Page d’accueil du site (capture d’écran du 19/11/2018).

TV Libertés (tvlibertes.com) est une web-télé d’extrême droite fondée en 2014 par Gilles Arnaud (ancien responsable de ProRussiaTV, militant au Parti de la France de Carl Lang) et Philippe Milliau (ancien dirigeant du Bloc identitaire). La direction de la chaîne est assurée par Martial Bild, qui fut auparavant responsable du Front national de la jeunesse, adjoint de Bruno Gollnisch au Secrétariat général et à la Délégation générale du FN, directeur de la rédaction de Français d’abord ! ainsi que du site internet du Front national.

Sur son profil Facebook, TV Libertés se définit comme la « première chaîne de réinformation en France ». Elle cumule plus de 53 000 abonnés sur Twitter et dit se distinguer « de la concurrence en étant ouvertement pour la défense et la promotion de la culture et de l’esprit français au cœur des nations européennes ». Selon TV Libertés, « il s’agit d’une véritable révolution dans le paysage médiatique français, jusqu’à présent dominé par des chaînes de télévision interchangeables, se faisant les relais de l’idéologie dominante ».

TV Libertés propose des journaux et plateaux télévisés quotidiens et des émissions régulières comme, par exemple, « Le Samedi politique » ou le bi-mensuel « Bistro Libertés » qui propose, un vendredi sur deux, sous la houlette de Martial Bild, « des débats libres et non conformistes » auxquels sept sociétaires participent dont Caroline Parmentier, du quotidien d’extrême droite Présent, Nicolas Gauthier ou encore Philippe Randa.

L’avocat Nicolas Gardères, un des sociétaires de « Bistro Libertés », décrit la ligne éditoriale de TV Libertés comme allant « de la droite des Républicains à celle du Front national. Elle est un peu le média de l’establishment natio-catho, où viennent parler cadres du FN, intellos semi-réprouvés à la Alain de Benoist, curetons tradis, demi-habiles de droite en tout genre, écrivains réacs maudits, etc. » (Causeur, juin 2018).

Parmi les différents invités de la chaîne, on trouve Alain Escada (Civitas), François Asselineau (UPR), Jean Messiha (RN), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Christine Boutin, Serge Rader, Pierre Hillard, Pierre Jovanovic, Philippe Vardon, Romain Espino (porte-parole de Génération identitaire), Stéphane Ravier (RN), Alexis Poulin, Philippe Pascot, François Boulo, Martin Peltier, Michel Drac, Serge Ayoub, Jean-Marie Le Pen ou, encore, Marion Maréchal. Jean Raspail, l’auteur de Le camp des saints (un livre de politique-fiction paru en 1973 et annonçant « la fin du monde blanc, sous l’invasion des millions et des millions d’hommes affamés ») y est aussi le bienvenu, Martial Bild le présentant comme l’« un des plus grands écrivains français ».

 

(Dernière mise à jour le 11/03/2020)