Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss










Dernières notes



La Bibliothèque
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner





Conspirationnisme : un état des lieux
Les incidents qui ont émaillé les minutes de silence organisées en réaction aux équipées meurtrières des frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont placé le conspirationnisme sous le feu des projecteurs médiatiques. Objet d’étude pluridisciplinaire, au croisement des sciences sociales et politiques, de l’histoire des idées, de la psychologie et de la philosophie, la « théorie du complot » demeure un phénomène mal connu du grand public.

Qu’est-ce que le conspirationnisme ? Quels sont ses ressorts politiques, idéologiques, psychologiques ? Quel rôle Internet a-t-il joué dans sa récente montée en puissance ? Qui fabrique et met en circulation les théories du complot ? Quelle influence ont-ils ? Quelle est leur vision du monde ? C'est à ces questions que tente de répondre la note de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès que j'ai l'honneur de signer.


Voir aussi :
* Le conspirationnisme, un extrémisme politique influent (L'Express, 4 mars 2015)

Par AFP


Qui a tué Nemtsov ? Les services secrets occidentaux, selon les alliés du Kremlin
Qui a tué l'opposant Boris Nemtsov, abattu vendredi à coups de revolver à deux pas du Kremlin ? les services secrets occidentaux ou Kiev, assurent les médias et alliés du Kremlin, alors que les anti-Poutine voient là le résultat d'une campagne haineuse lancée par les autorités.

"Il ne fait aucun doute que le meurtre de Nemtsov a été organisé par les services secrets occidentaux pour provoquer un conflit intérieur en Russie", a déclaré le leader de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, dont les propos ont été largement repris par les médias pro-Kremlin.

"C'est leur façon de faire: d'abord on prend quelqu'un sous son aile, on l'appelle +ami des Etats-Unis et de l'Europe+ et puis on le sacrifie pour accuser les autorités locales. La condamnation à mort (de Nemtsov) prononcée dans une capitale occidentale a très bien pu être exécutée par les services secrets ukrainiens", selon M. Kadyrov.

Le président Vladimir Poutine avait donné le ton en parlant de "provocation" juste après l'annonce de l'assassinat de M. Nemtsov, critique radical du Kremlin qui dénonçait la corruption du pouvoir et l'implication de la Russie dans la guerre en Ukraine. (...)

Lire la suite sur le site de France24.


Voir aussi :
* Charlie Hebdo : Ramzan Kadyrov évoque la main des services secrets occidentaux
* MH17 : la théorie du complot a du succès en Russie
* Pour Poutine, l'attaque chimique du 21 août est une « provocation habile »

Par Agence Science-Presse


Les conspirationnistes comprennent-ils le second degré ?
Pour un amateur de théories du complot, profiter des réseaux sociaux pour se nourrir des gens qui pensent la même chose relève de l’évidence. Mais ça rend aussi cette personne plus susceptible de prendre au premier degré des textes parodiques ou sarcastiques !

Les extraterrestres reptiliens, les chemtrails, l’anti-vaccination, les climatosceptiques : en plongeant dans les théories du complot à saveur scientifique, les chercheurs derrière une recherche intitulée « Science versus complot » savaient qu’ils trouveraient un matériau inépuisable sur les réseaux sociaux, et en particulier sur Facebook.

La dissémination de la désinformation dans ce contexte peut être particulièrement difficile à détecter et à corriger en raison du renforcement social : les gens sont plus susceptibles d’accorder leur confiance à une information cohérente avec leur système de croyances. Ils ont donc construit une « carte » des sources d’information scientifique et complotiste sur Facebook. (...)

Lire la suite sur le site de l'Agence Science-Presse.

Lire l'étude d'Alessandro Bessi et al., " Science vs Conspiracy: Collective Narratives in the Age of Misinformation " (en anglais).


Voir aussi :
* MH17 : des sites conspirationnistes prennent au premier degré un texte satirique
* De la parodie à la paranoïa : Facebook et le cas italien
Marianne et les fous du complot (de Roland Dumas à Dieudonné)
« Les tueurs de Charlie Hebdo seraient au service d'Israël » ; « Un Français sur cinq croit aux Illuminati » ; « Les Américains auraient inventé le sida » ; « Cotillard, Kassovitz, ces stars qui répandent les pires rumeurs »... Marianne consacre un dossier de son dernier numéro à la prolifération du conspirationnisme.

L'hebdomadaire revient sur la généalogie de ce phénomène moderne, dont la grammaire est apparue au lendemain de la Révolution française. Il fait également justice du fantasme d'un Charlie Hebdo obsédé par l'islam et pointe le véritable « désastre » des théories conspirationnistes en matière de santé publique.

Le politologue Pierre-André Taguieff, qui a consacré plusieurs ouvrages au sujet, souligne la frappante « asymétrie cognitive » des complotistes, qui mêlent allègrement hypercritique et hypercrédulité. En vertu de ce paradoxe, les mêmes qui nous parlent de « droit au doute » sont aussi ceux qui sont prêts à avaler n'importe quoi.

Taguieff évoque par ailleurs l'enquête d'opinion commandée l'année dernière à Ipsos par Fleuve Editions à l'occasion de la sortie du Règne des Illuminati, un polar ésotérique co-écrit par Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Selon ce sondage, 20% des Français prêteraient foi à l'idée selon laquelle la société secrète des Illuminati chercherait à manipuler la population et tirerait les ficelles de l’économie mondiale...

Et si la théorie du complot n'était rien d'autre que le « rationalisme des imbéciles » ?


EPISODE 5 Marianne - Le service de la... par Marianne2fr
Le 12 février dernier, j'étais invité en compagnie de Laurent Bazin, journaliste et co-auteur de Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots, et de Nicolas Vanderbiest, chercheur à l’université de Louvain spécialiste en e-réputation, à un entretien du Service d'Information du Gouvernement (SIG) consacré au conspirationnisme. Une occasion de décrypter les ressorts psychosociologiques de la théorie du complot et de discuter, en particulier, du rôle d’Internet dans ses mécanismes de développement.


"On nous cache tout, on nous dit rien!" - Les... par gouvernementFR

Lire le compte-rendu de la soirée sur le site du SIG.

Par Marie Quenet


Sondage : les jeunes plus sensibles aux théories du complot sur Internet
"Les Français et les propos haineux sur Internet" : c'est le thème du sondage OpinionWay réalisé à l’occasion des Assises pour la Lutte contre la haine sur Internet qui se déroulent dimanche à Paris. Les résultats, communiqués au JDD, montrent qu’une large majorité attend des mesures visant à mieux encadrer la liberté d’expression…

Un internaute sur deux (51%) estime qu’il lui est déjà arrivé d’être confronté à des propos racistes sur Internet. C'est l'un des enseignements du sondage OpinionWay commandé par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), à l’occasion des Assises pour la Lutte contre la haine sur Internet organisées dimanche à Paris.

Face à ce phénomène, qui sont les plus vulnérables ? Les 18-24 ans, plus nombreux à croire les forums de discussion (40% les jugent crédibles contre 25% en moyenne), les vidéos sur Internet (36% contre 25%), les blogs ou les réseaux sociaux. Mais aussi les moins diplômés qui, visiblement, se sentent moins exposés au racisme.

Ces deux catégories sont aussi plus sensibles aux théories du complot qui pullulent sur le net. (...)

Lire la suite sur le site du JDD.

Télécharger l'intégralité de l'enquête d'opinion en version pdf.


Voir aussi :
* Attentats : près d'un Français sur cinq penche pour un complot (CSA)
* Attentats commis par des islamistes à Paris : 30% des sondés ont des doutes ou ne se prononcent pas (Ifop)
* Illuminati : le préoccupant retour de la théorie du complot
* Conspirationnisme : qui a peur du sondage de Counterpoint ?

Par Le Figaro.fr


Entrée du lycée Fulbert, à Chartres
Un professeur contractuel d'un lycée de Chartres a été muté après avoir, au lendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo, montré à ses élèves une vidéo accréditant des thèses complotistes en rapport avec les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, a-t-on appris aujourd'hui de source syndicale.

Cette mutation dans un autre établissement de l'académie d'Orléans-Tours fait suite au courrier d'un parent d'élève mécontent, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de L'Écho Républicain.

Ses collègues ont participé hier à un mouvement de grève au lycée et demandé sa réintégration. (...)

Lire la suite sur Le Figaro.fr.
Copenhague : et les premiers à dégainer la théorie du complot sont...
Au lendemain des deux fusillades qui ont endeuillé la capitale danoise samedi 14 février, les snipers du complotisme n'ont pas tardé à faire entendre leur petite voix dissonante :

Ariane Walter (sympathisante Front de Gauche, ancienne collaboratrice du site complotiste LeGrandSoir.info et blogueuse sur Mediapart) sur Facebook :

Ainsi donc à Copenhague, comme à Paris , il y a eu deux attaques et la seconde " à caractère antisémite" comme à Paris...Tiens donc...Même officine? L'assassin est un terroriste musulman? C'est curieux que ces terroristes s'attaquent à des juifs en Europe et jamais en Israël....

