Stan Maillaud (capture d’écran YouTube/Gérard Scheller, 15/01/2021).

Christian Maillaud dit Stan Maillaud (1968 -) est un ancien gendarme devenu une figure de la complosphère radicale francophone et spécialisé dans la dénonciation de prétendus « réseaux pédocriminels et sataniques ».

Sur son blog, celui que ses partisans appellent le « Zorro Blanc » affirme avoir été parachutiste dans les forces spéciales et avoir quitté la gendarmerie par « dégoût ». Il aurait en fait selon Le Parisien été révoqué après avoir été diagnostiqué mythomane et paranoïaque.

Stan Maillaud met en avant sa parenté avec Pierre Maillaud, « connu sous son nom de résistant, Pierre Bourban, célèbre voix de l’émission Les Français parlent aux Français diffusée durant la Seconde Guerre mondiale sur la BBC ».

En 2004, Stan Maillaud est condamné une première fois pour « organisation d’un groupe de combat » alors qu’il avait tenté d’enlever deux enfants à Madagascar.

L’activiste conspirationniste crée par la suite plusieurs blogs où il revendique la création d’entités fantomatiques telles que l’Organisation Clandestine Civique Universelle de Lutte contre le Terrorisme d’Etat (OCCULTE) ou encore le Ralliement des Résistants pour la Révolution (R.R.R.). Son objectif ? Démontrer la « réalité des réseaux de violeurs d’enfants organisés à connotation satanique », dénoncer l’« organisation pédocriminelle satanique qu’est l’organe judiciaire » et soustraire à leurs responsables légaux des enfants qui auraient été abusés et livrés à ces réseaux pédo-criminels.

En 2009, Stan Maillaud réalise avec sa compagne de nationalité allemande, Janett Seemann, une vidéo anti-pédophilie à caractère conspirationniste intitulée « Les réseaux de l’horreur ». Il y rend un hommage à Marcel Vervloesem, un « chasseur de pédophiles » belge condamné lui-même en 2008 pour abus sexuels sur mineurs.

La même année, Maillaud est condamné à nouveau à un an de prison suite à l’enlèvement d’un jeune garçon qu’il aurait, selon ses dires, « extrait d’un réseau de criminels pédophiles ». Il entre alors dans la clandestinité pour échapper à la justice française.

Le site d’Alain Soral, Égalité & Réconciliation, avance que Maillaud aurait disparu le 22 septembre 2012 alors qu’il « enquêtait avec son équipe sur un groupe de pédocriminels satanistes ». L’ex-député belge d’extrême droite Laurent Louis lance peu après un « appel suite à la disparition de Stan Maillaud » qui, selon lui, lutte contre la pédophilie. Selon Laurent Louis, Maillaud est accusé « par la police pour avoir participé à l’enlèvement d’un enfant qui était entre les mains d’une secte sataniste », un acte qu’il qualifie de « salutaire ».

La réalité est tout autre. Visé par deux mandats d’arrêts internationaux et en fuite avec Janett Seemann, elle aussi condamnée, l’ancien gendarme, qualifié de « gourou charismatique » par le procureur, avait projeté en 2012 avec plusieurs de ses comparses l’enlèvement de trois enfants en Charente-Maritime. Tous sont une nouvelle fois convaincus d’un « complot pédophile ». Maillaud sera condamné par contumace à l’été 2018 par le tribunal de Sainte (Charente-Maritime) à cinq ans de prison. Une péripétie judiciaire qu’il commente en ces termes :

« Il s’agit d’un procès d’inquisition […] avec une machination judiciaire à l’origine […]. Nous avions le projet de faire une démonstration […] de la réalité des réseaux de violeurs d’enfants organisés à connotation satanique. […] Que voulez-vous, quand on vit dans un monde d’inversion totale des valeurs, où la justice est entre les mains d’une organisation criminelle de connotation satanique totalement soudée, avec les sociétés secrètes qui pratiquent le viol d’enfants […], il faut bien trouver un moyen de faire un peu justice. […] Un procès comme celui-là ne devrait pas pouvoir se passer dans le calme, dans la paix, la paix de Satan ».

Le 31 mars 2017, sur son blog R.R.R., il soutient que « l’actuel prétendu chef d’Etat français, François Hollande et la majorité des ministres de ce gouvernement Illuminati sont profondément impliqués en tant que prédateurs dans ces crimes sexuels et sadiques commis sur des enfants. » Il affirme aussi que « « la crise des migrants » a été organisée à dessein par l’organisation occulte internationale qui occupe nos nations prétendues modernes et civilisées. […] Le terrorisme « islamiste » qui ravage ces pays n’est que la création de cette organisation occulte internationale qui occupe nos propres nations occidentales et en contrôle les armées. C’est un outil employé dans le cadre de ce complot contre l’Humanité […]. »

Stan Maillaud annonce par la suite par vidéo interposée avoir trouvé refuge au Venezuela. Il y est arrêté le 10 juillet 2019 en exécution d’un mandat d’arrêt Interpol et extradé vers la France en décembre de la même année. Incarcéré, il demande à être rejugé comme l’y autorise le Code pénal. Fin janvier 2020, il est condamné par le Tribunal correctionnel de Saintes à quatre ans de prison ferme et au versement de 12.000 euros de dommages et intérêts à ses victimes (un père et ses trois enfants). Cinq mois plus tard, il comparait devant la Cour d’appel de Poitiers pour les mêmes motifs où il est assisté de son avocat Jean-Pierre Joseph et du non moins controversé Me François Danglehant, l’un des avocats de Dieudonné M’Bala M’Bala.

