En anglais, les traînées blanches de condensation qui se forment dans le ciel après le passage d’avions sont désignées sous le terme de « contrails ». Mais beaucoup considèrent que ces traînées blanches correspondent en réalité à des épandages de produits chimiques répandus à l’insu des populations pour des raisons tenues secrètes. Ils croient que ces « contrails » sont en réalité des « chemtrails » (« chem » pour « chemical », « chimique » en anglais).

La croyance dans les chemtrails est l’une des théories du complot contemporaines les plus populaires. Un jeune Français de 18 à 24 ans sur trois est globalement d’accord avec l’idée que « certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandus pour des raisons tenues secrètes » (source : Ifop, 2018). D’aucuns y voient une opération secrète de l’OTAN (pour lutter contre le réchauffement climatique) ou un complot pour réduire la population mondiale.

 

Voir aussi :

Olivier Boucher (CNRS) : « Les chemtrails sont une vue de l’esprit »

 

(Dernière mise à jour : 22/06/2019)