Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn





Ilan Halimi (1982-2006)
Dix ans après l'affaire du "gang des barbares", nous republions ce texte paru en 2006 dans le magazine L'Arche.

L’enlèvement et l’assassinat d’Ilan Halimi ne sont pas ce que vous croyez. C’est un complot sioniste visant à faire échouer le projet d’abrogation de la loi qui réprime le négationnisme, dite «loi Gayssot». Heureusement que nous avons en France quelques valeureux combattants du négationnisme, comme Robert Faurisson, Roger Garaudy, Pierre Guillaume et Serge Thion (ce dernier est un ancien militant d’extrême gauche et ancien chercheur au CNRS, dont il a été licencié parce qu’au lieu de travailler sur le Cambodge il publiait des textes antisémites et négationnistes), pour déjouer les plans sionistes et faire connaître la vérité sur l’imposture du prétendu Holocauste.

On apprend tout cela dans un article signé du pseudonyme, «Serge Noith» (où a-t-il trouvé cela ? On se le demande), intitulé «Ça sent le Carpentras», daté du 26 février 2006 et publié successivement sur le site islamiste Quibla.net et sur dieudo.net/2007, le site de campagne de Dieudonné, candidat à la présidence de la République.
Le Grand Décryptage était consacré mardi soir à la construction et la diffusion des théories du complot sur internet. Olivier Galzi recevait Rudy Reichstadt, fondateur du site "Conspiracy Watch" (Observatoire du conspirationnisme), le journaliste-réalisateur Thomas Huchon qui a piégé les complotistes avec une histoire montée de toutes pièces (une expérience racontée sur le site "Spicee"), et Sophie Mazet, professeur d'anglais qui organise des ateliers pour ses élèves sur la désinformation, afin de développer leur esprit critique.


Le Grand Décryptage du 09/02/2016 par ITELE

Source : I-Télé, 9 février 2016.

Voir aussi :
* Comment nous avons piégé les complotistes

Par Victor Garcia


Le virus Zika a sa théorie du complot : des moustiques OGM responsables
Selon la dernière théorie complotistes en vogue, le laboratoire anglais Oxitec, qui modifie génétiquement des moustiques, serait responsable de l'épidémie du virus Zika au Brésil.

Pas une semaine ne se passe sans qu'une nouvelle théorie du complot ne soit massivement partagée sur les réseaux sociaux. Après l'étonnant et préoccupant retour en grâce - principalement sur le Web américain - de la théorie selon laquelle la Terre est plate, c'est au tour de l'épidémie du virus Zika d'être au centre du viseur conspirationniste.

Selon la dernière théorie en vogue, les responsables de l'épidémie seraient des scientifiques du laboratoire anglais Oxitec qui ont relâché des moustiques génétiquement modifiés au Brésil. La théorie a pris son envol, comme souvent, dans le sous-forum "conspiration" du forum communautaire Reddit, il y a une dizaine de jours. Elle a ensuite été diffusée par des sites conspirationnistes comme AntiMedia ou Activist Post et des sites plus "officiels" -mais pas franchement plus sérieux-, comme Russia Today -qui va jusqu'à citer Jurassic Park- ou encore le tabloïd anglais DailyMail, note le site anglais IflScience. (...)

Lire la suite sur le site de L'Express.


Voir aussi :
* No, GM Mosquitoes Didn’t Start The Zika Outbreak (Discover Magazine, January 31, 2016)
A droite : Kevin Razy à la web-émission du Cercle des Volontaires
L’initiative était louable. L’expertise de Conspiracy Watch avait d’ailleurs été sollicitée il y a maintenant plusieurs semaines. Pour sensibiliser le public à l'écueil du conspirationnisme et mettre à jour sa mécanique intellectuelle et sa rhétorique, le Service d'information du gouvernement (SIG) avait conçu une campagne web (#OnTeManipule) prenant la forme d’un site, ontemanipule.fr, accompagné d’une courte vidéo humoristique du youtubeur Kevin Razy. Le talent de ce jeune homme de 28 ans, passé par le Jamel Comedy Club, et qui affiche pas moins de 144 000 followers sur Twitter, permettait de cibler les ados, réputés plus vulnérables aux contenus complotistes.

Las, comme l’ont révélé les sites Buzzfeed et StreetPress 24 heures après le lancement de la campagne gouvernementale, Kevin Razy a commis une grave erreur de jugement en acceptant de participer à une web-émission produite et diffusée il y a près d’un mois par Le Cercle des Volontaires, un site notoirement conspirationniste. Une émission sinistre, où l’on se désole de ne plus pouvoir « douter d’un certain nombre de chose, de la Shoah telle qu’on nous la racontée, du 11 septembre, des attentats de Charlie… » et où l’on surprend Kevin Razy à saluer la qualité du travail du « Débrancheur », un youtubeur complotiste usant des codes créés par Dieudonné (la « quenelle »).

Que nous enseigne cet indéniable loupé ?

D'abord, que toute « officielle » que soit cette campagne, le tour qu’a pris les événements montre que même les opérations de communication les plus maîtrisées sont susceptibles de se heurter à des sorties de route imprévisibles. Qu’en un mot, les autorités ne contrôlent pas tout. En cela, cette affaire est peut-être la meilleure démonstration des limites inhérentes à l’action gouvernementale et, partant, de l’inanité des fantasmes conspirationnistes qui entourent traditionnellement le « Pouvoir ». L’opération la plus millimétrée, la plus sophistiquée, ne pourra jamais complètement se prémunir contre le surgissement de l’imprévu.

Du reste, cette faille dans la communication du Gouvernement semble bien justifier encore davantage l’urgence qu’il y a à affronter le problème complotiste. L’humoriste-star d’une petite vidéo dont le but est précisément d’expliquer l’impasse du conspirationnisme et d’appeler à la vigilance à l’égard des contenus complotistes qui circulent sur le Net est non seulement capable de se laisser piéger par un site conspirationniste mais aussi de se compromettre d’une manière assez consternante avec certaines des figures les plus actives de la complosphère. Ne faut-il pas y voir la preuve que le problème est encore plus préoccupant que ce que l’on pouvait penser ?


Mise à jour du 07/02/2016 :
Samedi 6 février, dans l'après-midi, Kevin Razy a publié sur son profil Facebook un statut dans lequel il déclare comprendre « que beaucoup de gens aient été déstabilisés » par sa participation au dîner du Cercle des Volontaires. « Je m’en excuse car encore une fois, j’étais à mille lieues de savoir que ce site était connu pour relayer les théories du complot. (...) Je ne suis pas complotiste, encore moins raciste ou antisémite (je résume tout ce que j’ai pu lire en 24h sur les réseaux) et je condamne évidemment le complotisme, le racisme et l'antisémitisme ». Il dit enfin assumer « le contenu de la vidéo (...) faite avec le gouvernement contre la théorie du complot ».

Par Nicolas Gauvrit


Les complots ne peuvent pas tenir. Est-ce prouvé ?
La prétendue preuve mathématique qu'un complot à grande échelle ne peut rester caché est fausse.

Un article est paru récemment dans la revue PLOS ONE. Son auteur, David Robert Grimes, de l'Université d'Oxford, prétend démontrer par des formules mathématiques qu'un complot impliquant un grand nombre de personnes ne peut pas rester caché bien longtemps. C'est un argument intuitivement parlant qu'on utilise souvent pour répondre aux défenseurs des théories du complots. Il semble en effet difficile de croire que des milliers des personnes auraient, par exemple, participé à un magistral complot visant à intoxiquer les citoyens de la planète par des vaccins, sans que personne ne vende jamais la mèche.

Pourtant, cet argument, s'il peut paraître raisonnable, n'est pas prouvé (...)

Lire la suite sur SciLogs.fr.


Voir aussi :
* Les théories du complot sont peu plausibles : une équation le prouve

Par Hygiène Mentale


Pourquoi autant de trucs faux sur Internet ?
Pourquoi les gens écrivent des trucs visiblement faux sur Internet.

1) Pour faire du buzz. Ça fait des clics, et donc des revenus publicitaires.

2) Pour faire de la désinformation. Certains arrangent un peu la réalité pour convaincre et justifier leurs opinions.



Source : Ep07 La désinformation, 18 janvier 2016. Voir aussi le blog d'Hygiène Mentale

Par Jean-Laurent Cassely


Les théories du complot sont peu plausibles : une équation le prouve
Un chercheur a écrit une équation qui permet de prévoir la probabilité qu'un complot soit maintenu secret en fonction du nombre de personnes impliquées.

On se demande parfois comment les projets maléfiques des méchants de films d’action peuvent rester secrets si longtemps avec autant d’employés qui s’affairent dans des bases hyper secrètes. N’y a-t-il pas un risque qu’au moins l’un d’eux parle de son travail après un verre de trop et ne ruine la conspiration? David Robert Grimes, physicien à Oxford, vient justement de publier un article scientifique qui démontre qu’il est improbable qu’un grand complot impliquant des milliers de personnes reste secret pendant des décennies. Car la probabilité d’une fuite majeure augmente avec le temps et le nombre de personnes impliquées dans le secret. (...)

