L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 28/06/2021 au 04/07/2021).

TURQUIE. Le 29 juin, Hasan Turan, député et vice-président de l’AKP, le parti de Recep Tayyip Erdoğan, a reçu officiellement les militants antisémites Stéphane Blet et Dieudonné M’Bala M’Bala au parlement turc. L’homme politique a rapporté dans son tweet que les deux « militants politiques français » avaient déclaré que « l’administration française était contrôlée par le Sionisme » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 2 juillet 2021).

NOUVEL ORDRE MONDIAL. Une vidéo très virale affirme que l’épidémie de Covid-19 procède d’un plan visant à imposer un « Nouvel Ordre Mondial » pour asservir les populations et réduire le nombre d’habitants sur le globe. Cette publication aux accents conspirationnistes détourne des déclarations de chefs d’État, recycle des fausses informations sur les fumées émises par les avions et pointe du doigt les francs-maçons (Source : AFP, 23 juin 2021).

QANON. Une enquête de l’institut de sondage Morning Consult (USA) sur les croyances à l’extrême droite révèle que si tous les partisans de la théorie du complot QAnon ne sont pas antisémites, une grande majorité de ceux qui croient à la réalité des Protocoles des Sages de Sion, célèbre faux antisémite, croient également à QAnon. L’enquête montre aussi la coïncidence entre les opinions des adeptes de QAnon et celles des conservateurs américains (source : Morning Consult, 28 juin 2021).

DONALD TRUMP. Une croyance persistante et croissante chez certains partisans de Donald Trump – toujours dans le déni électoral – voudrait que l’ancien président soit réintégré dans sa fonction au mois d’août prochain. Le département de la Sécurité intérieure s’alarme de cette rhétorique et des menaces en ligne, qui font craindre le déclenchement de nouvelles violences dans les mois à venir (source : CNN, 30 juin 2021).

JOHN McAFEE. Lundi 28 juin, le quotidien espagnol El País a annoncé que l’expertise médico-légale confirmait que l’inventeur de l’antivirus McAfee s’était suicidé dans sa cellule de la prison de Sant Esteve Sesrovires le 23 juin. À l’annonce de sa mort, la complosphère a rejeté catégoriquement l’idée que l’homme avait pu se suicider. Il faut dire que John McAfee avait lui-même mentionné à plusieurs reprises une possible tentative d’assassinat sur sa personne (source : Conspiracy Watch, 1er juillet 2021).

En complément de cette lecture, on écoutera la chronique « Antidote » de Tristan Mendès France sur France Inter, consacrée à l’affaire. Notre collaborateur y souligne notamment le fait que les deux publications les plus partagées à ce sujet proviennent de deux comptes de l’extrême droite américaine (source : France Inter, 2 juillet 2021).

VACCINATION. La campagne de vaccination contre le Covid-19 soulève depuis ses débuts des interrogations mais suscite aussi rumeurs et idées fausses. Notre équipe s’était rendue dans la rue au début de l’année pour réaliser un micro-trottoir où fut abordée la question d’un complot autour des vaccins (source : Conspiracy Watch/Twitter, 2 juillet 2021).

Aux États-Unis, le nombre de décès dus au Covid-19 a considérablement diminué depuis le début de l’année. Alors qu’il était de plusieurs milliers de personnes par jour en début d’année, il n’atteignait pas 200 personnes la dernière semaine de juin. La plupart des décès concerne aujourd’hui des personnes qui ne sont pas encore vaccinées, généralement en raison d’un manque d’accessibilité au vaccin ou d’attitudes hostiles à la vaccination (source : Salon.com, 30 juin 2021).

ANTIVAXX. Les messages antivaxx prolifèrent sur la toile. Pour comprendre comment s’organisent ceux qui propagent la défiance sanitaire, un homme a infiltré le mouvement anti-vaccin ViVi. Dans l’émission « Anti-complot » sur LCI, il explique sa démarche et ce qu’il a pu observer chez ces « guerriers numériques anti-vaccins » (source : LCI, 25 juin 2021).

MARTINE WONNER. Dans une vidéo filmée dans un taxi et partagée des milliers de fois sur Facebook le 25 juin, la députée du Bas-Rhin Martine Wonner en appelle à la « prudence » vis-à-vis de la vaccination contre le Covid-19. Si elle assure n’avoir jamais « été contre les vaccins », elle recommande toutefois d’éviter d’y avoir recours dans le cadre de l’épidémie actuelle. Entre autres arguments fallacieux, Martine Wonner affirme qu’« il y a même aujourd’hui des compagnies aériennes qui interdisent aux gens qui ont été vaccinés de prendre l’avion. » Une assertion contredite par plusieurs associations de transport aérien (source : AFP, 28 juin 2021 ; Le Monde/Les Décodeurs, 29 juin 2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. Alice, une vidéaste complotiste française qui évolue dans la mouvance dite des « êtres souverains », a récemment mis en ligne une vidéo dans laquelle elle détruit son passeport par le feu. Une séquence qui a inspiré notre collaborateur Morgan Navarro.

ALEXANDRA HENRION-CAUDE. La vidéo Facebook la plus partagée de ces six derniers mois, avec 60.000 partages pour 1,3 million de vues, est celle dans laquelle on voit Alexandra Henrion-Caude, ancienne généticienne de l’Inserm, affirmer que « les effets secondaires du vaccin sont pires que les effets du Covid ! » (source : Raphaël Grably/Twitter, 2 juillet 2021).

RÉINFO COVID. Sur les réseaux sociaux, la capture d’écran d’un texte se propage, assurant qu’aucune compensation « ne peut être demandée en cas d’effets secondaires ou de mort aux labos ou à l’État ». Il est dit qu’il s’agirait d’un « document donné par certains médecins à leurs patients ». Au micro de Sud Radio, l’éditorialiste André Bercoff a interpellé la députée européenne EELV Michèle Rivasi. Le document a en fait été rédigé et diffusé par l’antenne suisse de  Réinfo Covid, un média aux accents complotistes, hostile aux mesures sanitaires et à la campagne de vaccination (source : LCI, 1er juillet 2021).

CAROLE CASSAGNE. Le chaîne YouTube de l’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille, dirigée par le professeur Didier Raoult, a diffusé une conférence sur les limites des vaccins Covid-19 contre la progression des contaminations. Pour la circonstance, Carole Cassagne, spécialiste des infections fongiques, s’est improvisée épidémiologiste. Elle n’est autre que l’épouse de Louis Fouché, anesthésiste-réanimateur et animateur du site Réinfo Covid. Le journaliste William Audureau lui a consacré un thread très documenté.

HAYSSAM HOBALLAH. Les comptes Twitter et YouTube de Hayssam Hoballah, « coach bien-être santé holistique » au discours conspirationniste, initiateur des listes électorales anti-mesures sanitaires « Un nôtre monde », et proche de Réinfo Covid, ont été supprimés (source : William Audureau/Twitter, 29 juin 2021).

MALADIE DE LYME. Une tique infectée peut transmettre une bactérie à l’homme en cas de morsure. Elle entraîne la maladie de Lyme. Aux États-Unis, celle-ci alimente les fantasmes. Une théorie circule selon laquelle elle serait issue d’une expérimentation militaire qui aurait mal tourné. En France, des rumeurs alarmistes dénoncent une sous-estimation du problème et parlent de scandale politique. En réalité, cette maladie sert bien souvent de « refuge » à de nombreux patients dans les pathologies sont mal diagnostiquées (source : France TV Info/Vrai ou Fake, 2 juillet 2021).

JEAN-JACQUES CRÈVECOEUR. « Restez vigilants », « doutez de tout » : tels sont les mots d’ordre adressés par le youtubeur complotiste Jean-Jacques Crèvecœur à ses auditeurs, les alertant sur un projet secret de projection d’hologrammes « qui vont apparaître dans le ciel, sous les traits de Mahomet, de Jésus, de la vierge Marie, de Bouddha ». Le but ? Prendre le contrôle des populations en faisant croire au « retour de Jésus » (source : L’Extracteur/Twiter, 1er juillet 2021).

PRÉSIDENTIELLE 2022. Alors que la pandémie et les dernières élections en Europe et aux États-Unis ont vu se déployer de nouveaux formats et acteurs de la désinformation, la France se prépare à sa prochaine élection présidentielle, qui sera analysée à la loupe. Un an avant, le Conseil national du numérique (CNNum) s’est penché sur la construction et le parcours des faits en ligne, sur les mécaniques individuelles et collectives derrière le complotisme, la mésinformation ou encore la désinformation. Télécharger le rapport.

ALLEMAGNE. Les rumeurs sur la fraude électorale commencent à se développer avant les élections nationales allemandes de septembre, selon les données de Twitter, Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux sur lesquelles ont travaillé des chercheurs. L’étude montre que les électeurs d’extrême droite, dont certains du parti de l’AfD (« Alternative pour l’Allemagne »), sont les principaux promoteurs de cette désinformation (source : Politico, 18 juin 2021).

EXTRÉMISME EN LIGNE. La pandémie a donné lieu à de très nombreuses analyses sur les répercussions de la crise sur l’activité extrémiste. Il existe de fait une interaction forte entre ce contexte et le développement d’organisations extrémistes et même terroristes. C’est l’objet d’une étude de l’Institute for Strategic Dialogue qui souligne une activité croissante en ligne de cette nature au cours des 18 derniers mois, un élargissement de son audience, une incitation à la violence de plus en plus marquée, notamment contre certaines minorités, l’exploitation des difficultés rencontrées par les gouvernements (source : ISD, juin 2021).

LECTURE. Chercheur en psychologie sociale à l’Université de Fribourg, Pascal Wagner-Egger a publié Psychologie des croyances aux théories du complot (Presses universitaires de Grenoble, 2021) dont nous publiions les bonnes feuilles il y a quelques semaines. Le blog Spokus propose un entretien avec l’auteur.

ODYSEE. De plus en plus bannis de YouTube, les réseaux de désinformation s’organisent sur Odysee, une plateforme créée en 2016 par Jeremy Kauffman, un libertarien partisan d’une liberté d’expression totale. Le site consiste en un réseau de fichiers décentralisés, qui rend impossible la suppression des contenus. Les vidéastes sont quant à eux payés en cryptomonnaie par les utilisateurs (source : France TV Info/Vrai ou Fake,  28 juin 2021).