Jean-Pierre Joseph (capture d’écran YouTube, février 2018).

Avocat au barreau de Grenoble, Jean-Pierre Joseph (1946 -) est une figure de la complosphère francophone et un activiste anti-vaccination. Il est le conseil du militant complotiste anti-pédocriminalité Stan Maillaud.

Engagé dans la défense de groupes spirituels considérés comme sectaires, Jean-Pierre Joseph est l’auteur de Les radis de la colère. Le complot démasqué (1999) présenté ainsi : « la communauté HORUS, constituée d’une cinquantaine d’amis, scientifiques de haut niveau, est installée en Rhone-Alpes. Ils mettent au point des techniques d’agriculture biologique à haut rendement. Ce livre raconte comment un complot s’est constitué, avec faux témoignages et reportages TV truqués, pour décréter cette communauté comme “secte” ».

Un de ses autres ouvrages, Vaccins – On nous aurait menti ? L’avis d’un avocat (3e édition, juin 2013) consiste en une dénonciation virulente de la vaccination et des adjuvants contenus dans les vaccins. Jean-Pierre Joseph suggère également que certains virus ont été répandus intentionnellement.

En octobre 2009, dans le contexte de l’épidémie de grippe A(H1N1), Jean-Pierre Joseph fait partie de ceux qui dénonçent la campagne de vaccination organisée par les pouvoirs publics comme « une véritable tentative d’empoisonnement » de la population. Il participe à la plainte pour « tentative d’administration de substances […] de nature à entrainer la mort ».

Le 10 février 2018, il participe aux côtés notamment du complotiste suisse Christian Tal Schaller, à une conférence organisée par l’association soralienne niçoise Culture populaire [archive].

Le 23 février 2021, Jean-Pierre Joseph est interviewé par FranceSoir au sujet d’une initiative judiciaire visant à déroger au port du masque obligatoire [archive]. Il y minimise la gravité de l’épidémie de Covid-19, allant jusqu’à suggérer qu’il ne s’agirait pas d’une « vraie “pandémie” » et explique que les personnes qu’il représente « se considèrent victimes d’un régime qui pourrait s’appeler la “Scientocratie” [qui bafoue] tous les principes constitutionnels, et tous les textes des conventions internationales […] par des décrets liberticides empêchant d’aller et venir, et de respirer normalement. » Sous l’interview, FranceSoir renvoie à un document affirmant trompeusement qu’« il est largement démontré que le port du masque est inefficace [et] toxique ».

 

IL A DIT :

« Si ce virus [de la grippe A(H1N1) – ndlr] avait été répandu intentionnellement, ça se serait passé exactement comme ça. […] Un stylo à bille, vous ne pouvez le vendre dans le monde qu’à ceux qui savent écrire, c’est-dire une partie de l’humanité. Un vaccin, vous vaccinez toute l’humanité. Et un vaccin ça coûte beaucoup plus cher qu’un stylo à bille. Donc c’est une opération commerciale extraordinaire. On relance l’économie de cette manière. Autrefois, on déclenchait des grandes guerres mondiales. Maintenant, peut-être qu’on déclenche des épidémies. Peut-être. D’ailleurs ce n’est pas moi qui le dit, puisque c’est un expert russe [en fait, le général russe Leonid Ivashov, qui n’a aucune compétence en matière de santé – ndlr] sur la chaîne russe RIA Novosti qui l’a déclaré […], estimant que ce virus avait été créé en laboratoire et diffusé intentionnellement. […] Je sais que c’est une sommité nationale au niveau de la santé. C’est un scientifique ».

Source : « Les Effroyables imposteurs », documentaire de Ted Anspach, diffusé sur Arte le 9 février 2010.

 

(Dernière mise à jour le 07/04/2021)