Lire la suite sur Slate.fr.


Voir aussi :
* Les corrélats de l’adhésion à la théorie du complot
* Les « conspirationnistes » rejettent-ils le hasard ?
BFM TV est allé à la rencontre de lycéens parisiens dans le 19e arrondissement. Leur défiance à l'égard des médias traditionnels est profonde. "Il faut arrêter de cacher, il faudrait diffuser ce qui se passe sur Internet, c'est la réalité quoi", assure Nina. "Les gens qui disent la vérité dans ce monde, ils ne seront pas télévisés", renchérit Sylvain. (...)





Source : BFM TV, 21 janvier 2016.

Voir aussi :
* "La pensée extrême", de Gérald Bronner

Par Robin D'Angelo et Mathieu Molard


Les documents qui rhabillent Soral pour l'hiver
Egalité & Réconciliation, l’organisation d’Alain Soral, cultive le secret. Pas de chance, StreetPress publie de nouvelles révélations ! De ses relations avec le clan Le Pen au nombre précis de ses adhérents : bienvenue dans l'arrière-boutique d’E&R.

C’est une nouvelle fuite pour Egalité & Réconciliation. A la suite de la parution de notre livre Le système Soral, enquête sur un facho business (ed. Calmann-Lévy), StreetPress a eu accès à de nouveaux documents internes à l’association d’Alain Soral .

En septembre dernier, nous mettions en ligne une première série de notes qui déshabillaient le système Soral. Dans les mois qui ont suivi, StreetPress a pu consulter d’autres #SoralLeaks, dont nous publions aujourd’hui des extraits.

Compte-rendu de réunions, listings d’adhérents ou tutoriels militants : ils détaillent le quotidien d’Egalité & Réconciliation sur la toile comme sur le terrain. StreetPress démonte les rouages d’une machine de propagande bien rodée, devenue principale formation à la droite du Front National. (...)

Lire la suite sur StreetPress.com.


Voir aussi :
* Livres, boutiques, vidéos... Enquête sur le business Alain Soral
Jasmin Kosubek et Christoph Hörstel (RT Deutsch, 20 janvier 2015)
«Grave accusation sur Hollande au sujet des attentats de Charlie Hebdo». C'est le titre d'une vidéo qui tourne depuis plus de huit mois sur de nombreux sites complotistes : Egalité & Réconciliation, Wikistrike.com, Stop Mensonges, Réseau International.net, Médias-Presse-Info, Alterinfo.net, Arrêt sur Info, Artémisia Collège, Agoravox, lepouvoirmondial.com et jusque sur europe-israel.org…

La vidéo cumule à ce jour plus de 570 000 vues sur les seules plateformes de vidéos en ligne où elle a été postée. Il s'agit d'un extrait de 8 minutes de l'émission Der Fehlende Part ("La partie manquante") diffusée le 20 janvier 2015 sur la chaîne de télévision RT Deutsch (Russia Today en allemand). La présentatrice, Jasmin Kosubek, y interviewe un «expert» du nom de Christoph Hörstel qui, en toute simplicité, accuse le gouvernement français d’être derrière les attentats de janvier 2015.

Ancien journaliste pour la chaîne allemande ARD, Christoph Hörstel, 59 ans, s’est reconverti dans le conspirationnisme au cours de la dernière décennie. « Largement discrédité » outre-Rhin pour ses thèses extrémistes et son activisme complotiste autour des attentats du 11 septembre 2001, il a tenté de théoriser dans un livre publié en 2008 (« Le brasier pakistanais : comment la guerre de la terreur s'importe en Allemagne ») ce qu’il appelle le « management de la terreur » (Terrormanagements). En clair : le terrorisme international est une fabrication des services secrets occidentaux.

Que nous dit Christoph Hörstel dans cette émission de RT Deutsch ?

Par Charles Martin


X-Files : quand la saison 10 remet en cause les attentats du 11 septembre
Pour son revival, la série remet à jour ses théories du complot, avec plus ou moins bon goût.

Dans les années 1990, X-Files tapait du poing sur la table et clamait haut et fort que le gouvernement américain ne disait pas toute la vérité sur les extraterrestres. Vingt ans plus tard, tout ça semble un peu usé et dépassé. Du coup, Chris Carter a été obligé de remettre à jour ses théories du complot. Sauf que celles qui sont exposées dans la saison 10 risquent surtout d'agacer les Américains.

