L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 09/08/2021 au 15/08/2021).

ANTISÉMITISME. La semaine dernière, lors d’une manifestation contre le « pass sanitaire », à Metz, une militante d’extrême droite, Cassandre Fristot, a brandi une pancarte sur laquelle figurait la mention « Mais qui ? », assortie d’une liste de personnalités dont la plupart sont juives. Les faits ont suscité une forte émotion et de nombreux commentaires. Interviewé par Le Monde, Rudy Reichstadt s’inquiète de la perméabilité du mouvement antirestrictions à certains codes antisémites à peine voilés. « L’antisémitisme auquel nous sommes confrontés avance en oblique, il prend des détours », explique-t-il notamment (source : Le Monde, 10 août 2021). Pour l’historien Emmanuel Debono, il s’agit là d’une stratégie typique de l’extrême droite antisémite, qui a appris à transformer sa sémantique pour éviter les condamnations (source : Marianne, 11 août 2021). Lors des manifestations du samedi 14 août 2021, à Metz et ailleurs, plusieurs pancartes antisémites ou soutenant Cassandre Fristot ont été recensées.

Mardi 10 août, le ministre de l’Intérieur a requis des poursuites pénales contre un site antisémite intitulé « Ils sont partout », qui mettait à disposition du public plusieurs cartes interactives listant des personnalités publiques supposément juives. Le site est par la suite devenu inaccessible (source : Midi Libre, 11 août 2021). À noter que ce site avait été partagé en juin dernier sur son fil Telegram par le youtubeur complotiste Hayssam Hoballah [archive].

Pour illustrer les liens entre la haine des juifs et le complotisme sanitaire, on se reportera à la vidéo mise en ligne au printemps dernier par le collectif L’Extracteur (source : L’Extracteur/YouTube, 3 juin 2021).

HISTOIRE. Il y a cent ans, dans une série d’articles parus entre le 16 et le 18 août 1921, Philip Graves, correspondant du Times à Constantinople, faisait la lumière sur le plus célèbre des faux documents antijuifs, les Protocoles des Sages de Sion (source : Conspiracy Watch, 15 août 2021).

« ANTI-PASS ». Samedi 7 août, une employée saisonnière chargée de l’accueil des visiteurs au Centre de la mémoire du village martyr d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) a été agressée verbalement et physiquement par une visiteuse mécontente de l’application des mesures liées au pass sanitaire sur le site  (source : Le Populaire du Centre, 10 août 2021).

DÉSINFORMATION. Facebook a démantelé une opération de désinformation russe qui cherchait à discréditer les vaccins AstraZeneca et Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, y compris en cherchant à faire croire que le premier « transformait les personnes vaccinées en chimpanzés »…. « La désinformation n’est pas toujours subtile », a noté ironiquement Ben Nimmo, directeur d’un des services de cybersécurité de Facebook, lors d’une conférence de presse mardi (source : La Provence, 10 août 2021).

BFM DICI. Le 12 août, une infirmière et un chirurgien libéral étaient les invités de BFM DICI où ils ont tenu des propos faux au sujet de la crise sanitaire, concernant la prétendue dangerosité du vaccin à ARN messager et le nombre des hospitalisations dans les Hautes-Alpes. La chaîne BFM a décidé de supprimer la séquence des réseaux sociaux et est revenue, dans un article, sur ces propos (source : BFM TV, 7 août 2021). Il est à noter que, plus d’une semaine après la suppression de la séquence, la vidéo a encore été partagée des centaines de fois sur Facebook (source : Conspiracy Watch, 13 août 2021).

VLADIMIR ZELENKO. Depuis quelques jours, une vidéo traduite par le blogueur complotiste Salim Laïbi (« Le Libre Penseur ») fait le tour de la complosphère francophone. Relayée sur Profession GendarmeRéseau InternationalPro fide catholicaSott.net ou encore Égalité & Réconciliation, cette visioconférence met en scène un médecin américain, Vladimir Zelenko, égrénant devant trois religieux juifs orthodoxes apparemment basés en Israël tous les poncifs complotistes et antivaccins du moment. Vaccins tueurs, génocide planétaire, arme biologique… le médecin annonce que deux milliards de personnes vont mourir du vaccin anti-Covid (source : Conspiracy Watch, 13 août 2021).

JEAN-FRÉDÉRIC POISSON. « Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’agence nationale de sécurité du médicament. » Se référant à « la page 8 » d’un document de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Jean-Frédéric Poisson n’en a pas démordu, jeudi 12 août, sur CNews : la vaccination serait directement responsable de près de 900 morts en France. Confondant signalements pour enquête et cas avérés, le président de VIA (ex- Parti chrétien-démocrate) a été rapidement réfuté par le service de vérification des faits de Libération (source : CheckNews (Libération), 10 août 2021).

LAURENT MUCCHIELLI. Sur la page de son centre de recherche de rattachement, Mesopolhis, le sociologue Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS, mentionne ses interventions dans des médias à la fiabilité douteuse et sensibles aux thèses complotistes, tels que FranceSoir, Reinfo Covid ou encore Bas les masques (source : Twitter, 14 août 2021).

RÉANIMATION. À la Réunion, des individus ont filmé un service de dialyse en le présentant comme un service de réanimation. L’objectif : faire la démonstration que les lits étaient inoccupés et que la quatrième vague ne serait en réalité qu’un mensonge (source : Hélène Rossinot/Twitter, 8 août 2021).

STAN MAILLAUD. L’ancien gendarme Christian Maillaud, dit « Stan », qui appartient au « Conseil national de transition » (CNT), un groupuscule complotiste, a été interpellé le vendredi 13 août à Sorbiers (Loire), dans le cadre d’une enquête pour « appel à la désobéissance de militaires ». L’annonce a été faite par le procureur de la République de Cusset. Le quinquagénaire était à l’initiative d’un mouvement visant à rallier les gendarmes français à sa cause… en leur offrant des chocolats (source : Libération, 13 août 2021).

QANON. Persuadé que ses deux enfants en bas âge avaient de l’« ADN de serpent », un Américain de la mouvance complotiste QAnon a été inculpé mercredi pour meurtre, ont indiqué les autorités judiciaires californiennes. Matthew Taylor Coleman, 40 ans, est accusé d’avoir emmené son fils de 2 ans et sa fille de 10 mois au Mexique, puis de les avoir tués avec un « fusil harpon », selon un communiqué du bureau du procureur général de Californie (source : 20 Minutes, 12 août 2021).

ANTIVAXX. Francis Gonçalves, un habitant de Cardiff au Pays de Galles, a témoigné ce lundi 9 août dans la presse britannique pour tenter de convaincre les sceptiques de l’utilité du vaccin. Pour lui, les théories du complot diffusées depuis des semaines sur les réseaux sociaux sont en cause dans la mort de sa famille. En effet, fin juillet, Francis Gonçalves a perdu sa mère, son père et son frère, tous morts après avoir contracté le Covid-19 (source : Le Midi libre, 11 août 2021). Il est aujourd’hui menacé pour avoir osé prendre la parole.

ORIGINES DU COVID-19. Peter Ben Embarek, en charge de l’enquête de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur les origines du Covid-19, estime désormais que l’hypothèse selon laquelle le Sars-CoV-2 se serait échappé d’un laboratoire est « probable » (source : Le Parisien, 13 août 2021). Il y a six mois, après une mission de quatre semaines à Wuhan, il avait au contraire affirmé qu’il était « extrêmement improbable » que le virus ait fui d’un laboratoire rattaché à l’Institut de virologie de Wuhan. En mai 2021, le Wall Street Journal avait révélé que, selon un rapport des services de renseignement américain, trois chercheurs de ce même Institut seraient tombés malades en novembre 2019 et auraient été hospitalisés. Vendredi 13 août, les autorités chinoises ont une nouvelle fois rejeté toute nouvelle investigation de l’OMS sur l’origine du virus et refusé de fournir de nouvelles données aux enquêteurs. « Même si le rapport de l’OMS dit qu’une fuite de laboratoire est peu probable, la Chine, elle, considère qu’elle n’est pas du tout probable, qu’elle est impossible à vérifier et qu’il n’y a pas lieu d’y avoir une autre enquête. En revanche, Pékin considère qu’une fuite de laboratoire est possible aux États-Unis », a commenté le spécialiste de la Chine Antoine Bondaz (source : France Info, 13 août 2021).

DÉFIANCE. « Un monde social où n’existerait plus un minimum de confiance et de crédit à l’égard du corps médical et des gouvernants […] est un monde qui, inéluctablement, est condamné à devenir impraticable, invivable, dans lequel les relations sociales seraient vouées en quelque façon à n’être régies que par défiance et méfiance réciproques. C’est ce type de société que construisent nolens volens les complotistes et leurs sympathisants, conscients ou non. » À lire sur Conspiracy Watch, l’analyse du politiste Hanoues Seniguer inspirée par le mouvement anti-pass sanitaire actuel (source : Conspiracy Watch, 12 août 2021).

NUREMBERG 2.0. En juillet 2020, l’avocat allemand Reiner Fuellmich, devenu une des grandes figures de la complosphère covido-sceptique, a lancé l’idée d’un tribunal international destiné à juger pour crimes contre l’humanité les scientifiques et les responsables politiques qui gèrent la crise du Covid-19. A la tête d’un collectif engageant des actions collectives en Europe ainsi qu’au Canada et aux Etats-Unis, Fuellmich tente désormais de gagner du temps. Laisser traîner les actions en justice est en effet une manière de prolonger d’autant la perception d’honoraires de la part de ses clients. Dans la plainte déposées par ses collègues au Canada, ce sont la reine Elizabeth, les Windsor, le Vatican, les Jésuites, Bill Gates et le soi-disant Ordre de la Jarretière qui sont visés. Il est aussi précisé que « la reine d’Angleterre est contrôlée par le Vatican, lequel appartient à la famille juive Rothschild » (source : heidi.news, 12 août 2021).

CHILI. Une publication d’un groupe Facebook est devenue virale sur Twitter, niant l’existence du Chili, tout en assurant que les Chiliens sont des « acteurs ». Le fait est que le Chili n’est pas le premier pays à voir son existence remise en cause… (source : The Clinic, 13 août 2021).

REVERBEL. « Consultante Webmarketing Docteure Biochimie & Microbio », Corinne Reverbel a relayé sur son compte Twitter une déclaration de l’Association des médecins et chirurgiens américains (AAPS) se positionnant contre la vaccination obligatoire des soignants. Sauf que l’association en question n’a rien de sérieux. Il s’agit en réalité d’un groupuscule d’extrême droite américain, complotiste et désinformateur. L’AAPS estime par exemple que l’homosexualité réduit l’espérance de vie ou que le réchauffement climatique est bon pour les êtres humains… (source : Théo Laubry/Twitter, 8 août 2021).

GIEC. Alors que le groupe de recherche sur le climat (Giec) a publié le 9 août son sixième rapport, indiquant que la température planétaire globale continuera inévitablement d’augmenter jusqu’au moins la moitié de ce siècle, des voix climato-sceptiques se sont à nouveau faites entendre comme par exemple dans les colonnes du Figaro. L’occasion de voir ou de revoir l’interview de la climatologue Sylvie Joussaume sur l’état des connaissances scientifiques en la matière (source : France Culture, 16 mai 2018).