est un prétexte », « c’était orchestré »« il va y avoir un génocide »« ils mentent sur les morts »… (source : LCI/Twitter, 9 février 2022).

De nombreux groupes en lien avec la mouvance conspirationnistes QAnon ont relayé l’initiative française, qui a reçu le soutien de figures politiques comme Jean-Frédéric Poisson, proche d’Éric Zemmour, du conférencier pro-Raoult Idriss Aberkane ou encore du président des Patriotes, Florian Philippot, qui surfe depuis un an sur la vague des mouvements antirestrictions (source : Le Monde, 8 février 2022).

GÉNOCIDE ARMÉNIEN. Le 30 janvier 2022, le quotidien turc Daily Sabah, organe particulièrement favorable au gouvernement d’Ankara, a publié un article imputant la « déportation arménienne » (le mot « génocide » est soigneusement éludé) aux Juifs et aux francs-maçons. Mêlant insinuations et bourrage de crâne, le texte multiplie les contre-vérités et affirmations gratuites dans une prose confuse et complotiste (source : Conspiracy Watch, 7 février 2022).

LÉVY-BUZYN. Yves Lévy, ancien patron de l’Inserm, est menacé de mort, alors que sa compagne, Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé, était déjà placée sous protection policière. Depuis la crise du Covid, le couple fait l’objet d’insultes à caractère antisémite de la part de la fachosphère et de la complosphère amplifiées par la défiance d’une partie de l’opinion (source : Le Point, 7 février 2022).

MALAISE DÉMOCRATIQUE. 82% des Français font confiance à la science, selon le Baromètre de la confiance politique publié en janvier 2022, un chiffre qui chute toutefois à 68% lorsqu’il s’agit des experts scientifiques conseillant le gouvernement, et à 42% pour le gouvernement seul. Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS (Cevipof), revient sur les principaux enseignements du Baromètre de la confiance qui vient d’être publié (source : Polytechnique insights, 9 février 2022).

RUSSIE-UKRAINE. Alors que l’attention est focalisée sur les troupes russes aux frontières ukrainiennes, Moscou déploie un arsenal masqué mais tout aussi dangereux, fait de campagnes de désinformation et de cyberattaques, visant à déstabiliser le pays. « Ils manipulent l’information à un niveau orwellien », explique un interlocuteur du Monde, éberlué par le savoir-faire russe en la matière (source : Le Monde, 7 février 2022).

KLA.TV. Klagemauer TV (ou Kla.TV) est un site conspirationniste particulièrement prolifique. Expert en désinformation, ce média suisse créé en 2012, propose des contenus dans 86 langues. Conspiracy Watch lui avait consacré une notice. Tour d’horizon actualisé des contenus en langue française (source : Grompf/Twitter, 11 février 2022).

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE. Un hacker, qui se fait appeler « Symed18 », a fait tomber le site internet néo-nazi Démocratie participative de l’activiste d’extrême droite Boris Le Lay. Outre l’accès à de multiples données sur les abonnés, le piratage a permis de localiser précisément au Japon le lieu où se cache, depuis 2019, l’activiste breton, qui est sous le coup de plusieurs condamnations à de la prison ferme en France. Les médias StreetPress et Numérama ont consulté les leaks et interrogé le pirate (source : StreetPress, 11 février 2022).

MÉDECINE ALTERNATIVE. Les passerelles sont nombreuses entre les communautés « médecine douce » et le mouvement antivax ou anti-pass. « Vrai ou Fake » en donne une illustration en proposant un zoom sur Denis Agret, un ex-médecin urgentiste engagé contre les mesures sanitaires, qui s’était lancé dans la « yoga thérapie » en 2017 et a fini par démissionner de toutes ses fonctions médicales en septembre dernier (source : Julien Pain/Twitter, 11 février 2022).