Via le personnage de Tad O'Malley (Joel Mchale), pensé comme un éditorialiste grande gueule à la Fox News, Mulder et Scully se retrouvent embarqués dans une nouvelle doctrine conspirationniste, qui évoque pèle-mêle le réchauffement climatique, la guerre au Moyen-Orient, l'espionnage par la NSA, la militarisation de la police, des camps de prisonniers secrets aux USA, ou encore la "prise de contrôle de l'Amérique par un groupe de l'ONU, dirigé par des élites multinationales". Oui, ça sonne assez drôle. Et les critiques US ont eu d'ailleurs un peu de mal à avaler la pilule. (...)

Lire la suite sur le site de Première.


Voir aussi :
* La folle rumeur des camps de concentration fédéraux
* Raphaël Enthoven : « le slogan "la vérité est ailleurs" est un enfantillage »
Vendredi 15 Janvier 2016



Les attentats de 2015 ont eu leur lot d'"explications conspirationnistes". Coup de projecteur sur les adeptes français de la théorie du complot dans "Envoyé spécial" du 7 janvier 2016. Un reportage de Paul Sanfourche, Tatiana Daligault, Elie Marot, Nils Montel et Mikaël Bozo.


VIDEO. Envoyé spécial. Les adeptes du soupçon

"On ne nous dit pas tout"... Nouvel ordre mondial, Illuminati, complexe militaro-sioniste, les figures de ceux qui tireraient les ficelles sont nombreuses. Mensonges, manipulation et désinformation seraient notre lot quotidien. La vérité est ailleurs, bien cachée... A chaque événement sa part de théorie du complot. Les "explications alternatives" aux convulsions du monde pullulent sur internet. Et les attentats de Paris ne dérogent pas à la règle.

"Envoyé spécial" a enquêté sur ceux qui véhiculent ces thèses conspirationnistes... De simples citoyens qui "doutent" et publient des vidéos. Des "journalistes" autoproclamés qui veulent "réinformer". Ou encore de véritables militants politiques parfois stipendiés par des puissances étrangères. Les sites s'appellent Le Débrancheur, Le Cercle des volontaires, Panamza ou le Réseau Voltaire de Thierry Meyssan... "Envoyé spécial" dévoile les dessous du conspirationnisme à la française.


Source : "Envoyé spécial", France 2, jeudi 7 janvier 2016.

Voir aussi :
* Charlie Hebdo : un journaliste répond au site complotiste Panamza
* La Télé Libre intoxique à la vitesse de la chute libre
* Thierry Meyssan, le maître à fausser
« Contre les Juifs et les Croisés » : l’arrière-fond complotiste de l’islamisme radical
A l’instar d’autres idéologies extrémistes, l’islamisme radical entretient avec l’imaginaire du complot des rapports étroits. Non seulement les grandes thématiques complotistes contemporaines sont utilisées comme levier de recrutement par les djihadistes, mais le fantasme d’un « complot contre l’islam » ourdi par une « alliance judéo-croisée » constitue le cœur de leur doctrine, si l’on en juge par les déclarations et écrits de certaines des plus influentes figures de l’islamisme radical, de Sayyid Qutb à Abou Bakr al-Baghdadi en passant par l’ayatollah Khomeini et Oussama Ben Laden.

La vision obsidionale du monde prônée par les djihadistes fournit en effet sa justification intellectuelle au passage à l’acte terroriste. Mais la théorie du « complot contre l’islam » est ambivalente. Pour Rudy Reichstadt, elle remplit la double fonction d’armer la main des djihadistes tout en les exonérant de la responsabilité de leurs actes en vertu d’un sophisme paranoïaque voulant que le terrorisme, parce qu’il nuit à l’image de l’islam dans le monde, soit nécessairement l’œuvre des ennemis de l’islam.

Cette théorie du complot a de si nombreux adeptes qu’elle a conduit les djihadistes sunnites à prendre plusieurs fois position contre la thèse, développée aussi bien par le Guide suprême iranien que par le Grand Mufti d’Arabie Saoudite, selon laquelle l’« Etat islamique » serait en réalité manipulé en sous-main par des services secrets occidentaux, américains ou israéliens.

