Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

🔴 Conspiracy News #03.2024

Publié par La Rédaction21 janvier 2024

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 15/01/2024 au 21/01/2024).

INCENDIES. Brian Paré est un Québécois de 38 ans qui diffusait sur Facebook des théories du complot affirmant que les incendies de forêt étaient délibérément allumés par le gouvernement. Lundi 15 janvier, au palais de justice de Chibougamau, il a finalement plaidé coupable pour treize chefs d’accusation d’incendie criminel et un chef d’accusation d’incendie criminel avec mépris de la vie humaine (source : Le Devoir, 15 janvier 2024).

JEAN LASSALLE. Cyril Hanouna a annoncé que l'ex-député béarnais et ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle deviendrait chroniqueur dans « Touche Pas à Mon Poste », son émission à succès sur C8, à partir du 3 février (source : France Bleu, 20 janvier 2024). L'occasion de lire (ou de relire) l'article que nous avions consacré à ses dérapages conspirationnistes.

LES PATRIOTES. Lors d’une manifestation pour le « Frexit » (le retrait de la France de l’Union européenne) organisée par le parti Les Patriotes et son président Florian Philippot, on a pu remarquer une pancarte complotiste où l’on pouvait notamment lire : « Rothschild installe Macron » (source : Conspiracy Watch/X, 15 janvier 2024).

CREUTZFELDT-JAKOB. Le rappeur Booba (5,3 millions d'abonnés sur X) a relayé sur son compte une vidéo de Marc Doyer, porte-parole de l'association conspirationniste VERITY France, suscitant les commentaires approbateurs de figures de la complosphère telles que Myriam Palomba et Alexis Poulin. Doyer y commente une déclaration du Pr Didier Raoult sur son compte X mercredi 17 janvier. L'infectiologue promet de prochainement détailler « comment les ARN injectés ont produit des protéines inconnues qui expliquent, peut-être, la survenue imprévue d’encéphalopathie de type Creutzfeld-Jacob liées aux prions fabriqués à cette occasion, ce que prédisait le Pr Montagnier ». Un lien de causalité entre maladie de la vache folle et vaccins anti-Covid à ARN messager qui, comme le rappelait Libération il y a quelques jours, n'a à l'heure actuelle jamais été scientifiquement établi.

LADAPO. Lundi 15 janvier, l'ex-animateur de Fox News Tucker Carlson a reçu dans son émission Joseph Ladapo, actuel Surgeon General de l'État de Floride. Ce dernier y a affirmé que, malgré ce qu'ils ont pu apporter contre le Covid-19, les vaccins à ARN messager avaient « causé bien pire en termes d'effets indésirables mais aussi au niveau spirituel », citant sa propre intuition à l'appui de ses affirmations. « Il est certain qu'il y a un problème avec cette technologie particulière et ces produits particuliers » a poursuivi Ladapo qui, il y a deux semaines, au micro de Steve Bannon, les désignait sous le nom d'« Antéchrist » (source : Tucker Carlson/X, 15 janvier 2024). Appelé à diriger la Santé publique de Floride en septembre 2021 par le gouverneur de cet État, le Républicain Ron DeSantis, Joseph Ladapo est très controversé pour ses prises de position covido-sceptiques (il avait promu l'hydroxychloroquine et l'ivermectine comme traitements contre le Covid-19, s'était opposé au confinement et au port du masque...), son absence de compétences en matière d'infectiologie et ses multiples déclarations hostiles à la vaccination. Ainsi, a-t-il pris le contre-pied des recommandations des CDC en matière de vaccination infantile et a appelé le 3 janvier dernier à suspendre l'utilisation des vaccins anti-Covid à ARN messager. Il a également suggéré qu'il existerait un lien entre la vaccination et le cancer.

ANTIVAX. Le 16 janvier, une manifestation conspirationniste antivax s’est tenue devant le siège de l’Agence France-Presse. Parmi les intervenants, des figures proches de la complosphère, comme Myriam Palomba, Pierre Barnérias (réalisateur du documentaire conspirationniste « Hold-up »), Anne-Marie Yim, Christian Perronne ou encore Nicolas Dupont-Aignan (source : Tristan Mendès France/X, 16 janvier 2024).

SUSPENSION. Le compte TikTok de l'influenceur complotiste Jean-Marc Deparnay, alias Jim Leveilleur, a été suspendu. Évoluant dans la mouvance de la Dissidence, cumulant plus de 2,7 millions de likes et 340 000 followers, l’individu affirmait par exemple que l’« on est dirigé par une élite cachée dont le but est de réduire la population mondiale par tous les moyens » (source : Victor Mottin/X, 16 janvier 2024).

HAARP. Alors qu'une énorme tempête hivernale balayant les États-Unis menace d'avoir un impact sur les caucus de l'Iowa, Laura Loomer, partisane de Donald Trump et ancienne candidate au Congrès, suggère que la challenger républicaine Nikki Haley « utilise HAARP » pour fomenter la tempête et faire dérailler la campagne de l'ancien président américain. « Pour moi c’est comme une manipulation météorologique », a-t-elle écrit sur X. Les scientifiques ont pourtant réfuté à plusieurs reprises l’idée mensongère selon laquelle le programme de recherche HAARP pourrait manipuler la météo (source : AFP, 12 janvier 2024).

ANTISÉMITISME. Dirigé par Alexandre Bande, Pierre-Jérôme Biscarat et Rudy Reichstadt, Histoire politique de l’antisémitisme en France est sorti jeudi 18 janvier, chez Robert Laffont. Cette synthèse, qui bénéficie des contributions de Valérie Igounet, Jean-Yves Camus, Jean Garrigues, Stéphane Nivet, Emmanuel Debono, Guy Konopnicki, Milo Lévy-Bruhl ou encore Lauren-David Samama, examine l’évolution depuis 1967 du rapport à l’antisémitisme dans tous les courants politiques français. A lire, l'interview de Rudy Reichstadt dans L'Express.

CLIMATOSCEPTISME. Dans un contexte météorologique marqué, en Europe, par de basses températures et des intempéries, l’équipe de « Vrai ou Fake », le service de fact-checking de France Info s’est penchée sur les propos climato-sceptiques de l’avocat Gilles-William Goldnadel et du député du Rassemblement national Christophe Barthès sur X. Elle montre une confusion évidente entre météorologie et dérèglement climatique… (source : Julien Pain/X, 12 janvier 2024).

MALADIE X. Le Forum économique mondial de Davos a récemment organisé un panel sur la préparation à une hypothétique future pandémie surnommée « Maladie X ». D’après de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, c'est la preuve d'un complot visant à créer une catastrophe sanitaire mondiale. Cette idée de complot est évidemment fausse : la séance en question comprenait un dialogue sur l'atténuation des risques potentiels, et les experts ont affirmé que ces efforts pouvaient contribuer à limiter l'impact des nouvelles épidémies (source : AFP, 19 janvier 2024). Ce n’est pas la première fois que la maladie X agite la sphère antivax et complotiste, comme cela était déjà relevé dans Complorama en juin dernier. Une vidéo virale sur TikTok estimait alors que cette maladie X aurait été « inventée par l’OMS » pour planifier la prochaine pandémie (source : 20 Minutes, 15 janvier 2024 ; Conspiracy Watch/X, 16 janvier 2024).

PARTI RÉPUBLICAIN. Une grande partie de l’électorat, aux États-Unis, n’a plus aucune attache avec les faits. C’est le constat effectué par Mitt Romney au micro de CNN le 17 janvier. Le sénateur républicain et candidat à la présidentielle en 2012 face à Barack Obama, faisait principalement référence aux électeurs de son parti, capables de suivre aveuglément Donald Trump dans sa course à l’investiture et acquis à la thèse de l’« élection volée » (source : Théo Laubry/X, 18 janvier 2024).