PODCASTS HAINEUX. Dans sa chronique « Antidote » du 11 février sur France Inter, Tristan Mendès France s’est intéressé à la question des podcasts, devenus un espace de diffusion privilégié des contenus complotistes. En France, Spotify, Deezer, Apple et Google favorisent ce commerce, ce qui fait dire à notre collaborateur qu’« il serait peut-être temps que toutes ces grandes entreprises commerciales de podcasts s’investissent sérieusement dans la modération des contenus qu’elles hébergent » (source : France Inter, 11 février 2022).

À noter que Spotify France a pris la décision de bannir de sa plateforme la chaîne d’Égalité & Réconciliation, ERFM. Selon la direction, de nombreux podcasts contrevenaient à leurs conditions d’utilisation (source : Fact & Furious, 9 février 2022).

À noter également que l’éviction récente de l’influenceur antivax Joe Rogan de Spotify a suscité des convoitises : la plateforme Rumble lui a ainsi proposé un contrat de 100 millions de dollars pour héberger sans censure ses contenus de désinformation (source : Théo Laubry/Twitter, 7 février 2022).

CONVERGENCE IDÉOLOGIQUE. Sur le podcast de Joe Rogan, les attaques chimiques commises par le régime de Bachar el-Assad en Syrie ont été qualifiées de « gros mensonge » à cause de fausses informations sur l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) diffusées par WikiLeaks et The Grayzone…  (source : Syrie Factuel/Twitter, 12 février 2022).

ANNE FRANK. Conspiracy Watch s’était penché sur la polémique autour de l’ouvrage Qui a trahi Anne Frank ? présentant les résultats d’une enquête qui pointerait la responsabilité d’un notaire juif dans l’arrestation d’Anne Frank et de sa famille. Vincent Pankoke, un ancien agent du FBI qui dirigeait cette enquête, a répondu aux critiques que ses « découvertes » ont suscitées aux Pays-Bas, sans convaincre pour autant les experts (source : Bart van der Boom/Twitter, 10 février 2022).

CITOYEN SOUVERAIN. L’imaginaire conspirationniste du « citoyen souverain » mélange arguments de droit naturel, divin et constitutionnel, pour s’arroger une autorité fictive. Cette posture militante paraît gagner du terrain dans les pays anglo-saxons, en Allemagne et même en France, comme en témoigne la mouvance complotiste One Nation d’Alice Pazalmar. Une tendance qui a lieu d’inquiéter… (source : Tristan Mendès France/Twitter, 10 février 2022).

FRANCO TRINCA. Le biologiste Franco Trinca, l’un des coordinateurs du mouvement « Uniti per la libera scelta » (« Unis pour le libre choix ») composé de diverses associations antivax, est décédé à l’hôpital de Città di Castello. Non vacciné, le biologiste, âgé de 70 ans, était hospitalisé depuis environ deux semaines en raison d’une pneumonie causée par la Covid-19 (source : Corriere della Sera, 5 février 2022).

FABRICE DI VIZIO. En un an et demi, Me Fabrice Di Vizio est devenu une figure majeure des antivax. Très présent dans l’émission de Cyril Hanouna, cet habitué des plateaux télé, qui ne répugne pas à apparaître dans des médias ouvertement complotistes, ne sait plus où donner de la tête… « La parole est à la défiance », c’est le titre de la chronique de Rudy Reichstadt parue dans la dernière livraison de l’hebdomadaire Franc-Tireur (source : Franc-Tireur, 9 février 2022).

ALDO STERONE. Evoluant dans la mouvance d’extrême droite dite de la « Dissidence », le youtubeur « Aldo Sterone », qui s’est déjà illustré en relayant des fausses informations (ici et ), suggère que l’homme n’a jamais marché sur la Lune sur la base d’une photo du module utilisé par la NASA pour se poser sur l’astre.

RT FRANCE. L’Arcom, l’autorité née de la fusion du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi), a reçu une plainte relevant une vingtaine de manquements supposés de la chaîne RT France. Parmi les signalements, un reportage sur le film Tourist, à la gloire de la société militaire privée russe Wagner en République centrafricaine. Révélée par un entrefilet de Challenges le 10 février, la nouvelle de la plainte a suscité une réaction immédiate du côté de la chaîne russe : « Une nouvelle attaque contre la liberté médiatique ? », s’est interrogé le site de RT France, faisant allusion à l’interdiction d’émettre qui vient de frapper le canal allemand, qui n’en avait pas demandé l’autorisation auprès du régulateur allemand des médias (source : Libération, 9 février 2022).

ALAIN HOUPERT. Conspiracy Watch avait signalé l’attitude du médecin et sénateur LR Alain Houpert, relativisant depuis le début de la crise sanitaire la gravité de la pandémie et exprimant son hostilité aux mesures gouvernementales. L’élu, qui fait le bonheur de la complosphère, vient de réaffirmer dans un tweet son soutien explicite au Pr Didier Raoult (source : Conspiracy Watch/Twitter, 8 février 2022).

IDRISS ABERKANE. La chaîne YouTube sceptique « La Tronche en Biais » s’est penchée sur le cas de l’influenceur Idriss Aberkane, dont la réputation de « génie » est aussi artificiellement construite qu’usurpée. Un décryptage approfondi et salutaire qui vaut à son auteur, Thomas Durand, d’être traité de « chien » et d’« escroc raciste » (source : La Tronche en Biais/YouTube, 4 février 2022).

CORINNE LEPAGE. Rendant hommage au très controversé Pr Luc Montagnier, décédé le 8 février dernier, l’avocate et ancienne ministre Corinne Lepage, co-fondatrice du Criigen, a suscité l’incompréhension sur les réseaux sociaux en écrivant que le scientifique aurait eu pour « tort récent [d’avoir eu raison] trop tôt sur l’origine du covid et d’oser le dire » et en s’interrogeant sur la tardiveté de l’annonce du décès par les médias.

Source : Twitter, 10/02/2022.

Annoncée mardi par FranceSoir (devenu l’un des sites les plus influents de la complosphère), la disparition du prix Nobel à l’âge de 89 ans n’a été confirmée que deux jours plus tard par la mairie de Neuilly-sur-Seine, ainsi que l’explique Le Monde. En avril 2020, Luc Montagnier avait déclaré sur la base de deux articles douteux que le génome du virus SARS-CoV-2 comportait « des séquences d’un autre virus, qui est le VIH, le virus du sida ». Il avait par la suite fait une apparition dans le film conspirationniste « Hold-up » (source : L’Express, 10 février 2022).

LECTURES. Vient de paraître Anti Fake news, le livre indispensable pour démêler le vrai du faux, de Thomas Huchon et Jean-Bernard Schmidt. À partir d’exemples et de cas pratiques, les auteurs donnent des clés pour éviter les pièges des manipulateurs de l’information et exercer pleinement son libre arbitre (source : France Inter, 10 février 2022).

À l’occasion de la sortie de son livre Voyage en terres complotistes (Fayard), Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean-Jaurès, revient, dans un entretien avec David Medioni, sur le complotisme et la défiance envers les institutions sur laquelle prospère cette « idéologie dégradée » (source : Fondation Jean-Jaurès, 8 février 2022).

Historien et journaliste, Christophe Bourseiller vient de publier Le Complotisme. Anatomie d’une religion (éd. du Cerf). Il y brosse les portraits de dix complotistes, de l’abbé Barruel à Thierry Meyssan en passant par Lyndon LaRouche et Ernst Zündel, puis y aborde neuf grandes théories du complot. La dernière partie du livre s’attache à examiner les raisons de l’essor de cette « religion du doute ».

ÉLECTIONS 2022. 21 médias français unis au sein de la coalition « Objectif Désinfox » proposent des articles de vérification réalisés à l’occasion des élections présidentielle et législatives de 2022. Le site « AFP factuel » a créé une page à cet effet, qui repose notamment sur les signalements des lecteurs.