Stéphane Blet (capture d’écran Facebook, 3 décembre 2018).

Reconnu en 2007 « pianiste de l’année » par la SACEM, Stéphane Blet (1969 -) brode aussi depuis plusieurs années sur le thème du complot judéo-maçonnique.

Dans Franc-maçonnerie. L’effroyable vérité, un livre édité en 2017 par la maison d’édition soralienne Kontre Kulture, mis en vente sur Égalité & Réconciliation et dont le titre fait allusion au livre conspirationniste de Thierry Meyssan sur les attentats du 11-Septembre, Blet entend révéler les secrets de la franc-maçonnerie qui, selon lui, n’est qu’un « lobby sioniste déguisé ».

Résidant à Istanbul, cet ancien franc-maçon évoluant aujourd’hui dans la mouvance d’Alain Soral et de Dieudonné M’Bala M’Bala commente régulièrement l’actualité dans des vidéos mises en ligne sur YouTube par le compte officiel d’Égalité & Réconciliation. Il intervient également dans le film de Paul-Éric Blanrue et Julien Teil, La France maçonnique, et assure des conférences sur ses thèmes de prédilection, notamment au théâtre de la Main d’Or, lieu géré par Dieudonné jusqu’en 2018.

Stéphane Blet, qui signe parfois sous le pseudonyme de « Tau Ferenc », soutient l’hebdomadaire antisémite Rivarol, qu’il qualifie d’« excellent journal Résistant (…). Un des rares espaces de liberté et d’éveil qui nous reste ».

Le 3 décembre 2018, dans une adresse vidéo aux Gilets jaunes, Stéphane Blet fustige ce qu’il appelle « les putes du système juif », « les collabos du B’nai B’rith et de la secte juive des Bernard-Henri Lévy et autres » ainsi que « le lobby juif et Israël » qui contrôleraient la télévision.

Dans une vidéo de dix minutes diffusée sur YouTube le jeudi 25 avril 2019 et reprise par le site Égalité & Réconciliation, Blet développe sa propre théorie sur l’incendie de Notre-Dame. Loin d’être accidentel, le drame résulterait, selon lui, d’une « vengeance talmudique »

 

IL A DIT :

« 99,9 % des artistes sont simplement les putes du système, les putes du système juif. Il faut appeler les choses par leur nom. (…) Le peuple peut pour la première fois se rendre compte de qui dirige quoi, de la nature du problème et de ce qu’il faut régler. (…) La laïcité française, c’est laïcité pour tous sauf pour les juifs. (…) Je suis désolé, je n’avais pas de Gilet jaune sur moi ici à Istanbul (…) j’arbore fièrement le tee-shirt “Goy” et je crois que c’est quelque chose qui peut être compris un peu mieux que ça le pouvait l’être il y a deux ou trois ans (…). Maintenant quand on voit (…) tout ce qui est symptomatique de la domination insupportable juive en France : insulter les Gilets jaunes, traiter le peuple de cette manière (…). Savoir comment la communauté en question est en train d’agir face au mouvement des Gilets jaunes. (…) Ce qui rend le travail impossible actuellement à tous les collabos du gouvernement, aux collabos du B’nai B’rith et de la secte juive des Bernard-Henri Lévy et autres, c’est que ce mouvement n’est pas récupérable (…). Il ne faut pas se tromper d’ennemi et que l’ennemi c’est quand même euh, on va dire quand on voit ce qu’écrit Bernard-Henri Lévy, il faut regarder un petit peu attentivement qui sont les gens qui sont avec lui, (…) quels sont les groupes de pression (…). La télévision (…) ment depuis des années parce que la télévision est aux ordres du lobby juif et d’Israël ».

Source : vidéo de Stéphane Blet, Facebook, 3 décembre 2018.

 

(Dernière mise à jour le 11/10/2019)