GÉRALD BRONNER. « Si par malheur Internet avait existé à l'époque, je me serais enfoncé beaucoup plus loin dans cette radicalité, j'aurais trouvé beaucoup plus de gens pour rêver ou cauchemarder avec moi » a expliqué Gérald Bronner au micro de France Inter, alors qu’il évoquait sa jeunesse et son adhésion, alors, à des croyances fantasmagoriques (source : France Inter, 18 janvier 2024). Dans un nouveau livre intitulé Exorcisme, le sociologue combine un récit intime et une réflexion sur une situation exemplaire : la sienne propre (source : Le Monde, 19 janvier 2024).

JORDAN BARDELLA. Attaques contre des journalistes, propos racistes, liens avec l'ex-gudard Frédéric Chatillon… Un reportage de l’émission « Complément d’enquête » diffusé le jeudi 18 janvier sur France 2 a mis en lumière l’utilisation par Jordan Bardella, président du Rassemblement national, d’un compte Twitter anonyme entre 2015 et 2017 (source : Complément d’enquête/X, 17 janvier 2024). Cette information, fondée sur le témoignage d’anciens proches de Bardella, a été confirmée par le journal Libération, malgré les dénégations de l'intéressé (source : Libération, 18 janvier 2024).

ANTI-IVG. Un récent rapport de l’Institute for Strategic Dialogue, organisation indépendante britannique à but non lucratif, met en lumière les stratégies de mobilisation anti-avortement sur les réseaux sociaux, notamment en divulguant de fausses informations à l’intention des jeunes utilisatrices. Dans la cartographie des émetteurs de contenus, on retrouve sans grande surprise des sites ou personnalités catholiques conservatrices, des royalistes et évidemment des militants venus de l’extrême droite (source : Le Monde, 17 janvier 2024 ;  France Culture, 18 janvier 2024).

GABRIEL ATTAL. À peine propulsé Premier ministre, Gabriel Attal a subi une déferlante d’attaques homophobes et antisémites, venues de milieux complotistes fantasmant la mainmise du « lobby juif » et du « lobby gay » sur l’État. Insultes, harcèlement en ligne, rumeurs calomnieuses, tout semble permis pour nuire au chef du gouvernement, attiser la paranoïa et l’extrémisme. Y compris les fausses révélations dispensées par des comptes complotistes sous pseudo, comme celui dénommé « Zoé Sagan », un compte à 175 000 abonnés créé par un ancien publicitaire dont l'avocat n'est autre que Juan Branco, lequel a harcelé Gabriel Attal depuis les bancs du lycée (source : Franc-Tireur, 17 janvier 2024).

COCCINELLES. En émoticône ou en illustration, la coccinelle est devenue ces derniers temps un symbole sur X, avec le hashtag #Ladybug, pour attaquer Brigitte Macron. À l’origine de cette tentative – jusque-là peu convaincante – de faire monter l’image de l’insecte comme un signe de ralliement sur les réseaux sociaux, la fachosphère conspirationniste, avec notamment le relai de Christian Combaz, animateur sur TV Libertés ou du compte « Zoé Sagan » (source : Albert le Ver/X, 19 janvier 2024).

STANISLAS. Le site Mediapart a rendu publique un rapport d'enquête administrative sur l’établissement scolaire privé catholique Stanislas (Paris). On y apprend notamment qu'un témoignage évoque une intervenante de catéchèse qui aurait soutenu « que l’avortement était encouragé parce que les fœtus étaient utilisés » pour fabriquer des médicaments comme le Doliprane (source : Mediapart, 16 janvier 2024). Qu'on se rassure : le Doliprane ne contient aucune trace de foetus humain...

CONSPIZAP. La citation de 15 secondes d’une interview de Philippe Guillemant, ancien ingénieur du CNRS qui s’est illustré par ses prises de position conspirationnistes à l’occasion de la crise du Covid-19, a entraîné la suppression, sur YouTube, de notre #CONSPIZAP du mois d’octobre. Celui-ci demeure heureusement accessible sur Facebook !

AFFRICATION. L'« affrication » (du latin affricare, « frotter contre ») désigne un phénomène linguistique poussant un nombre croissant d'adolescents à escamoter les consonnes de certains mots − par exemple, dire « cantchine » pour « cantine ». Cette mode constituerait selon Éric Zemmour un argument supplémentaire en faveur de la thèse d'un « Grand Remplacement » de la population française. France 3 Provence-Alpes donne la parole à des linguistes pour qui il s'agit là d'un phénomène avant tout social. Selon Cyril Trimaille, enseignant-chercheur en sociolinguistique à l'Université Grenoble Alpes, cette mode de l'affrication aurait pour origine la médiatisation d'acteurs qui n'avaient auparavant pas la parole, comme les « rappeurs ou les participants aux émissions de télé-réalité », issus de milieux sociaux où les écarts de langage par rapport à la norme sont moins contrôlés (source : France 3, 19 janvier 2024).

SUISSE. Ancien ministre des Finances de la Confédération helvétique de 2016 à 2022, Ueli Maurer est une figure très populaire au sein de la mouvance covido-sceptique et antivax suisse. Cet ancien patron de l'UDC, un parti populiste et conservateur, a récemment accordé une interview à la WebTV Hoch2.tv au cours de laquelle il a tenu des propos ouvertement conspirationnistes sur la pandémie de Covid-19. Ainsi, la pandémie de coronavirus ne fut selon lui rien d'autre qu'une « hystérie » sciemment attisée par les médias. Évoquant une « hypnose de masse », il a estimé que la vaccination était inutile, ajoutant que « l'industrie pharmaceutique était derrière tout ça, ils ont gagné de l'argent avec ça, on le voit bien » (source : Neue Zürcher Zeitung, 20 janvier 2024).

JANET OSSEBAARD. La police suédoise a découvert le corps sans vie de Janet Ossebaard, le 22 décembre 2023, à Lund, dans le sud de la Suède. Fervente adepte des théories du complot, Janet Ossebaard était connue pour son documentaire controversé et antisémite « Fall of the Cabal ». Malgré les affirmations de ses proches au sujet de sa dépression et sur une enfance traumatisante, des rumeurs folles ont rapidement circulé à son sujet. Son décès a notamment été imputé à la fameuse « Cabale » des théories QAnon et à Hillary Clinton en particulier, alimentant le mythe du Clinton Body Count (le décompte des cadavres de Clinton), une thèse dénonçant de prétendus assassinats liés aux Clinton, qu'Ossebaard avait promue dans ses documentaires (source : Conspiracy Watch (en anglais), 15 janvier 2024).

BEST-SELLER. C'est la Bible des complotistes américains, le livre qui a fait basculer Alex Jones... : depuis sa sortie en 1971, None Dare Call it Conspiracy, de Gary Allen et Larry Abraham, s'est écoulé à des millions d'exemplaires. Notre collaborateur Mike Rothschild rappelle le contenu et l'histoire de ce classique de la littérature conspirationnniste contemporaine (source : Conspiracy Watch (en anglais), 19 janvier 2024).

DÉCONSPIRATEURS. Dans le 47e épisode de notre émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu Jean-Loup Adénor, journaliste à Charlie Hebdo, co-auteur, avec Timothée de Rauglaudre, du Nouveau péril sectaire (Robert Laffont, 2021). Au sommaire de ce nouveau numéro : le dernier « Complorama » sur l’affaire Epstein ; effervescence complotiste autour d'un tunnel sous une synagogue de New York ; Alex Jones et la « gamification » du complotisme ; réactions conspirationnistes à la nomination de Gabriel Attal à Matignon ; « Sectes », dérives sectaires et complosphère ; complotisme, « Love Bombing » et misanthropie ; y a-t-il toujours un « gourou » ? La dérive sectaire à l'heure d'Internet ; l’anthroposophie constitue-t-elle une menace sectaire ? ; comment l'État peut-il lutter contre ces dérives sectaires ? (source : Conspiracy Watch, 16 janvier 2024).

https://youtu.be/cwOuxN8JrHI

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture

INCENDIES. Brian Paré est un Québécois de 38 ans qui diffusait sur Facebook des théories du complot affirmant que les incendies de forêt étaient délibérément allumés par le gouvernement. Lundi 15 janvier, au palais de justice de Chibougamau, il a finalement plaidé coupable pour treize chefs d’accusation d’incendie criminel et un chef d’accusation d’incendie criminel avec mépris de la vie humaine (source : Le Devoir, 15 janvier 2024).

