Monsieur K (capture d’écran, YouTube, 7 janvier 2018).

Monsieur K (également connu sous les noms « Sébastien de Kerrero », « Sébastien Kerrero » et « Sébastien Trejo ») est un activiste d’extrême droite évoluant dans la sphère soralienne.

Se présentant comme « un militant nationaliste d’Action française et de la Révolution Conservatrice », il devient brièvement en janvier 2008 adjoint de Thibaud Pierre, secrétaire général du Centre royaliste l’Action Française (CRAF). Il est un des créateurs et collaborateurs du mouvement d’extrême droite Dextra.

Le site REFLEXes rapporte que lors de la mobilisation anti-CPE en février-mars 2006, des incidents ont eu lieu entre les étudiants grévistes et l’extrême droite. L’une des attaques contre les étudiants grévistes, le 14 mars 2006, a été revendiquée par la FTP (Fédération des étudiants contre le Travail Perturbé) réunissant une cinquantaine de militants du Renouveau Français, du RED (Rassemblement étudiant de droite) et du FNJ (Front National de la Jeunesse), rejoints lors d’une seconde manifestation, le 16 mars, par un rassemblement hétéroclite de militants de Pro Patria, des Jeunesses Identitaires et d’autres organisations. À cette occasion, 8 militants, dont Sébastien Trejo, sont arrêtés pour effraction, rébellion et détention d’armes de diverses catégories. Leurs avocats, Mes Pichon et Triomphe invoquent un recours en nullité pour une accumulation extravagante de vices de procédure, recours qu’ils obtiennent le 9 juin 2006.

Monsieur K a été également un des représentants du Collectif pour la Famille et le Mariage, lançé début 2013 comme l’annonce le site conspirationniste Le Salon Beige.

À la Toussaint 2012, Sébastien Trejo participe à la « Rencontre des “têtes de réseaux” représentants l’engagement chrétien en politique et l’engagement sociétal chrétien » réunissant les dif­fé­ren­tes com­po­san­tes de l’oppo­si­tion au mariage de personnes de même sexe. En compagnie de Thibaub de Bernis (ancien de l’Action Française), il (re)présente la Droite libérale-chrétienne créée par Charles Millon en 1999. Parmi les participants « pressents (sic) » à ce rendez-vous figurent des représentants de l’extrême droite (Bernard Antony, Bruno Gollnisch et Jacques Bompard). Alain Escada, président de Civitas, et Michel Janva, du Salon Beige, font partie des « absents ou représentés ».

Monsieur K est intervenu au sein de divers mouvements catholiques ultra dont Sursum Corda ou encore Academia Christiana présentée par Breizh-Info comme « une organisation de formation catholique et identitaire ».

Il a collaboré à Fréquence Orages d’acier (radio Méridien Zéro) qui se présente comme « l’émission webradio hebdo de la Jeune Droite et de la Révolution conservatrice – version française de l’Alt Right (qui) contribue à la résurrection d’une Droite authentique, française et européenne ».

On peut ainsi l’entendre dans le cadre de la présidentielle de 2017 appeler à voter pour la présidente du Rassemblement national en exprimant une « critique positive du programme de Marine Le Pen ».

Pendant une quinzaine d’années, il dit avoir animé et produit des émissions sur la radio d’extrême droite Radio Courtoisie.

En juin 2019, il intervient pour le Cercle Edouard Drumont, du nom de l’idéologue antisémite auteur de La France juive (1886) et fondateur de la Ligue nationale antisémitique de France.

Aujourd’hui, Sébastien de Kerrero se revendique totalement en adéquation idéologique avec Égalité & Réconciliation (E&R).

Dans une interview donnée à Breizh-info, il revient sur son itinéraire ainsi que sur sa ligne idéologique. Il avance que le « modèle à suivre c’est le Hezbollah libanais. Ils montrent la voie à tous les résistants au Nouvel Ordre Mondial, en résistant au régime antéchristique de Tel Aviv. En France, le meilleur à ce jour, c’est le travail qu’est capable d’accomplir la base militante d’E&R ».

Selon des sources concordantes, Monsieur K aurait contribué à la campagne d’Alain Soral, Yahia Gouasmi et Dieudonné M’bala M’bala lors des élections législatives de 2009.

Monsieur K est l’animateur de la web-radio d’Égalité & Réconciliation (ERFM) dans le cadre de l’émission « Le Quart d’heure de vérité ».

Il a également animé sur le site d’Alain Soral les émissions « Pourquoi tant de haine » dans laquelle il recevait, selon ses mots, « les auteurs et les acteurs français de la résistance au Nouvel Ordre Mondial » ainsi que « Les Dossiers de Monsieur K » pour lesquels il explique ne s’appuyer « que sur des documents attestés et incontestables » et y explorer « les profondeurs de l’histoire cachée et de la guerre occulte dans les pas de Crétineau-Joly, Julius Evola ou encore Henri Coston ».

Monsieur K développe un discours violemment antisémite. Il s’appuie notamment sur les écrits du prêtre Justin Bonaventure Pranaitis, en prêtant par exemple aux juifs la justification du viol des non-juives ou en affirmant que les juifs ont un plan de domination du monde via la submersion migratoire, faisant référence à ce propos au prétendu « plan Kalergi », un mythe complotiste populaire dans la frange la plus radicalisée de l’extrême droite.

Le 17 avril 2020, il se trouve en plateau avec Lucien Cerise pour une émission intitulée « Combattre Le Nouvel Ordre Mondial ».

Monsieur K est un des signataires de la pétition pro-négationniste « Liberté Pour Ryssen » présentée comme un « appel tous les défenseurs de la liberté d’expression » aux côtés notamment de Jérôme Bourbon, Vincent Reynouard, Jean-Michel Vernochet ou encore Salim Laïbi.

 

(Dernière mise à jour le 17/01/2021)