Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Gérard Fauré, « dealer des stars » et star des conspis

Publié par Élie Guckert07 octobre 2022, ,

L’ex-trafiquant de cocaïne auteur de brûlots sur les scandales de la jet-set dénonce les pédocriminels et les « reptiliens » qui pulluleraient dans le show-biz. Des « révélations » qui passionnent la complosphère.

Gérard Fauré invité dans l’émission « Touche pas à mon poste ! » (C8) en juin 2021 (capture d’écran).

« Nous allons parler d'un homme, ou plutôt d'un personnage, qui se présente lui-même dans son autobiographie comme le dealer du tout-Paris ». Ce « personnage » présenté par Éric Naulleau dans « Balance ton post ! » en novembre 2018 s’appelle Gérard Fauré. Né au Maroc en 1944, où il commencera ses premiers larcins de contrebande, Fauré est un ancien trafiquant de cocaïne à l’échelle internationale, avec quelques braquages de banques à son actif. En 2018, à peine sorti de la prison de Fleury-Mérogis, l’ancien narco publie Dealer du tout-Paris : Le fournisseur des stars parle. Un livre qui fait alors le tour des grands plateaux de télévision et le bonheur des faits-diversiers. « Il aurait pendant des années fourni en substances illicites des dizaines de stars », poursuit Éric Naulleau. « De quoi alimenter tous les fantasmes sur ce milieu », à une heure de grande écoute.

Gérard Fauré balance alors sur C8 des « révélations » fracassantes, l’air de rien. Comme lorsqu’il nie avoir été un tueur à gage, mais que « Pasqua nous a demandé avec le SAC de faire quelques trucs en France sur les Basques, c’est tout ». Dans son livre, il revendique quelques gros clients et accuse nul autre que l’ex-président Jacques Chirac (qui décédera l’année suivante) de l’avoir arnaqué, ou encore Johnny Hallyday (décédé en 2017) de l’avoir balancé, assurant au passage qu’il « était bisexuel ». « Et ce n’est que la moitié de la vérité, ce que vous avez lu », assure-t-il. « Monsieur Fauré je vais vous faire un aveu : je ne me suis jamais drogué de ma vie mais là j’ai l’impression d’être sous stupéfiant », réagit Éric Naulleau. Rires en plateau.

Les meilleures blagues sont les plus courtes. Pourtant, la plaisanterie Gérard Fauré continue. En 2020, il publie un nouveau livre, Prince de la coke – Dealer du tout-Paris... la suite... . Son récit, là encore, est repris tel quel par certains médias, alors même que l’ensemble de ses « révélations » restent par nature invérifiables. L’année suivante, il est de retour sur le plateau de C8, où Cyril Hanouna l’a invité à un débat intitulé « La drogue dans le show business est-elle tabou ? ». L’ancien « dealer des stars » vient là encore « livrer ses plus grands secrets ».

« C’est un reptilien, faut le savoir ! »

Fauré cite cette fois parmi ses prétendus clients l’animateur Jean-Luc Delarue, Serge Dassault ou encore Bernard Tapie. Le premier est décédé en 2012, le deuxième en 2018, et le troisième succombera à son cancer trois mois après l’émission. Comme dans son premier ouvrage, Fauré diffame souvent des personnalités qui ne sont plus là pour se défendre, où ne sont plus en mesure de le faire. Depuis, il lâche des dénonciations sans preuves dans un tout autre registre : celui des réseaux pédocriminels.

En avril 2022, le vétéran de la coke est l’invité de la chaîne YouTube « Les clochards célestes », sorte de ThinkerView version bling bling où il s’est déjà rendu plusieurs fois. Une chaîne assez confidentielle mais qui peut se vanter d’avoir reçu des personnalités de marque, de Ségolène Royal à Jean-Pierre Chevènement en passant par Éric Naulleau et Geneviève de Fontenay. Elle est animée par un jeune dandy parisien du nom de Simon Collin, à qui Arrêt sur images avait consacré un portrait en 2021. On y apprend que le jeune youtubeur navigue dans l’entourage de l’antisémite Alain Soral ou du raciste Henry de Lesquen ou encore qu’il a travaillé pour la chaîne d’extrême droite TV Libertés.

C’est donc dans cette émission que Gérard Fauré – qui a entre temps publié un troisième livre, L'éducation d'un voyou : Dealer du Tout-Paris... les débuts – vient sortir « la sulfateuse » pour faire « un carnage chez les élites ». Parmi les cibles : Jack Lang, Frédéric Mitterrand et Daniel Cohn-Bendit, accusés d’être « responsables de la néo-colonisation du Maroc par le biais du sexe ». Et d’ajouter que Jack Lang, « c’est un reptilien, faut le savoir. T’a pas vu la tronche qu’il a ? Il se transforme en serpent, regarde sa tête. Comme Johnny Hallyday d’ailleurs ». Absurde ? La vidéo de Simon Collin affiche pourtant plus de 150 000 vues sur YouTube.

