Page d’accueil du site (capture d’écran du 01/07/2019).

Le Salon Beige (lesalonbeige.fr) est un site d’extrême droite qui a relayé à plusieurs reprises des contenus à caractère conspirationniste.

Apparu en 2004 et géré depuis 2010 par Guillaume de Thieulloy, le site se présente comme un « blog quotidien d’actualité » tenu par « des laïcs catholiques » qui entendent « travailler au Bien commun de la société en informant (leurs) lecteurs sur l’actualité, vue au regard de la doctrine sociale de l’Eglise ».

Ancien assistant de Jean-Claude Gaudin, Guillaume de Thieulloy dirige les éditions Muller, à l’origine de la publication des Mémoires de Jean-Marie Le Pen. Il est également responsable du journal Les 4 Vérités et de divers sites dont l’Observatoire de la Christianophobie et Nouvelles de France (ndf.fr).

Hostile au mariage pour les personnes de même sexe et à l’homosexualité (le site n’hésite pas à parler de « gaystapo ») [archive], à l’euthanasie volontaire [archive] et à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), Le Salon Beige s’inscrit dans un horizon ultra-conservateur marqué par la défense d’un catholicisme traditionnaliste et le rejet de l’immigration, en particulier musulmane. Il relaie ainsi les thèses de Renaud Camus sur le Grand Remplacement.

En juin 2018, le rédacteur principal du site, Michel Janva (pseudonyme), revient sur la ligne éditoriale du Salon Beige dans un entretien à Franck Abed :

« F. A. : Depuis quelques temps des concepts tels que réinfosphère, réinformation, médias alternatifs ont vu le jour. Comment définiriez-vous ces termes ? Le Salon Beige se reconnaît-il dans cette mouvance ?

M. J. : Oui, le Salon beige se reconnait dans cette mouvance, dont il est un précurseur depuis sa création en 2004. Ce que nous appelons aussi des contre-médias sont destinés à contrebalancer, avec de très petits moyens, les puissances médiatiques qui font la pluie et le beau temps. Il s’agit de donner rapidement aux lecteurs des armes pour contrebalancer l’influence souvent nihiliste de la presse mainstream. Et cela porte ses fruits puisque l’essentiel des journaux subventionnés a désormais pris en compte cette donnée ».

Le Décodex du Monde rappelle que Le Salon Beige, « proche de La Manif pour tous, […] a déjà diffusé de fausses informations. Il a notamment relayé une fausse information affirmant que les Restos du cœur refusent les dons alimentaires contenant du porc ainsi qu’une rumeur infondée affirmant que les vaccins envoyés en Afrique contiendraient des agents anti-fertilité [Le Salon Beige soutient Henry Joyeux dans sa croisade anti-vaccins – ndlr]. »

En 2013, le site publie un photo-montage intitulé « Les heures les plus sombres de notre histoire » et mettant en regard la photo d’un jardin d’enfants à Paris en 1942, avec un panneau « interdit aux juifs » et une photo du Jardin du Luxembourg en 2013 où un manifestant de la Manif pour tous est escorté par un homme en uniforme.

En 2014, Le Salon Beige fait partie des sites conspirationnistes qui prennent au premier degré un texte satirique sur le crash du MH17.

En 2018, Michel Janva représente Le Salon Beige aux Bobards d’or, une cérémonie animée par l’équipe de Polémia de Jean-Yves Le Gallou dont la ligne de conduite est de faire « face à la bien-pensance des médias, au matraquage de désinformation quotidien et au panurgisme des journalistes d’un conformisme à toute épreuve ».

En avril 2020, dans le contexte de la crise sanitaire de Covid-19, Le Salon Beige publie un texte de Bernard Antony, ancien membre du Front national et président de l’AGRIF, dénonçant l’accélération du génocide par substitution infligé à la France :

« Le coronavirus cache de plus en plus le corano-virus islamiste qui s’est propagé par les effets de la tsunamigration et de l’islamigration. Le gouvernement et les médias alignés dissimulent la réalité d’émeutes dans nombre de ville comme Grigny, encadrées par des  »grands frères » islamistes, tels qu’il y en a, nombreux, parmi les cinq mille détenus libérés par la ministre de la justice Nicole Belloubet. […] Se développant sur les deux axes de l’avortement (élimination de deux cent mille enfants à naître chaque année) et de l’immigration (plus de deux cent mille entrées chaque année), notre pays subit le processus d’un génocide par substitution ».