"L'informatrice zélée" (blogueur anonyme spécialisé dans la diffusion d’intox apparu à l’été 2011) sur Twitter :

#Joseledire : Ces attentats qui finissent à chaque fois par l'attaque de lieux juifs ressemblent à des attentats sous faux drapeau.

Chantal Dupille (alias "Eva R-sistons", auteure de plusieurs blogs conspirationnistes et de textes à caractère antisémite) sur Twitter :

Le scénario Charlie-Mossad se répète, relayé par les meRdias sionistes avec commentateurs sionistes : "Vilains" Musulmans // "Gentils" Juifs

Par L'Humanité.fr


Dieudonné, Thierry Meyssan et Michel Collon (Bruxelles, novembre 2005)
Depuis les assassinats des 7, 8 et 9 janvier, les "théories du complot" ont à nouveau largement circulé sur le Net. Dans cet entretien, Gilles Alfonsi raconte le retournement du Réseau Voltaire, dont il fut un des administrateurs, et en tire quelques pistes face aux théories complotistes.

Lire la suite sur le site de L'Humanité ou sur Cerises (site de l’Association des communistes unitaires).


Voir aussi :
* La désinformation par le conspirationnisme. Le cas Thierry Meyssan (Le Naufrageur, 2 février 2015)
Charlie Hebdo : un journaliste répond au site complotiste Panamza
Martin Boudot travaille pour l'agence "Premières Lignes", dont les bureaux sont situés dans le même immeuble que ceux de Charlie Hebdo. Le 7 janvier dernier, lors du massacre de la rédaction du journal satirique par les frères Kouachi, le journaliste s'est rendu sur le toit du bâtiment pour filmer la scène, vidéo qui sera par la suite diffusée au JT de France 2.

Dans un texte accumulant erreurs factuelles, assertions péremptoires et spéculations complotistes, le blogueur Hicham Hamza (qui n'en est pas à son coup d'essai, voir ici, , ici, et encore ) l'accuse d'avoir tout bonnement « falsifié » sa propre vidéo, mettant en doute le fait que Martin Boudot (qu'il n'a pas cherché à contacter) en serait réellement l'auteur et dénonçant une « altération volontaire » portant la signature de la DGSE ! Un complot aux ramifications internationales qui impliquerait le fils de Serge Dassault (sic), « le complexe militaro-industriel israélien » et « un mystérieux Polonais anonyme »...

Les dernières phrases de ce texte aux accents paranoïaques valent tout particulièrement le détour :

« À ce jour, écrit Hamza, une seule chose est certaine (sic) : la terrasse aux rebords blancs depuis laquelle Janek avait capturé sa vidéo a disparu. (...) L'installation qui a permis de filmer confortablement le départ tonitruant des terroristes - ainsi capturé sous le meilleur angle - n'est plus. Ce qui semblait constituer une terrasse a finalement laissé place à un toit gris et dorénavant hermétique » (!!).

Il aurait pourtant suffi au blogueur conspirationniste de se déplacer pour constater qu'il n'en était rien, comme l'explique Martin Boudot dans la réponse qu'il a adressée à Hamza.

Par Sandra Aube-Sire


De gauche à droite : Hassan Guenfici, Salim Laïbi et Alain Soral (Marseille, mai 2012)
Hassan Guenfici ne sera finalement pas candidat de l’UDI aux élections départementales de mars prochain. Le site MarsActu.fr a révélé, la semaine dernière, que ce jeune Marseillais de 29 ans avait participé, il y a trois ans, à un meeting électoral aux côtés de Dieudonné et d’Alain Soral. Et pour cause : Guenfici était rien moins que le suppléant du candidat Salim Laïbi aux législatives de 2012.

Avec 241 suffrages réunis sur son nom dans la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône, Salim Laïbi apparaît comme un homme politique des plus marginaux. Mais ce chirurgien-dentiste n'est pas qu'un de ces nombreux candidats insolites et malheureux qui apparaissent à chaque élection pour retourner le lendemain à l'anonymat. Adepte d’un complotisme hardcore, Laïbi est connu sur le web comme « Le Libre Penseur » (ou « LLP »), au point que son pseudonyme a inspiré celui d’un des personnages du film « Machination » (2009), un court-métrage satirique sur le conspirationnisme.
Lors de l'émission "Envoyé spécial", sur France 2, une équipe de journalistes a enquêté sur la suspension d'une enseignante, qui évoque la théorie du complot en pleine classe sur les attentats à Charlie Hebdo.


Attentats Charlie Hebdo : France 2 diffuse les... par lefigaro

Source : "Envoyé spécial", France 2, 29 janvier 2015.

Voir aussi :
* Bobigny : une enseignante mise à pied pour avoir tenu des propos complotistes

Par Jean-Laurent Cassely


Charlie Hebdo : pourquoi la France a plutôt bien résisté aux théories du complot
Les attentats du mois de janvier ont réveillé les adeptes des complots, mais moins qu'on aurait pu le penser.

Parmi les nombreux signes de fragmentation de la société française laissés de côté qui ont refait surface dans les semaines qui ont suivi les attentats des 7, 8 et 9 janvier figure l’irruption rapide de théories du complot circulant sur Internet, attribuant les attentats au gouvernement français, à une entité «sioniste» ou aux deux.

Quelques heures seulement après l’attentat contre Charlie Hebdo, la carte d’identité oubliée dans une voiture par les frères Kouachi donnait un premier élément aux complotistes pour fantasmer. Rétroviseurs qui changent selon les photos relayées dans la presse ou tracé de la marche républicaine du 11 janvier supposé dessiner… les frontières d’Israël, la moindre incongruité a été brandie par les théoriciens d’une version alternative et occulte des événements. (...)

Lire la suite sur Slate.fr.
France 2 s'intéresse à ces collégiens et lycéens qui ont relayé les théories délirantes des attentats. Dans un quartier populaire, Mohammed, fils d'immigrés, incarne la réussite sociale. Ce cadre supérieur préside l'un des plus grands clubs amateurs de football de Lyon. Depuis les attentats, il regarde différemment les jeunes de son club. Il a découvert l'ampleur de la fracture entre ces jeunes et leur pays.



Source : France 2, 29 janvier 2015.

Par Kamel Daoud


Kamel Daoud
Un autre ciel, un autre jour. Le fleuve le plus long du monde est Internet. Il coule hors du temps, d'un méridien à l'autre, gambadant sur les créneaux et les insomnies. De quoi y parle-t-on chez nous dans nos têtes ? du complot. Cette vaste théorie qui permet de ne rien faire, de juger le monde sans se juger, de parler pour ne rien dire et dire pour ne rien faire et accuser sans s'accuser et s'expliquer sans agir. La théorie du complot est la théorie favorite du monde dit « arabe », partout, depuis quelques temps. Tout ce qui se passe et se passera, selon les « complotophiles », est l'œuvre du sombre juif, du sionisme mondial, de l'Occident, des ennemis de l'islam ou du Club universel occulte, des forces noirs, des enfants de De Gaulle, de la CIA. Rien n'est notre faute à nous qui tuons nos terres par nos mains et nos crachats. Nous sommes tous manipulés et notre intelligence se limite à le signaler tout le temps au lieu d'en changer l'état. Car le théoricien de la « manipulation » ne fait rien contre la « manipulation » sauf répéter que c'est une manipulation. C'est une règle.

Quand on désigne l'islamisme comme source du mal, c'est l'Occident qui est inculpé et la cause est qu'il nous envie cette religion qu'il veut salir ou nous voler. Quand Daech tue en direct, on trouve des « failles » dans les vidéos de décapitations et on enjambe le crime par une collection de ricanements. Quand les frères Kouachi tirent dans le tas, on s'attarde sur les rétroviseurs et un carte d'identité oubliée dans une voiture. On oublie que l'un des meurtriers a même fait tomber l'une de ses chaussures et qu'il s'est baissé pour la ramasser en live et directe sur les images. Quand un alpiniste français est décapité, on accuse les « Services » ou un clan ou les ennemis de l'Islam Pur. (...)

Lire la suite sur le site du Quotidien d'Oran.


L'auteur :
* Ecrivain et journaliste algérien, Kamel Daoud est l'auteur de Meursault, contre-enquête, Actes Sud, 2014. Depuis le mois de décembre 2014, il est sous le coup d'une fatwa de condamnation à mort émise par un imam salafiste algérien.