Apparemment bien informé sur la pédocriminalité, Gérard Fauré semble en revanche ignorer qu’en 2019, dans le fauteuil de Simon Collin, le psychanalyste Roland Jaccard déclarait : « on dit "la pédophilie c'est pas bien". Moi j'ai été violé à 12 ans, j'en ai gardé un très bon souvenir. Donc c'est pas un problème », comme l’avait noté Arrêt sur images. Ou encore que selon Le Parisien, Gabriel Matzneff était lui aussi venu pour y allumer un contre-feu en prévision de la publication du livre de Vanessa Springora qui l’accuse d’avoir abusé d’elle alors qu’elle était mineure. L’animateur de la chaîne « Les clochards célestes » est quant à lui la cible d’une plainte pour viol et a été condamné en novembre 2020 à 12 mois de prison avec sursis pour violences et menace de mort sur son ex-compagne.

Toujours chez « Les clochards célestes », Fauré prétend avoir eu une aventure d’un soir avec la mannequin américaine Bella Hadid, avec qui il a cinquante ans d’écart et alors qu’elle était mineure. « Elle m’a demandé d’assassiner toute sa famille et de partager l’héritage », assure-t-il, l’accusant elle-aussi d’être « un reptilien, pour moi cette femme c’est un reptoïde, pas un être humain ! »

Des contradictions qui n’empêchent pas l’extrême droite de mettre en lumière cet ancien dealer qui s’en prend aux « élites ». En juillet dernier, il a ainsi été reçu par Livre Noir, chaîne YouTube montée en 2021 par les soutiens de l’ex-candidat à la présidentielle Éric Zemmour, lui-même accusé par plusieurs femmes d’avoir commis des violences sexuelles. Planète360, site conspirationniste d’extrême droite et pro-Kremlin – l’un des dix désinformateurs les plus influents en France en 2021 selon NewsGuard et notre classement – se passionne également pour l’actualité de l’ex-dealer. Pas sectaire, ce dernier s’est aussi essayé à la désinformation sur le Covid chez La Tribune des Pirates, site conspirationniste français de tendance... islamiste, où il se décrit lui-même comme « anti-vaccin » en février 2022. « Mon père est mort à cause de Big Pharma », y assure-t-il, « et à cause du cannabis aussi ».

« Il paraît que Vladimir Poutine m’apprécie »

Mais à force de s’en prendre à tout le monde, Gérard Fauré s’est fait des ennemis jusque dans la complosphère. L’an dernier éclatait un conflit entre l’ex-dealer et l’association Wanted Pedo. Ces deux là avaient pourtant tout pour s’entendre. Fondée en 2014 par Maxime Montaut, l'association milite pour la reconnaissance de la pédocriminalité comme « crime contre l'humanité » mais partage surtout des contenus complotistes, antimaçonniques et antisémites. Seulement voilà : lors d’un live chez Mike Borowski, ancien animateur du blog d'extrême droite LaGaucheM'aTuer, Gérard Fauré a déclaré : « je sais de source sûre que certaines personnes se servent de Wanted Pedo justement pour se faire des petits garçons ». Décidemment.

C’est dans ces bas-fonds du web complotiste qu’il faut plonger pour se rendre compte que Gérard Fauré était déjà bien inséré dans la complosphère quand les grandes chaînes de télévision lui faisaient l’honneur du prime-time. En consultant Odysee, plateforme vidéo favorite des complotistes français, on retrouve ainsi la trace d’une conférence donnée par Gérard Fauré à Marseille en septembre 2020, aux côtés de Salim Laïbi.

Salim Laïbi et Gérard Fauré lors d’une conférence à Marseille en septembre 2020 (capture d’écran).

Connu sous le pseudonyme de « Le Libre Penseur », ce blogueur un temps proche de Marc-Édouard Nabe, de Dieudonné et de Soral avant de se brouiller avec ce dernier, déclare à son audience marseillaise que « c’est une très très très grosse magouille, le 11-Septembre, je crois que c’est une évidence » et que « le covid a été fabriqué par Big Pharma et les élites mondialistes ». Gérard Fauré de son côté prétend : « moi, je suis en contact avec la Russie, il paraît que Vladimir Poutine m’apprécie parce que je critique nos gouvernants ». Il accuse Nicolas Sarkozy d’être « un reptilien » et assure que « 85 % des Francs-maçons sont sataniques ». Liste non exhaustive. Sur sa lancée, il affirme aussi que l’acteur Alain Delon « fournissait des enfants à tous les grands de ce monde, pas seulement de France. Je l’ai dit, il ne m’a pas fait de procès. Moi j’attends un procès d’Alain Delon, j’adorerais ! »

« Depuis deux ans et demi que je suis là, je n’ai eu aucun procès parce que j’ai dit la vérité », se félicitait encore l’ancien trafiquant devant Cyril Hanouna. Pourtant, plusieurs vidéos du dealer des stars, bien qu’encore référencées sur Google, semblent avoir été supprimées (parmi lesquelles un entretien chez Sud Radio en mai 2021) tandis que dans d’autres, les noms de personnalités accusées par Gérard Fauré ont été censurés par leurs auteurs. Par peur des plaintes en diffamation ou du ridicule ?

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Élie Guckert
Élie Guckert est journaliste indépendant, spécialiste de la propagande russe et des conflits en Ukraine et en Syrie. Il a collaboré avec Mediapart, Disclose, Bellingcat, Slate, Street Press et Conspiracy Watch.
TOUS LES ARTICLES DE Élie Guckert
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross