L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 05/04/2021 au 11/04/2021).

SALIM LAÏBI. Des publications partagées sur Facebook depuis le 22 mars affirment qu’Israël subit une « explosion des cas » de Covid-19 « malgré la vaccination », pour laquelle le pays se présente comme à l’avant-garde mondiale. Ces affirmations qui se basent sur une courbe mal interprétée, sont totalement fausses puisque le rythme des nouveaux cas et des décès a chuté à un niveau très faible ces dernières semaines, selon des données officielles et des experts interrogés par l’AFP (source : AFP, 25 mars 2021). L’auteur de cette infox n’est autre que le blogueur Salim Laïbi (alias « Le Libre Penseur »), militant connu de la complosphère antisémite, co-animateur de l’émission « L’info en QuestionS » sur YouTube, aux côté des youtubeurs Jean-Jacques CrèvecoeurChristian Tal Schaller ou Chloé Frammery.

FRANCESOIR. Jeudi 8 avril, le Syndicat national des journalistes a annoncé que la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) avait renouvelé à FranceSoir sa qualité de « service de presse en ligne ». Le syndicat s’est indigné du fait que des « fausses informations et des thèses complotistes » puissent continuer à être publiées sous ce titre (source : SNJ/Twitter, 8 avril 2021). À lire ou relire, la notice de notre rédaction, témoignant des multiples interactions de ce média en ligne avec la complosphère.

« CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION ». Un retraité âgé de 62 ans, proche des milieux complotistes, a été condamné le vendredi 9 avril 2021 à trois ans de prison avec sursis pour avoir détruit plusieurs antennes-relais entre le mois d’août et l’automne 2020. « Opposant radicalisé, proche de mouvements complotistes et du Conseil national de transition, il a reconnu trois des quatre faits qui lui étaient reprochés », a indiqué Audrey Quey, procureure de la République de Vienne dans un communiqué (source : LCI, 9 avril 2021). Rappelons que le « Conseil national de transition » est un groupuscule complotiste animé par Éric Fiorile, qui avait appelé, fin 2018, à renverser le « gouvernement illégitime » de la France.

EVERGREEN. Se fondant sur des coïncidences et des interprétations, le mouvement QAnon et certains antidémocrates américains ont échafaudé une théorie au sujet du navire de l’entreprise Evergreen qui a bloqué pendant plusieurs jours le canal égyptien : le porte-conteneurs aurait transporté des enfants dans le cadre d’un trafic pédophile international fomenté par la démocrate Hillary Clinton… (source : CheckNews/Libération, 7 avril 2021).

RWANDA. Conspiracy Watch suggère la relecture, dans le contexte de la 27e journée de commémoration du génocide des Tutsi (7 avril 2021), du texte de l’intervention prononcée par Meïr Waintrater à l’occasion de la commémoration du 13 avril 2013, organisée par l’association Ibuka-Suisse. Le journaliste y rappelait que les cent jours du génocide de 1994 avaient été précédés de préparatifs dont « l’élaboration d’une théorie ethniciste faisant des Tutsi un peuple d’envahisseurs, la mise en place d’une propagande désignant les Tutsi comme les ennemis du peuple majoritaire, et le développement d’une légende attribuant aux Tutsi une capacité subversive associée aux pires complots « (source : Conspiracy Watch, 20 avril 2013).

ROTHSCHILD. La chronique de Tristan Mendès France du vendredi 9 avril sur France Inter était consacrée à la permanence du fantasme complotiste autour de la famille Rothschild. D’une première apparition dans un pamphlet antisémite en 1847 à son utilisation par la propagande nazie, en passant par sa reprise par l’anarchiste russe Bakounine en 1872, le mythe d’un contrôle par les Rothschild de l’économie de la planète a fait florès dans tous les milieux antisémites. L’idée d’un contrôle de la quasi-totalité des banques centrales rencontre un fort succès à l’extrême gauche comme à l’extrême droite, mais trouve un écho au-delà, notamment à la faveur de la crise sanitaire (source : France Inter, 9 avril 2021). Parmi les sources qui ont contribué à propager ce mythe plus récemment, il faut citer Les DéQodeurs, la principale chaîne QAnon en France, où l’on affirme que « les Rothschild sont les leaders du culte satanique » (source : Tristan Mendès France/Twitter, 4 avril 2021).

CIVITAS. La couverture du dernier numéro du magazine du mouvement d’extrême droite catholique Civitas signale un « entretien exclusif » avec Alexandra Henrion-Caude, figure de la complosphère « covido-sceptique ».

LALANNE. Francis Lalanne s’insurge d’être qualifié de « complotiste » mais il en cultive toutes les postures et surfe sur de nombreuses théories du complot. La preuve en une série de tweets accablants répertoriés sur une période de quelques jours seulement par le compte anti-complotiste Debunker des Étoiles.

CHALENÇON. Accusé d’avoir organisé des dîners clandestins en période de confinement, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon s’est efforcé de faire croire – en vain – à un poisson d’avril de grande envergure. Cette affaire a fait ressortir une photographie du collectionneur, à son domicile, entouré de Dieudonné et de l’avocate Isabelle Coutant-Peyre. Une pièce à conviction gênante pour celui qui, en juin 2020, s’était vu reprocher d’apparaître sur une photo en compagnie de Dieudonné, à l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen : Chalençon avait alors reconnu « une faute », expliquant néanmoins qu’il avait accepté la pose « sans réfléchir » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 8 avril 2021).

SORTIR DU COMPLOTISME. Puces 5G dans les vaccins, complot des laboratoires pharmaceutiques : la crise sanitaire est un terreau fertile pour les théories du complot. De la mouvance QAnon au « Nouvel ordre mondial », pourquoi ces théories séduisent-elles autant ? Est-il possible de s’en extraire ? William Audureau, journaliste aux Décodeurs du Monde, a rencontré plusieurs anciens adeptes de théories complotistes. Ils sont youtubeurs, professeur de sciences ou docteur en astrophysique… Un temps fascinés, ils critiquent aujourd’hui ces pièges de la pensée que constituent les théories en question (source : Les Décodeurs/Le Monde, 9 avril 2021).

SANTÉ. Journaliste au Point, Mégane Chiecchi s’est intéressée aux dérives de la « santé naturelle » (source : Le Point, 5 avril 2021). Elle revient dans un thread sur le danger des « gourous » qui, à l’instar de Thierry Casanovas, dispensent des infox qui mettent en danger la vie d’autrui.

IRAN. L’Iran est confrontée à une désinformation grandissante liée à la « médecine islamique », discipline pseudo-scientifique en plein essor : des clercs et autorités islamiques colportent de fausses informations sur de pseudo-remèdes prétendument efficaces contre le Covid-19. Le média américain Coda Story, qui s’est penché sur cette question, rapporte les dangers de cette désinformation médicale dont les principales motivations sont d’ordre politiques, pour « promouvoir l’identité iranienne et la notion d’autosuffisance. » (source : Coda Story, 6 avril 2021).

HITLER. Quoiqu’elles aient de tout temps existé, les théories conspirationnistes fleurissent désormais, brouillant avec toujours plus de succès la frontière entre vérité et mensonge, réalité et fantaisie. Encouragées par Internet et les réseaux sociaux d’un côté, en raison de l’affaiblissement des garde-fous traditionnels que représentait l’édition scientifique de l’autre, elles ont forgé le concept de « faits alternatifs ». Que l’historien britannique Richard J. Evans, auteur de In Defense of History (1997) qui, jadis, s’opposa à la théorie postmoderne de l’histoire, s’empare d’un tel sujet n’a rien d’étonnant. Ce sont cinq de ces théories qu’il s’efforce de déconstruire dans The Hitler Conspiracies, dont on attend la traduction en français et dont Sonia Combe a rendu compte pour le site En attendant Nadeau.