L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 12/07/2021 au 18/07/2021).

CUBA. Dans un tweet, l’ancien président bolivien Evo Morales a exprimé sa solidarité avec le peuple cubain. L’île est en proie, depuis dimanche 11 juillet, à des manifestations historiques contre les pénuries, qui prennent pour cible le gouvernement. Ce dernier a appelé ses partisans à répliquer dans la rue. Dans son message posté le 13 juillet, Morales a dénoncé une main étrangère en expliquant que le vrai « péché » de Cuba était d’« avoir créé un vaccin efficace à plus de 92%, ce qui affecte les intérêts du capitalisme » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 13 juillet 2021).

CHINE. Un autocar a explosé dans le nord-ouest du Pakistan, le 16 juillet, provoquant la mort de douze personnes, dont neuf ressortissants chinois. La Chine et le Pakistan divergent à ce stade sur la nature des événements, la première mettant en avant la thèse de l’attentat quand Islamabad parle d’une explosion due à une fuite de gaz. Le média d’État chinois Global Times va jusqu’à évoquer l’implication d’un « pays tiers », désignant implicitement la main des Occidentaux… (source : Antoine Bondaz/Twitter, 16 juillet 2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. Le 9 juillet dernier, le Pr Raoult a posté un tweet dans lequel il se disait « favorable à la vaccination systématique des personnels soignants ». Une prise de position qui a jeté le trouble chez les covido-sceptiques et les opposants à la vaccination qui constituent une part significative de ses partisans.

DIDIER RAOULT. Harcèlement en ligne, insultes, menaces… Si le professeur Raoult a toujours pris soin de se tenir à l’écart de ces échauffourées, une enquête du Monde montre que des personnes liées à son établissement, l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, à Marseille, y jouent les premiers rôles et s’illustrent par des méthodes très contestables telles que le harcèlement, la diffamation, le doxxing voire les menaces de mort (source : Le Monde, 14 juillet 2021).

ANTIVAXX. Olivia Guidry, infirmière qui incitait ses amis et sa famille, notamment sur Facebook, à refuser la vaccination contre la Covid-19 l’an dernier, est morte samedi dans un hôpital en Louisiane après avoir contracté la maladie. Le Dr Joe Kanter, responsable de la santé de l’État de Louisiane, a déclaré dans un point presse que les travailleurs de la santé pouvaient eux aussi être la proie de mythes et de la désinformation à propos des vaccins (source : La Presse, 14 juillet 2021).

« DICTATURE SANITAIRE ». Lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé les nouvelles mesures envisagées par l’Exécutif pour endiguer l’épidémie de Covid-19 en France. La complosphère y a vu unanimement le signe de l’instauration d’une « dictature sanitaire » (source : Libération, 14 juillet 2021). Hostiles depuis le début de la pandémie à une vaccination massive de la population, antivaxx et covido-sceptiques ont vu dans les annonces présidentielles la confirmation de leurs craintes. Le mot-clé #dictature a bondi sur les réseaux sociaux mais, également, les analogies historiques les plus douteuses pour qualifier la situation. Conspiracy Watch dresse un tour d’horizon de ces réactions qui furent aussi celle d’une frange politique très identifiée (source : Conspiracy Watch, 17 juillet 2021). À noter que les annonces gouvernementales ont aussi inspiré des menaces de mort directement adressées à des élus de la majorité présidentielle à l’instar de celle reçue par Patrica Mirallès, députée de l’Hérault.

NAZIFICATION. Les manifestations organisées samedi 17 juillet après-midi pour protester contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale ont réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes sur l’ensemble du territoire national. A Marseille, des portraits de personnalités telles que Joe Biden, Emmanuel Macron, Jacques Attali ou encore le Dr Jérôme Marty, ont été affublées d’une moustache semblable à celle d’Adolf Hitler. Une pratique qui rappelle une campagne de calomnie lancée par l’organisation de Lyndon LaRouche contre Barack Obama il y a quelques années.

Le marquage fantasmé des non vaccinés, comparé à l’imposition du port de l’étoile jaune pendant la Seconde Guerre mondiale, a notamment inspiré l’un des plus importants philosophes italiens, Giorgio Agamben, selon qui « le pass sanitaire fait de ceux qui n’en ont pas les porteurs d’une étoile jaune virtuelle » (source : Gilles Gressani/Twitter, 17 juillet 2021). L’occasion de relire l’analyse de François Rastier que nous avions publiée il y a un peu plus d’an, relative aux propos d’Agamben au sujet des mesures sanitaires (source : Conspiracy Watch, 28 mars 2020).

