Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Capture d'écran du site de l'OMS (10/08/2023).

Le terme de « maladie X » désigne, pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une potentielle pandémie grave dont on ne connaît pas encore l'agent pathogène.

Depuis 2018, l'expression figure sur la liste des maladies et agents pathogènes prioritaires identifiés par l'OMS. Dans sa version actualisée, on y trouve : le Covid-19, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, les infections à virus Ebola et Marburg, la fièvre de Lassa, le Mers-CoV et le SRAS, l’infection à virus de Nipah, la fièvre de la Vallée du Rift, et l'infection à virus Zika.

L'OMS explique que « la maladie X représente la connaissance qu’une épidémie internationale grave pourrait être causée par un agent pathogène actuellement inconnu provoquant une maladie humaine ». L'OMS dispose à ce titre d'une stratégie globale, appelée « R&D Blueprint », permettant la mobilisation rapide de ressources en recherche et développement en cas de déclenchement d'une épidémie.

Le Covid-19 est un bon exemple de maladie X, c'est-à-dire une maladie émergente ayant dégénéré en épidémie mondiale sans que son agent pathogène ait été identifié au préalable par la communauté scientifique internationale.

Ainsi, une future maladie X pourraît être causée par un agent pathogène touchant d'abord les animaux puis les humains, par franchissement de la barrière d'espèces, par exemple par des mutations du virus favorisées par des contacts entre humains et animaux.

Afin de prévenir ce risque, des chercheurs travaillent sur des vaccins destinés à endiguer une maladie qui pourrait survenir de cette manière. Or, pour plusieurs influenceurs complotistes, à l'instar de Jim Leveilleur (voir ici), Florian Philippot [archive] ou Silvano Trotta [archive], ce fait constituerait une preuve de ce que les pandémies seraient planifiées à l'avance par l'OMS ou la communauté scientifique.

 

Pour aller plus loin :

[PODCAST] De la maladie X au "nouvel ordre mondial" : quand les complotistes s'attaquent à l'ONU

 

(Dernière mise à jour le 10/08/2023)

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture
Capture d'écran du site de l'OMS (10/08/2023).

Le terme de « maladie X » désigne, pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une potentielle pandémie grave dont on ne connaît pas encore l'agent pathogène.

Depuis 2018, l'expression figure sur la liste des maladies et agents pathogènes prioritaires identifiés par l'OMS. Dans sa version actualisée, on y trouve : le Covid-19, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, les infections à virus Ebola et Marburg, la fièvre de Lassa, le Mers-CoV et le SRAS, l’infection à virus de Nipah, la fièvre de la Vallée du Rift, et l'infection à virus Zika.

L'OMS explique que « la maladie X représente la connaissance qu’une épidémie internationale grave pourrait être causée par un agent pathogène actuellement inconnu provoquant une maladie humaine ». L'OMS dispose à ce titre d'une stratégie globale, appelée « R&D Blueprint », permettant la mobilisation rapide de ressources en recherche et développement en cas de déclenchement d'une épidémie.

Le Covid-19 est un bon exemple de maladie X, c'est-à-dire une maladie émergente ayant dégénéré en épidémie mondiale sans que son agent pathogène ait été identifié au préalable par la communauté scientifique internationale.

Ainsi, une future maladie X pourraît être causée par un agent pathogène touchant d'abord les animaux puis les humains, par franchissement de la barrière d'espèces, par exemple par des mutations du virus favorisées par des contacts entre humains et animaux.

Afin de prévenir ce risque, des chercheurs travaillent sur des vaccins destinés à endiguer une maladie qui pourrait survenir de cette manière. Or, pour plusieurs influenceurs complotistes, à l'instar de Jim Leveilleur (voir ici), Florian Philippot [archive] ou Silvano Trotta [archive], ce fait constituerait une preuve de ce que les pandémies seraient planifiées à l'avance par l'OMS ou la communauté scientifique.

 

Pour aller plus loin :

[PODCAST] De la maladie X au "nouvel ordre mondial" : quand les complotistes s'attaquent à l'ONU

 

(Dernière mise à jour le 10/08/2023)

Inscrivez-vous à notre newsletter 

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross