Medyaturk (capture d’écran, 21 mars 2020).

Medyaturk (medyaturk.info) est un site communautaire francophone consacré à l’actualité politique de la France et de la Turquie. Créé en 2017 par Fatih Karakaya, militant du Parti Égalité et Justice (branche officieuse de l’AKP, le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan), le site est animé par des bénévoles.

Sa ligne éditoriale trahit un net tropisme nationaliste turc ainsi qu’une sympathie pour les thèmes de prédilection de l’islam politique. Le site dénonce ainsi une « islamophobie d’État » [archive], prend fait et cause pour le CCIF [archive], relaie les propos de l’activiste islamiste Abdelaziz Chaambi [archive] et présente Idriss Sihamedi, le responsable de l’association BarakaCity, dissoute en Conseil des ministres, comme un « lanceur d’alerte » [archive].

Medyaturk s’est aussi illustré par des contenus à caractère négationniste concernant le génocide des Arméniens. Dans un article intitulé « “Génocide arménien”, ce qu’on ne vous dit pas » du 14 avril 2019, on trouve par exemple une minimisation du nombre de victimes du génocide de 1915 et une affirmation selon laquelle les documents prouvant le génocide arménien « sont faux », argument classique du discours négationniste :

« Concernant le prétendu génocide survenu durant le déplacement des populations arméniennes. Il est vrai que beaucoup périrent du fait des conditions du trajet, mais il n’y eut aucun ordre d’extermination, tous les documents publiés en 1920 par Aram Andonian pour conforter la thèse génocidaire sont faux : à l’exception de deux documents, aucun n’est écrit sur du papier à en-tête officiel, les originaux ont disparu, certains n’ont même pas de fac similés, beaucoup contiennent des contradictions dans les dates, leur numérotation est hasardeuse, les signatures ne correspondent pas, les protocoles de chiffrage ne correspondent pas non plus à ceux utilisés par l’Empire, la plupart n’ont pas de basmala, d’autres ont des fautes des grammaires ridicules, et pour finir un document supposé avoir été signé par Mustafa Abdulhalik est antérieur à sa prise de fonction. »

Le 21 mars 2020, quelques jours après le début de l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire en France, Medyaturk relaie la fausse information, largement instrumentalisée par les antisémites, selon laquelle « Les juifs de France ne seront plus obligés d’imprimer l’attestation de sortie ».

Le 21 octobre 2020, quelques jours après la décapitation à Conflans-Sainte-Honorine, par un jeune Tchétchène, du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty, Fatih Karakaya a publié sur Twitter une série de tweets suggérant que l’attentat était un coup monté.

 

(Dernière mise à jour le 07/11/2020)