Parallèlement, Stan Maillaud côtoie plusieurs figures de la galaxie conspirationniste. En 2006, il « entre en contact » avec Christian Cotten, président de l’association Politique de Vie. En avril 2015, il est interviewé par Tepa sur la chaîne Meta TV.

Dans le cadre d’une vidéo sur les « réseaux pédocriminels élitistes et sataniques » (2019), on le voit dialoguer avec Le Libre Penseur (de son vrai nom Salim Laïbi). Le militant complotiste y est présenté comme « un des leaders, un des premiers combattant de la pédophilie et du sacrifice rituel ».

Libéré à la fin du mois de novembre 2020, Stan Maillaud réapparaît dans une vidéo publiée par le site etresouverain.com. Il y affirme  reprendre ses fonctions de gendarme, afin de poursuivre la « Résistance » contre la « cabale mondialiste issue du pouvoir des mondialistes khazars », usant d’une phraséologie classiquement antisémite.

Il rejoint alors le CNT (« Conseil National de Transition ») d’Eric Fiorile et annonce l’organisation d’une manifestation pour le 18 décembre 2020. C’est l’« opération chocolat », lancée avec le site Profession Gendarme. Dans un communiqué, Maillaud explique que la « révolution des chocolats vise à la récupération par le peuple de ses gendarmes et policiers afin que ceux-ci se libèrent et nous libèrent de la tyrannie macronienne », un appel à peine voilé à un coup de force militaire.

Dans une vidéo intitulée  « Message de Stan Maillaud et Janett Seemann » et diffusée sur la chaîne conspirationniste franco-suisse Agora TV (3 décembre 2020), Maillaud apporte une nouvelle fois son soutien au site Profession Gendarme et à son fondateur Ronald Guillaumont. Il en profite pour revendiquer le qualificatif de « complotiste » qu’il définit comme un « enquêteur qui émet des hypothèses de crime en considérant une scène de crime abominable. Donc forcément tout enquêteur est complotiste et donc cet admirable président de l’association Profession Gendarme est un complotiste en puissance comme je peux en être un moi-même ». Quelques jours plus tard, il officialise l’« Alliance formelle entre “Profession Gendarme” et le CNT » ; un partenariat scellé « pour la cause d’une France libérée et sauvée du plus monstrueux complot de l’histoire humaine ».

Dans une autre vidéo diffusé sur Odysee par Agora TV (16 décembre 2020), Stan Maillaud lance un « appel à l’Aide au Professeur Fourtillan », qu’il qualifie d’« homme admirable ». Il se trouve en compagnie de Janett Seemann, de Christian Tal Schaller et de sa compagne. De nouveau, il s’adresse à ses anciens collègues en leur parlant de la « France, un pays sous Occupation […] une situation bien pire que ce que nous avons connu il y a 80 ans en arrière ».

Le 1er janvier 2021, se présentant comme le responsable de la « police » du Conseil National de Transition de France, la « Neopol », Stan Maillaud s’adresse aux cadres de la gendarmerie nationale. Son message est relayé par le site de Laurent Glauzy Pro Fide Catholica, et Qactus.fr. Maillaud y dénonce un « complot déroulé en France par l’ennemi intérieur via la mise en scène mondiale d’une pseudo pandémie de pseudo coronavirus associé au déploiement du réseau de la 5G » ainsi que « la campagne vaccinale, leurre cachant la réelle offensive génocidaire en cours ». Dans cette perspective, il réclame à ses anciens collègues gendarmes qu’ils interviennent « en urgence pour neutraliser l’ennemi intérieur [le gang Macron – ndlr] appliquant en France, par la Haute Trahison, les offensives du complot mondial » afin de leur « permettre d’appréhender la dimension du crime contre Humanité en cours […] dans le cadre d’un complot mondial ourdi par l’organisation criminelle internationale des autoproclamées élites de la haute finance et de l’industrie, ayant en objet l’installation du Nouvel Ordre Mondial via un chaos global et un génocide planétaire ».

A la mi-janvier 2021, il est interviewé par la youtubeuse conspirationniste Chloé Frammery.

 

IL A DIT :

« Cependant, notre présente saisine vise précisément à vous charger de mener cette insurrection au nom du peuple que vous avez jure (sic) de servir, afin que celui-ci ne soit pas contraint de prendre les armes, ce qui provoquerait une guerre civile qui, en outre, ferait le jeu de l’ennemi intérieur […] véritable organisation criminelle d’échelle nationale au service du crime organisé international, (qui) atteint en ce moment son paroxysme à travers l’instauration d’une tyrannie se prévalant de considérations sanitaires au prétexte d’une prétendue pandémie, crise provoquée sciemment, de façon artificielle et dirigée avec l’objectif affiché de plonger notre pays, en l’occurrence, dans un chaos total afin d’installer le Nouvel Ordre Mondial tout en procédant à une dépopulation massive ».

Source : Stan Maillaud, « Message de saisine aux Cadres de la GENDARMERIE NATIONALE », 01/01/2021.

 

(Dernière mise à jour le 16/03/2021)