Rudy Reichstadt montre que, bien qu’il prétende s’affranchir spirituellement et politiquement de l’Occident, l’islamisme hérite en réalité et non sans paradoxe d’un matériel complotiste largement étranger à la tradition islamique. Forgés pour l’essentiel en Europe avant d’être exportés au Moyen-Orient il y a près d’un siècle, les thèmes du « complot juif » et du « complot judéo-maçonnique » imprègnent aussi bien le discours de l’« Etat islamique » que celui du mouvement des Frères musulmans.

Télécharger la note de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès.


Voir aussi :
* Islamisme radical et complotisme, une histoire d'amour (L'Express, 7 janvier 2016)
Désintox débusque toutes les intox qui viennent polluer le débat public. Ce soir, c’est la rumeur selon laquelle Armstrong et Buzz Aldrin n’auraient jamais marché sur la lune qui est une fois de plus démontée.



Source : "28 minutes", Arte, 7 janvier 2016.

Voir aussi :
* Neil Armstrong est mort. Et le ''Moon Hoax'' ?
* "Opération Lune", de William Karel
Jeudi 7 Janvier 2016



Par Europe 1


"Spicee", média d'information en ligne, publie le premier numéro de "Conspi Hunter", une série de documentaires visant à mettre en lumière et démonter les mécaniques à l'oeuvre dans les "théories du complot".


Attaque de Charlie Hebdo : une vidéo pour... par Europe1fr

Les deux images, publiées par les médias et relayées sur les réseaux sociaux il y a tout juste un an, lors de l'attaque de Charlie Hebdo, avaient enflammé la sphère "complotiste" : une photo de la voiture des frères Kouachi où l'on aperçoit des rétroviseurs de couleur noire, une autre où ils apparaissent blancs. Selon certains partisans de la théorie du complot, c'est le signe qu'il y avait deux voitures, contrairement à ce qu'affirment les autorités et les médias. Autrement dit, c'est le signe que l'attaque et son traitement médiatique ne sont qu'une mise en scène.

Un an plus tard, "Spicee", média d'information en ligne, publie en partenariat avec Europe 1 le premier numéro de "Conspi Hunter" (la vidéo ci-dessus, en illustration de l'article), une série de documentaires visant à mettre en lumière et démonter les mécaniques à l'œuvre dans les "théories du complot". Ce premier numéro est précisément consacré à cette théorie des "deux voitures". Le but : montrer que ces théories ne reposent sur rien. Comment le savoir ? En se posant systématiquement, face à une information, trois questions : quelle est la source de ces théories ? Que se passe-t-il si on les pousse jusqu'au bout ? N'y a-t-il pas une explication de bon sens à mettre à la place ? (...)

Lire la suite sur le site d'Europe 1.

Presses universitaires de France, 2016, 380 pages (nouvelle édition augmentée)


"La pensée extrême", de Gérald Bronner (PUF, 2016)
Paru pour la première fois en 2009 chez Denoël, La pensée extrême, du sociologue des croyances Gérald Bronner, est réédité en ce début d'année dans une version enrichie aux PUF. Le livre, sous-titré "Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques", aborde la question du conspirationnisme. Il avait fait l'objet en 2011 d'une recension de Jean-Bruno Renard pour les Archives de sciences sociales des religions. En voici les premières lignes :

La publication par Gérald Bronner de L’empire des croyances (Paris, PUF, 2003), puis de Vie et mort des croyances collectives (Paris, Hermann, 2006) a fait de son auteur une figure marquante de la «sociologie cognitive» qui s’est développée dans le sillage de la théorie générale de la rationalité de Raymond Boudon. La pensée extrême relève le défi d’appliquer cette approche à des croyances de fanatiques, que l’on qualifie si aisément de «fous» tant leurs idées et leurs comportements nous paraissent «irrationnels». Ce livre passionnant, où l’auteur cisèle les notions comme un orfèvre, est une magistrale démonstration des mécanismes qui conduisent, de manière logique bien qu’effrayante, à adhérer à des idées extrémistes.

L’auteur rappelle qu’une croyance se définit à la fois par un contenu (une idée) et par un rapport à ce contenu (une adhésion plus ou moins forte). La spécificité de la pensée extrême est qu’elle «adhère radicalement à une idée radicale». (...)

Lire la suite sur assr.revues.org.

Voir la table des matières sur le site des PUF.



