Isabelle Coutant-Peyre (capture d’écran YouTube, 25 mai 2017).

Ancienne collaboratrice de Jacques Vergès, l’avocate Isabelle Coutant-Peyre (1953 -) est une figure de la mouvance complotiste francophone.

En 2001, elle épouse religieusement, selon le rite musulman, le terroriste vénézuélien Carlos, en détention. Selon elle, Carlos – condamné pour le triple meurtre de la rue Toullier de juin 1975 – n’est « pas un criminel », mais « un homme politique, un combattant de la liberté, un révolutionnaire ».

Décrite comme une proche de Jean-Edern Hallier (elle collabora au journal L’Idiot international) et une inconditionnelle de l’écrivain Marc-Edouard Nabe, cette proche de l’ancien communiste Roger Garaudy (dont elle a assuré la défense lors du procès au terme duquel il a été condamné pour négationnisme et qu’elle présente comme un « homme politique hors normes ») considère que la loi Gayssot est comparable aux lois du régime de Vichy. Elle compte aussi, dans la liste de ses clients, les islamistes Mohammed Chalabi, le djihadiste Zacarias Moussaoui, le groupuscule islamiste Forsane Alizza, le père du terroriste Mohamed Merah, le nationaliste breton Alain Solé, les activistes antisémites Kemi Seba et Smaïn Bedrouni, le chef du « gang des barbares » Youssouf Fofana (qui l’a désavouée, pensant qu’elle était juive…), ou encore Dieudonné M’Bala M’Bala et son épouse Noémie Montagne.

Isabelle Coutant-Peyre a co-fondé avec Roger Garaudy et Maria Poumier la revue À Contre-Nuit, présentée comme « un bulletin pour dire ce que les médias et les politiques ne disent jamais : les réalisations et les projets concrets du monde non-occidental pour créer ensemble un avenir à visage humain par l’unité planétaire des hommes ».

En juin 2012, elle assiste Me Zahia Mokhtari, l’avocate algérienne mandatée par le père de Mohamed Merah, le djihadiste responsable de l’assassinat de trois militaires et de quatre civils français, dont trois enfants, dans une école juive de Toulouse. Elle soutient la théorie du complot selon laquelle Mohamed Merah aurait été instrumentalisé par les services secrets français avant d’être éliminé par le RAID pour l’empêcher de parler. Une version basée sur deux hypothétiques enregistrements vidéos à l’origine inconnue que Me Mokhtari affirmait avoir en sa possession mais qui n’ont finalement jamais été versés au dossier malgré la demande du Parquet. Interviewé par France 5, Isabelle Coutant-Peyre déclare que Mohamed Merah n’était « pour rien » dans les accusations portées contre lui et que les autorités « ont choisi de faire en sorte qu’il ne puisse plus jamais parler » :

 

En février 2013, elle participe, à Téhéran (Iran), à la troisième Conférence sur l’Hollywoodisme qui se propose d’examiner les liens entre « Hollywood et le Sionisme ». L’avocate se trouve aux côtés, notamment, de Dieudonné, Thierry Meyssan, Thomas Werlet et Paul-Éric Blanrue. Elle fait alors partie d’un groupe d’avocats mandatés par la République islamique d’Iran pour attaquer en justice les films susceptibles de donner une mauvaise image du régime.

En juillet 2019, lors du verdict condamnant Dieudonné pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment, Isabelle Coutant-Peyre soutient la thèse d’une revanche politique, expliquant notamment qu’« il s’agit d’empêcher son activité d’artiste car il dit des choses qui déplaisent ».

En 2020, au procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, elle défend Ali Riza Polat, soupçonné notamment d’avoir mis en relation le terroriste Amedy Coulibaly (l’un de ses amis de longue date) avec un de ses fournisseurs d’armes présumés.

 

ELLE A DIT :

« C’est un geste [la “quenelle” – ndlr] qui ne se rattache à aucune infraction mais qui a été montré du doigt par des gens qui ont un pouvoir tout à fait extraordinaire de persusasion des esprits, en tout cas des journalistes qui en sont arrivés à croire quelque chose qui n’existe pas : à savoir la quenelle serait un geste qui soi-disant porterait atteinte à l’Holocauste. C’est complètement fou. Ça m’est difficile même de répondre en droit. On est dans le non droit. On est dans la manipulation des esprits. C’est presque des manières de secte. Vous savez. On arrive à faire croire des choses aux gens qui sont complètement folles parce que, voilà, on travaille sur l’inconscient ».

Source : YouTube, 14 février 2014.

 

Voir aussi :

Les invisibles vidéos de Me Mokhtari (1/2)

Les invisibles vidéos de Me Mokhtari (2/2)

 

(Dernière mise à jour le 02/09/2020)