MARTINE WONNER. Lors de la manifestation du 17 juillet contre le « pass sanitaire », la députée Martine Wonner a invité ses supporters à passer à l’action : « Allez faire le siège des parlementaires, allez envahir leur permanence ». Christophe Castaner, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, a appelé la présidence de la chambre à saisir la justice (source : Conspiracy Watch/Twitter, 18 juillet 2021).

LALANNISATION. Au nom du groupe de rap IAM, Akhenaton s’est prononcé sans surprise contre le « pass sanitaire ». Le chanteur avait déjà exprimé son covido-scepticisme dans un titre récent, La Faim de leur monde. L’année dernière, il doutait de la dangerosité du Covid-19… (source : Conspiracy Watch/Twitter, 18 juillet 2021).

COMPLOTOLOGIE. Thierry Casasnovas, Luc Montagnier, Didier Raoult… le complotisme est « un mouvement hétérogène auquel on ne peut pas trouver de réel leader ». Sylvain Delouvée, spécialiste en psychologie de l’adhésion cognitive au complotisme, a décrypté pour L’Express la fascination exercée sur les réseaux sociaux par ces figures des théories complotistes (source : L’Express, 9 juillet 2021).

BERNARD CRUTZEN. On se souvient de la vidéo conspirationniste Ceci n’est pas un complot réalisée par Bernard Crutzen et diffusée sur YouTube et Viméo en accès libre au début de l’année 2021. Le réalisateur belge entendait « ouvrir les yeux » de l’opinion et se défendait de toute dérive complotiste alors même que son film était plébiscité par la complosphère et que plusieurs intervenants se désolidarisaient des thèses développées. Le même a publié le 17 juillet sur sa page Facebook un post dans lequel il explique qu’« il n’y a plus d’épidémie » en Belgique « depuis des semaines », avant de conclure dans les termes suivants : « L’objectif de ces mesures anti-démocratiques n’est pas d’endiguer une épidémie. Elles SONT l’objectif » (source : Grompf/Twitter, 17 juillet 2021).

RICHARD BOUTRY. Comme nous le rapportions récemment, Richard Boutry, figure de la complosphère covido-sceptique, a entrepris de lancer un nouveau média, « La Une TV ». L’ancien journaliste a dévoilé une première liste de ses invités dans laquelle on retrouve, sans surprise, le gotha complotiste français (source : TikoSkep/Twitter, 16 juillet 2021).

JEAN-JACQUES CRÈVECOEUR. « S’il ne nous reste qu’un seul choix entre la lâcheté et la violence, peut-être qu’à un moment donné nous devrons choisir la violence. » Dans une nouvelle vidéo publiée sur Facebook, le youtubeur complotiste et antivaxx Jean-Jacques Crèvecoeur parle sans détour à ses 361 000 abonnés. Une vidéo vue plusieurs dizaines de milliers de fois en 48 heures (source : Raphaël Grably/Twitter, 16 juillet 2021). Même tonalité subversive chez le groupe RGNR (« Regenere ») de Thierry Casasnovas qui a diffusé le message suivant : « Investissons-nous dans la sédition » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 13 juillet 2021).

FACT-CHECKING. Effets secondaires des vaccins et intentions cachées de leurs promoteurs sont au cœur de la rhétorique antivaxx : « les vaccins portent atteinte à la fertilité », « l’ARN du vaccin s’intègre dans notre génome », « le développement des vaccins est trop rapide, ce qui fait de nous des cobayes », « le vaccin nous inocule la maladie », « des informations sont dissimulées sur les effets secondaires, et il est impossible de connaître la réelle tolérance à ceux-ci avant plusieurs années » : de graves accusations, auxquelles Gilbert Deray, professeur de médecine et chef du service de néphrologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a répondu de manière factuelle pour L’Express (source : L’Express, 12 juillet 2021).

CORONA BUSINESS. Appels aux dons, opérations marketing, revenus publicitaires… Pour les douze principaux militants anti-vaccins américains, la pandémie de Covid-19 est une source d’enrichissement. À la tête de diverses entreprises et organisations à but non lucratif, ces militants génèrent ainsi plus de 35 millions de dollars de revenus annuels. Tel est l’enseignement principal d’une étude du Center for Countering Digital Hate (CCDH), une ONG anglo-américaine qui analyse la désinformation en ligne, parue en juin 2021.