Voir aussi :
* Comprendre la sidération, par Julien Damon
* Gérald Bronner : « les croyants sont généralement plus motivés que les sceptiques »
Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot (France Inter)
Les attentats du World Trade Center ont-ils jamais eu lieu ? Ont-ils été organisés par la CIA elle-même ? Le gouvernement américain, ou français, sont-ils derrière le massacre de Charlie Hebdo ou ceux du 13 novembre à Paris ? Ou bien n’est-ce pas plutôt Israël, dans le but d’attiser la haine de l’Islam en occident ? Les médias mondiaux sont-ils aux mains d’une secte qui les manipule à son seul profit ?

Toutes ces questions délirantes ont trouvé un espace d’expression : Internet et les réseaux sociaux qui relaient sans limites les thèses les plus farfelues, les plus scandaleuses aussi, car les cibles en sont souvent les mêmes : les Juifs, Israël…

Le nazisme comme bien d’autres dictatures, avait utilisé la thèse d’un complot mondial. Avec Internet, ces rumeurs se répandent à la vitesse de la poudre, sans réel contrefeu. Et ce sont les plus jeunes, accros des Facebook, Twitter et autres YouTube qui tombent le plus facilement dans le panneau.

Reportage d’Emmanuelle Daviet présenté par Pascal Dervieux.
Prise de son : Clémence Bonfils, Philippe Etienne, Yann Fressy, Fabien Gosset, Laurent Lucas, et Romain Luquiens. Mixage : Claude Niort.
Réalisation : Sylvain Richard, assisté de Stéphane Cosme et Zohra Bensmaïli.

Avec, notamment :
Iannis Roder, professeur d'histoire-géographie en Seine-Saint-Denis.
Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’Université Paris Diderot - Paris VII, auteur de La démocratie des crédules (PUF).
Ronan Cherel, professeur d’histoire-géographie à Rennes.
Rudy Reichstadt, fondateur du site Conspiracy Watch.
• ... et les témoignages de plusieurs adolescents.

Ecouter l'émission sur le site de France Inter (47 minutes).




Source : "Interception", France Inter, 3 janvier 2016.

Voir aussi :
* Sur France Inter : “Interclass'” aide les jeunes à décrypter l'info (Télérama, 2 janvier 2016)
Capture d'écran du site de l'agence de presse iranienne Mehr News (2 janvier 2016)
Le corps des Gardiens de la révolution islamique a publié le 2 janvier 2016 sur son site officiel un communiqué attribuant l'exécution par l'Arabie saoudite du chef religieux chiite Nimr Baqer Al-Nimr à un « complot sioniste » :

« L'acte criminel de l'exécution du cheikh Nimr, le leader des chiites en Arabie saoudite, fait partie d'une conspiration sioniste visant à semer la discorde parmi les musulmans du monde. (...) Nous n'avons pas le moindre doute sur le fait que les sentiments impérialistes mesquins, le Sionisme et leurs mercenaires en Arabie, désormais trop clairs pour être ignorés après que tant de sang et de violence ont accablé le monde musulman, sont derrière ces actes abominables, et sera interrompu par la forte volonté des communautés sunnites et chiites d'Arabie saoudite ».


Sources : Mehr News, 2 janvier 2016 ; Fars News, 2 janvier 2016.

Voir aussi :
* Un général Iranien suggère que la tragédie du Hajj a été organisée par Israël
* Fars News, le complot extraterrestre et nous

Par Thibaut Schepman


« Hécatombes animales ? » La biodiversité se cache pour mourir
Derrière le « paradoxe du poisson mort », une théorie du complot biologique.

On pourrait l’appeler le paradoxe du banc de poissons morts. On l’observe sur Facebook comme dans nos discussions entre amis. Dénoncez – ou montrez grâce à une photo – la mort de centaines de poissons, de plusieurs lions de mer de ou encore de quelques baleines échouées. Vous obtiendrez l’indignation de votre interlocuteur ou des centaines de partages sur Facebook.

Regrettez « la sixième extinction massive des espèces » ou prononcez le mot « biodiversité », et vous obtiendrez au mieux un sourire compatissant, au pire un bâillement ou une blague sur la souffrance des légumes qui sont mangés par les végétariens.

Dernier exemple en date : ce post du blog Pilulerouge qui recense les « hécatombes animales en série que nous cachent les médias ». (...)

Lire la suite sur Rue89.


Voir aussi :
* Le faux mystère des oiseaux morts (Ouest-France, 8 janvier 2011).
* HAARP : ce qu’il faut savoir avant de se mettre à fantasmer
* Pluie de météorites en Russie : Jirinovski accuse les Etats-Unis
* Ahmadinejad : « Les Européens provoquent des sécheresses en Iran »
Samedi 2 Janvier 2016



1 2 3 4 5 » ... 65