Quelques jours plus tard, Le Salon Beige dénonce les mesures exceptionnelles prises par le gouvernement pendant le confinement pour permettre la délivrance de Rivotril injectable, un sédatif qui, suggère-t-il, a pour objectif d’euthanasier les personnes âgées. Il compare alors les pharmaciens délivrant des produits abortifs à des « kapos nazis ». Et de poursuivre : « Maintenant, les pharmaciens délivrent en plus, des produits induisant la mort. »

En ce qui concerne la franc-maçonnerie, le site défend « l’incompatibilité de l’appartenance à l’Eglise et à la franc-maçonnerie » tout en dénonçant un « danger : à savoir se grouper sur l’essentiel pour éviter de voir, par exemple, le Grand Orient continuer de déchristianiser la France » [archive].

Le site relaie diverses publications de sites amis dont Riposte laïque, Boulevard Voltaire, Polémia, Égalité & Réconciliation, TV Libertés (notamment un entretien de Pierre Hillard), Breizh-info ainsi que le site SOS Tout-Petits, du nom du mouvement créé dans les années 1980 par l’un des initiateurs des commandos anti-IVG, Xavier Dor, président d’honneur du Salon Beige. Il affiche également parmi ses liens l’hebdomadaire d’extrême droite Présent ou encore le blog de Bernard Anthony. Quant à Guillaume de Thieulloy, il s’est exprimé à plusieurs reprises sur le site Riposte laïque. Il est aussi signataire (avec Christine Tasin et Pierre Cassen) d’un appel aux candidats à l’élection présidentielle de 2017 visant à abroger la loi Pleven pénalisant l’incitation à la haine.

Le site s’intéresse également à Pierre Barnérias, « cinéaste du surnaturel » et catholique convaincu, dans le cadre de la sortie de son film « M et le 3e Secret », produit par Tprod, comme le sera six ans plus tard « Hold-up ». Le film de près de 2 heures, diffusé au cinéma, est présenté par la maison de production comme « une enquête de 4 ans qui dévoile le troisième secret de Fatima, que le Vatican a refusé de révéler au monde pendant des années » [archive]. Sens critique donne une toute autre interprétation en pointant le complotisme qui le sous-tend. Le site culturel insiste sur les dénonciations de « M et le 3e Secret », à savoir « les infiltrations communistes dans le clergé et les exactions de la loge maffio-maçonnique P2, avant de revenir sur le troisième secret de Fatima (…) Barnérias récuse l’explication officielle, on nous ment ».

A l’occasion du cinquantième anniversaire du Manifeste des 343 qui a ouvert la voie à la légalisation de l’avortement en France, Le Salon Beige revient sur « l’intox des “milliers” d’euthanasies clandestines » qui renverrait aux « intox sur le nombre d’avortements ». Selon le site,  la « légalisation sur l’avortement a […] entraîné un doublement voire un quadruplement des avortements en France ».

Ses interprétations sur le Covid-19 s’inscrivent également dans une large palette complotiste. On peut lire que « la dramatisation du covid-19 poursuit d’abord un but politique », que le « nombre de morts annoncé est très surestimé ». Le site met en avant l’« enjeu financier énorme pour les firmes pharmaceutiques » que représenterait l’épidémie en visant le « milliardaire philanthrope Bill Gates [qui] se distingue comme un ardent promoteur du vaccin [et] est par ailleurs actionnaire de grands laboratoires pharmaceutiques qui recevront les profits des vaccins ». L’épidémie serait donc « récupérée au profit de l’établissement d’un gouvernement mondial : en témoigne le « Great Reset » (…) de Davos 2021 » et de conclure qu’« au-delà des intérêts financiers, la crise sanitaire éveille manifestement l’intérêt politique des lobbies mondialistes pour accroître le contrôle de la population et accélérer la mise en place d’un gouvernement mondial ».

Le site relaie également le film conspirationniste « Mal traités » [archive] et considère que, dans le contexte de la pandémie, « le Conseil national de l’Ordre des médecins veut faire taire les médecins dissidents » à savoir Didier Raoult et Christian Perronne.

Selon Libération, Le Salon Beige fait partie « des sites prorusses de la fachosphère » relayant entre autres la propagande des régimes syrien et russe sur les événements en Syrie. En décembre 2016, à l’instar d’Égalité & Réconciliation et de Réseau international, le site diffuse une vidéo censée « démonter en deux minutes la rhétorique des médias traditionnels sur la Syrie ». Trois jours plus tôt, elle était partagée par le site russe RT France.

Selon le classement établi par Conspiracy Watch en partenariat avec SimilarWeb, le Salon Beige se classait à la huitième place des sites complotistes francophones les plus visités en 2021, avec un peu moins de 900 000 visites mensuelles.

L’hebdomadaire d’extrême droite Minute [archive] a souligné la hausse de fréquentation du site aux cours des années 2012 et 2013. En 2021, Le Salon Beige a reçu en moyenne 890 000 visites par mois (données SimilarWeb).

 

(Dernière mise à jour le 28/07/2022)