Voir aussi :
* ''Ce n'est pas un complot occidental contre vous'', par Wajeha Al-Huwaidar
* Considérations sur le 11-Septembre, la théorie du complot et le monde arabo-musulman, par Mshari Al-Zaydi

Par Paul Berman


"Les Habits neufs de la terreur", de Paul Berman (Hachette Littérature, 2004)
Dans un article publié dans le magazine américain Tablet et sur Slate.fr en version française, l’essayiste américain Paul Berman, auteur de Les Habits neufs de la terreur (Hachette Littérature, 2004) évoque la « théorie paranoïaque » qui se loge au cœur de l’idéologie islamiste. Extraits :

« Cette théorie paranoïaque consiste à croire que des forces sinistres dans le monde occidental et parmi les juifs conspirent pour écraser les musulmans et anéantir l'islam. Cette théorie n'est pas seulement folle. Par ses conséquences, elle est criminelle. Et pourtant, elle est populaire.

La croyance en un vaste complot anti-islam explique pourquoi tant de musulmans dans le monde réagissent avec une telle fureur quand ils apprennent que quelque part, dans un endroit très éloigné, quelqu'un a fait un dessin représentant Mahomet. L'existence d'une caricature devient la preuve d'une conspiration diabolique. Et la même théorie paranoïaque explique le désir de massacrer des juifs. L'accusation portée contre les juifs va bien au-delà de la dénonciation des sionistes, coupables d'avoir volé la terre des Palestiniens, bombardé Gaza ou d'avoir fait du tort aux Palestiniens d'une manière ou d'une autre.

Par Andreas Pantazopoulos


Panos Kammenos (ANEL) et Alexis Tsipras (Syriza)
La nouvelle coalition au pouvoir en Grèce entre la gauche radicale de Syriza du nouveau premier ministre Alexis Tsipras et les « Grecs Indépendants » (ANEL) de Panos Kammenos, petite formation souverainiste, xénophobe et nationale-populiste (qui a obtenu 4,7% des voix et 13 sièges au parlement grec lors des élections législatives du 25 janvier 2015), a créé une certaine surprise. Mais pour les observateurs attentifs, il n’y a là rien de nouveau car l’alliance entre ces deux formations ne date pas d’hier. Elle est le fruit d’une convergence politique et idéologique ancrée tout particulièrement dans l’accompagnement du mouvement des « Indignés » grecs (2011), marqué dans une grande mesure par un national-populisme misérabiliste (comme l’a très bien souligné Pierre-André Taguieff dans son essai, Le nouveau national-populisme, CNRS Editions, 2012) et tourné contre la « Troïka » et l’application des plans d’austérité au cours des dernières années.

Par Etienne Baldit


Le président François Hollande (Mémorial de la Shoah, 27 janvier 2015)
Les théories du complot sont dans le viseur de l'exécutif français. Après Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin, c'est François Hollande lui-même qui a fait part de son intention de lutter contre la diffusion des "thèses complotistes" sur internet.

Présent mardi 27 janvier au Mémorial de la Shoah à Paris, à l'occasion du 70e anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz, le chef de l'État a ainsi annoncé le lancement d'un "plan global de lutte contre le racisme et l'antisémitisme", organisé autour de trois idées : la sécurité, l'éducation et la "régulation du numérique". Car selon le chef de l'État, il faut "prendre conscience que les thèses complotistes prennent leur diffusion par internet et les réseaux sociaux". (...)

Lire la suite sur le site du Lab d'Europe 1.

Martine Sanz est professeur d'histoire au Lycée Léon Blum (Créteil). Elle fait part des difficultés auxquelles elle est confrontée « depuis des années » face à une partie de ses élèves convaincus par la théorie du complot...



Source : "Médias le mag", 22 janvier 2015.

Par Francetv info


Attentats : près d'un Français sur cinq penche pour un complot (CSA)
Selon un sondage CSA publié dimanche, 17% des Français interrogés doutent de la version officielle des attentats terroristes perpétrés à "Charlie Hebdo" et à la porte de Vincennes.

C'est un chiffre inquiétant. 17% des Français douteraient de la version "officielle" des attentats perpétrés à Charlie Hebdo et à la porte de Vincennes, début janvier, et pencheraient plutôt pour l'hypothèse d'un complot, selon un sondage CSA publié dimanche 25 janvier par le site Atlantico.

Dans le détail, 4% des personnes interrogées se disent convaincues qu'il s'agit d'un complot, tandis que 13% penchent "plutôt" pour cette théorie. A l'inverse, 83% des sondés considèrent que les premières explications avancées par les autorités sont bien réelles. (...)

Lire la suite sur Francetv info.


Voir aussi :
* Attentats commis par des islamistes à Paris : 30% des sondés ont des doutes ou ne se prononcent pas (Ifop)
Dimanche 25 Janvier 2015



1 2 3 4 5 » ... 58