JEAN LASSALLE. Cyril Hanouna a annoncé que l'ex-député béarnais et ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle deviendrait chroniqueur dans « Touche Pas à Mon Poste », son émission à succès sur C8, à partir du 3 février (source : France Bleu, 20 janvier 2024). L'occasion de lire (ou de relire) l'article que nous avions consacré à ses dérapages conspirationnistes.

LES PATRIOTES. Lors d’une manifestation pour le « Frexit » (le retrait de la France de l’Union européenne) organisée par le parti Les Patriotes et son président Florian Philippot, on a pu remarquer une pancarte complotiste où l’on pouvait notamment lire : « Rothschild installe Macron » (source : Conspiracy Watch/X, 15 janvier 2024).

CREUTZFELDT-JAKOB. Le rappeur Booba (5,3 millions d'abonnés sur X) a relayé sur son compte une vidéo de Marc Doyer, porte-parole de l'association conspirationniste VERITY France, suscitant les commentaires approbateurs de figures de la complosphère telles que Myriam Palomba et Alexis Poulin. Doyer y commente une déclaration du Pr Didier Raoult sur son compte X mercredi 17 janvier. L'infectiologue promet de prochainement détailler « comment les ARN injectés ont produit des protéines inconnues qui expliquent, peut-être, la survenue imprévue d’encéphalopathie de type Creutzfeld-Jacob liées aux prions fabriqués à cette occasion, ce que prédisait le Pr Montagnier ». Un lien de causalité entre maladie de la vache folle et vaccins anti-Covid à ARN messager qui, comme le rappelait Libération il y a quelques jours, n'a à l'heure actuelle jamais été scientifiquement établi.

LADAPO. Lundi 15 janvier, l'ex-animateur de Fox News Tucker Carlson a reçu dans son émission Joseph Ladapo, actuel Surgeon General de l'État de Floride. Ce dernier y a affirmé que, malgré ce qu'ils ont pu apporter contre le Covid-19, les vaccins à ARN messager avaient « causé bien pire en termes d'effets indésirables mais aussi au niveau spirituel », citant sa propre intuition à l'appui de ses affirmations. « Il est certain qu'il y a un problème avec cette technologie particulière et ces produits particuliers » a poursuivi Ladapo qui, il y a deux semaines, au micro de Steve Bannon, les désignait sous le nom d'« Antéchrist » (source : Tucker Carlson/X, 15 janvier 2024). Appelé à diriger la Santé publique de Floride en septembre 2021 par le gouverneur de cet État, le Républicain Ron DeSantis, Joseph Ladapo est très controversé pour ses prises de position covido-sceptiques (il avait promu l'hydroxychloroquine et l'ivermectine comme traitements contre le Covid-19, s'était opposé au confinement et au port du masque...), son absence de compétences en matière d'infectiologie et ses multiples déclarations hostiles à la vaccination. Ainsi, a-t-il pris le contre-pied des recommandations des CDC en matière de vaccination infantile et a appelé le 3 janvier dernier à suspendre l'utilisation des vaccins anti-Covid à ARN messager. Il a également suggéré qu'il existerait un lien entre la vaccination et le cancer.

ANTIVAX. Le 16 janvier, une manifestation conspirationniste antivax s’est tenue devant le siège de l’Agence France-Presse. Parmi les intervenants, des figures proches de la complosphère, comme Myriam Palomba, Pierre Barnérias (réalisateur du documentaire conspirationniste « Hold-up »), Anne-Marie Yim, Christian Perronne ou encore Nicolas Dupont-Aignan (source : Tristan Mendès France/X, 16 janvier 2024).

SUSPENSION. Le compte TikTok de l'influenceur complotiste Jean-Marc Deparnay, alias Jim Leveilleur, a été suspendu. Évoluant dans la mouvance de la Dissidence, cumulant plus de 2,7 millions de likes et 340 000 followers, l’individu affirmait par exemple que l’« on est dirigé par une élite cachée dont le but est de réduire la population mondiale par tous les moyens » (source : Victor Mottin/X, 16 janvier 2024).

HAARP. Alors qu'une énorme tempête hivernale balayant les États-Unis menace d'avoir un impact sur les caucus de l'Iowa, Laura Loomer, partisane de Donald Trump et ancienne candidate au Congrès, suggère que la challenger républicaine Nikki Haley « utilise HAARP » pour fomenter la tempête et faire dérailler la campagne de l'ancien président américain. « Pour moi c’est comme une manipulation météorologique », a-t-elle écrit sur X. Les scientifiques ont pourtant réfuté à plusieurs reprises l’idée mensongère selon laquelle le programme de recherche HAARP pourrait manipuler la météo (source : AFP, 12 janvier 2024).

ANTISÉMITISME. Dirigé par Alexandre Bande, Pierre-Jérôme Biscarat et Rudy Reichstadt, Histoire politique de l’antisémitisme en France est sorti jeudi 18 janvier, chez Robert Laffont. Cette synthèse, qui bénéficie des contributions de Valérie Igounet, Jean-Yves Camus, Jean Garrigues, Stéphane Nivet, Emmanuel Debono, Guy Konopnicki, Milo Lévy-Bruhl ou encore Lauren-David Samama, examine l’évolution depuis 1967 du rapport à l’antisémitisme dans tous les courants politiques français. A lire, l'interview de Rudy Reichstadt dans L'Express.

CLIMATOSCEPTISME. Dans un contexte météorologique marqué, en Europe, par de basses températures et des intempéries, l’équipe de « Vrai ou Fake », le service de fact-checking de France Info s’est penchée sur les propos climato-sceptiques de l’avocat Gilles-William Goldnadel et du député du Rassemblement national Christophe Barthès sur X. Elle montre une confusion évidente entre météorologie et dérèglement climatique… (source : Julien Pain/X, 12 janvier 2024).

MALADIE X. Le Forum économique mondial de Davos a récemment organisé un panel sur la préparation à une hypothétique future pandémie surnommée « Maladie X ». D’après de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, c'est la preuve d'un complot visant à créer une catastrophe sanitaire mondiale. Cette idée de complot est évidemment fausse : la séance en question comprenait un dialogue sur l'atténuation des risques potentiels, et les experts ont affirmé que ces efforts pouvaient contribuer à limiter l'impact des nouvelles épidémies (source : AFP, 19 janvier 2024). Ce n’est pas la première fois que la maladie X agite la sphère antivax et complotiste, comme cela était déjà relevé dans Complorama en juin dernier. Une vidéo virale sur TikTok estimait alors que cette maladie X aurait été « inventée par l’OMS » pour planifier la prochaine pandémie (source : 20 Minutes, 15 janvier 2024 ; Conspiracy Watch/X, 16 janvier 2024).

PARTI RÉPUBLICAIN. Une grande partie de l’électorat, aux États-Unis, n’a plus aucune attache avec les faits. C’est le constat effectué par Mitt Romney au micro de CNN le 17 janvier. Le sénateur républicain et candidat à la présidentielle en 2012 face à Barack Obama, faisait principalement référence aux électeurs de son parti, capables de suivre aveuglément Donald Trump dans sa course à l’investiture et acquis à la thèse de l’« élection volée » (source : Théo Laubry/X, 18 janvier 2024).

GÉRALD BRONNER. « Si par malheur Internet avait existé à l'époque, je me serais enfoncé beaucoup plus loin dans cette radicalité, j'aurais trouvé beaucoup plus de gens pour rêver ou cauchemarder avec moi » a expliqué Gérald Bronner au micro de France Inter, alors qu’il évoquait sa jeunesse et son adhésion, alors, à des croyances fantasmagoriques (source : France Inter, 18 janvier 2024). Dans un nouveau livre intitulé Exorcisme, le sociologue combine un récit intime et une réflexion sur une situation exemplaire : la sienne propre (source : Le Monde, 19 janvier 2024).

JORDAN BARDELLA. Attaques contre des journalistes, propos racistes, liens avec l'ex-gudard Frédéric Chatillon… Un reportage de l’émission « Complément d’enquête » diffusé le jeudi 18 janvier sur France 2 a mis en lumière l’utilisation par Jordan Bardella, président du Rassemblement national, d’un compte Twitter anonyme entre 2015 et 2017 (source : Complément d’enquête/X, 17 janvier 2024). Cette information, fondée sur le témoignage d’anciens proches de Bardella, a été confirmée par le journal Libération, malgré les dénégations de l'intéressé (source : Libération, 18 janvier 2024).

ANTI-IVG. Un récent rapport de l’Institute for Strategic Dialogue, organisation indépendante britannique à but non lucratif, met en lumière les stratégies de mobilisation anti-avortement sur les réseaux sociaux, notamment en divulguant de fausses informations à l’intention des jeunes utilisatrices. Dans la cartographie des émetteurs de contenus, on retrouve sans grande surprise des sites ou personnalités catholiques conservatrices, des royalistes et évidemment des militants venus de l’extrême droite (source : Le Monde, 17 janvier 2024 ;  France Culture, 18 janvier 2024).

GABRIEL ATTAL. À peine propulsé Premier ministre, Gabriel Attal a subi une déferlante d’attaques homophobes et antisémites, venues de milieux complotistes fantasmant la mainmise du « lobby juif » et du « lobby gay » sur l’État. Insultes, harcèlement en ligne, rumeurs calomnieuses, tout semble permis pour nuire au chef du gouvernement, attiser la paranoïa et l’extrémisme. Y compris les fausses révélations dispensées par des comptes complotistes sous pseudo, comme celui dénommé « Zoé Sagan », un compte à 175 000 abonnés créé par un ancien publicitaire dont l'avocat n'est autre que Juan Branco, lequel a harcelé Gabriel Attal depuis les bancs du lycée (source : Franc-Tireur, 17 janvier 2024).

COCCINELLES. En émoticône ou en illustration, la coccinelle est devenue ces derniers temps un symbole sur X, avec le hashtag #Ladybug, pour attaquer Brigitte Macron. À l’origine de cette tentative – jusque-là peu convaincante – de faire monter l’image de l’insecte comme un signe de ralliement sur les réseaux sociaux, la fachosphère conspirationniste, avec notamment le relai de Christian Combaz, animateur sur TV Libertés ou du compte « Zoé Sagan » (source : Albert le Ver/X, 19 janvier 2024).

STANISLAS. Le site Mediapart a rendu publique un rapport d'enquête administrative sur l’établissement scolaire privé catholique Stanislas (Paris). On y apprend notamment qu'un témoignage évoque une intervenante de catéchèse qui aurait soutenu « que l’avortement était encouragé parce que les fœtus étaient utilisés » pour fabriquer des médicaments comme le Doliprane (source : Mediapart, 16 janvier 2024). Qu'on se rassure : le Doliprane ne contient aucune trace de foetus humain...

CONSPIZAP. La citation de 15 secondes d’une interview de Philippe Guillemant, ancien ingénieur du CNRS qui s’est illustré par ses prises de position conspirationnistes à l’occasion de la crise du Covid-19, a entraîné la suppression, sur YouTube, de notre #CONSPIZAP du mois d’octobre. Celui-ci demeure heureusement accessible sur Facebook !

AFFRICATION. L'« affrication » (du latin affricare, « frotter contre ») désigne un phénomène linguistique poussant un nombre croissant d'adolescents à escamoter les consonnes de certains mots − par exemple, dire « cantchine » pour « cantine ». Cette mode constituerait selon Éric Zemmour un argument supplémentaire en faveur de la thèse d'un « Grand Remplacement » de la population française. France 3 Provence-Alpes donne la parole à des linguistes pour qui il s'agit là d'un phénomène avant tout social. Selon Cyril Trimaille, enseignant-chercheur en sociolinguistique à l'Université Grenoble Alpes, cette mode de l'affrication aurait pour origine la médiatisation d'acteurs qui n'avaient auparavant pas la parole, comme les « rappeurs ou les participants aux émissions de télé-réalité », issus de milieux sociaux où les écarts de langage par rapport à la norme sont moins contrôlés (source : France 3, 19 janvier 2024).

SUISSE. Ancien ministre des Finances de la Confédération helvétique de 2016 à 2022, Ueli Maurer est une figure très populaire au sein de la mouvance covido-sceptique et antivax suisse. Cet ancien patron de l'UDC, un parti populiste et conservateur, a récemment accordé une interview à la WebTV Hoch2.tv au cours de laquelle il a tenu des propos ouvertement conspirationnistes sur la pandémie de Covid-19. Ainsi, la pandémie de coronavirus ne fut selon lui rien d'autre qu'une « hystérie » sciemment attisée par les médias. Évoquant une « hypnose de masse », il a estimé que la vaccination était inutile, ajoutant que « l'industrie pharmaceutique était derrière tout ça, ils ont gagné de l'argent avec ça, on le voit bien » (source : Neue Zürcher Zeitung, 20 janvier 2024).

JANET OSSEBAARD. La police suédoise a découvert le corps sans vie de Janet Ossebaard, le 22 décembre 2023, à Lund, dans le sud de la Suède. Fervente adepte des théories du complot, Janet Ossebaard était connue pour son documentaire controversé et antisémite « Fall of the Cabal ». Malgré les affirmations de ses proches au sujet de sa dépression et sur une enfance traumatisante, des rumeurs folles ont rapidement circulé à son sujet. Son décès a notamment été imputé à la fameuse « Cabale » des théories QAnon et à Hillary Clinton en particulier, alimentant le mythe du Clinton Body Count (le décompte des cadavres de Clinton), une thèse dénonçant de prétendus assassinats liés aux Clinton, qu'Ossebaard avait promue dans ses documentaires (source : Conspiracy Watch (en anglais), 15 janvier 2024).

BEST-SELLER. C'est la Bible des complotistes américains, le livre qui a fait basculer Alex Jones... : depuis sa sortie en 1971, None Dare Call it Conspiracy, de Gary Allen et Larry Abraham, s'est écoulé à des millions d'exemplaires. Notre collaborateur Mike Rothschild rappelle le contenu et l'histoire de ce classique de la littérature conspirationnniste contemporaine (source : Conspiracy Watch (en anglais), 19 janvier 2024).

DÉCONSPIRATEURS. Dans le 47e épisode de notre émission, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu Jean-Loup Adénor, journaliste à Charlie Hebdo, co-auteur, avec Timothée de Rauglaudre, du Nouveau péril sectaire (Robert Laffont, 2021). Au sommaire de ce nouveau numéro : le dernier « Complorama » sur l’affaire Epstein ; effervescence complotiste autour d'un tunnel sous une synagogue de New York ; Alex Jones et la « gamification » du complotisme ; réactions conspirationnistes à la nomination de Gabriel Attal à Matignon ; « Sectes », dérives sectaires et complosphère ; complotisme, « Love Bombing » et misanthropie ; y a-t-il toujours un « gourou » ? La dérive sectaire à l'heure d'Internet ; l’anthroposophie constitue-t-elle une menace sectaire ? ; comment l'État peut-il lutter contre ces dérives sectaires ? (source : Conspiracy Watch, 16 janvier 2024).

https://youtu.be/cwOuxN8JrHI

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross