Christian Tal Schaller (capture d’écran YouTube ; février 2017)

Médecin suisse adepte des « médecines » parallèles, Christian « Tal » Schaller (1944 -) s’est reconverti dans l’« urinothérapie », le chamanisme et la désinformation complotiste. Il édite un site, « Santé Globale », qu’il co-anime avec son épouse, Johanne Razanamahay, présentée comme médium, chamane, psychothérapeute et conférencière.

Le 26 février 2017, il met en ligne une vidéo où, grimé en clown, il endosse le rôle d’un « Illuminati » révélant les secrets de l’élite mondiale : les vaccins seraient faits pour « diminuer la population mondiale » et non « pour éviter les épidémies ». Le monde serait gouverné par Bill Gates, les Rothschild et les Rockefeller qui chercheraient à diminuer la quantité d’êtres humains sur Terre, notamment via le fluor ou les « chemtrails », faits « pour empoisonner les gens » : « Nous faisons en sorte que les médias qui nous obéissent ne disent pas la vérité » ; « Les rois nous obéissent. […] Les présidents, les politiciens nous obéissent. Les vedettes d’Hollywood : nous faisons en sorte qu’elles diffusent nos idées » ; « Nous sommes accointés avec les extra-terrestres, les reptiliens, etc. […] Quand les gens osent parler de cela on dit qu’ils sont des complotistes, qu’ils sont “sataniques”. Mais en réalité, c’est vrai ! ».

Christian Tal Schaller est d’ailleurs l’auteur de divers ouvrages dont Les vaccins sont des poisons (2004), Vaccins, un génocide planétaire ? (2009),  Sortez de l’hypnose collective : La fin des grands mensonges (2012).

Il est intervenu le 10 février 2018 à Nice lors de la conférence « 11 Vaccins, enjeux, décryptages et vérités », qui réunissait notamment Jean-Pierre Joseph, Alain Scohy, Didier Tarte, Michel Georget et Pierre-Jean Arduin.

Le 5 mai 2020, Christian Tal Schaller a participé à un live YouTube en compagnie de Thierry CasasnovasJean-Jacques Crèvecoeur et Silvano Trotta autour du thème : « Alerte à la pensée, alerte à la liberté » (plus de 575 000 vues). Qualifiant le Covid-19 de « pseudo virus », il s’attaque à l’« immense supercherie » que constituerait selon lui les vaccins qui, affirme-t-il, « ont tué des millions de gens ». Ce « baratin [aurait] rapporté des milliards ». Schaller poursuit en accusant « les vaccinateurs [d’avoir] du sang sur les mains ». Il rebaptise l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en « Organisation Mondiale de la Servitude ». A l’instar de Silvano Trotta, Schaller s’attaque à Bill Gates : « Grâce à l’argent qu’il a pu faire […], il a pu contrôler l’OMS, les journaux, etc. Il a un pouvoir fantastique ». Selon lui, Gates veut « réduire la population mondiale ». « Nos gouvernants ont un projet politique bien pire que celui d’Hitler. […] on s’est fait enfariner d’une manière colossale. C’est inouï ce qu’ils ont réussi : créer des camps de concentration individuels où chacun est bloqué chez lui […] Chapeau ! Mais ce qu’il faut quand même réaliser, c’est que nous avons des dirigeants qui ont des plans à côté desquels Hitler est un enfant de chœur. Parce que l’eugénisme proposé par Kissinger, Bill Gates et les autres, […] est qu’ils veulent vraiment diminuer la population et ils le disent ouvertement. […] On vous raconte des salades depuis le début ».

 

IL A DIT :

« Parce que plus les idées sont fausses, plus on créé la peur. Prenez un exemple […] : le sida. On vous dit que c’est une maladie contagieuse. Ça n’a jamais été une maladie contagieuse. Il ne s’est jamais propagé dans la population. Il a touché dans les pays riches seulement les gens qui prennent des drogues. Alors dans les pays pauvres c’est une autre paire de manche. Ça touche plus de gens parce que simplement, la malnutrition, toutes ces maladies ont toujours existé. […] Et quand vous voyez cela, vous ne pouvez qu’éclater de rire devant la manipulation gigantesque des esprits. Regardez le nombre de millions de gens qui croient que le sida est une maladie contagieuse, qui sont persuadés qu’il faut avoir peur et que seule la chimie va les sauver. Tout ça ce sont des idées totalement dénuées de fondement et notamment de fondement scientifique. Il y a des scientifiques très sérieux – des centaines même, des milliers – qui pensent que ce virus n’a jamais existé, que c’est une invention totale. Une invention qui a eu pour but – écoutons-les, l’histoire c’est très précis – qu’elle a eu pour but de donner aux virologiste du pouvoir et à l’industrie pharmaceutique de vendre. L’objectif des grandes multinationales et des scientifiques qui travaillent pour elle, ce n’est pas votre santé ni votre bonheur. C’est leur profit et c’est la seule chose qui compte ! ».

Source : « Fin des grands mensonges », YouTube/Tal Schaller, 23 janvier 2013.

 

(Dernière mise à jour le 16/05/2020)