Pierre Jovanovic (capture d’écran YouTube/TV Libertés, 14 mars 2018).

Pierre Jovanovic (1960 -) se définit comme un « écrivain et journaliste ». Compagnon de route d’Alain Soral, ce blogueur considéré par le Décodex du Monde comme « une des figures de la mouvance conspirationniste » francophone est relayé régulièrement par Égalité & Réconciliation et intervient sur ERFM, la webradio du site d’extrême droite.

Il anime également un blog « officiel », jovanovic.com, où il propose notamment une « revue de presse internationale », chaque semaine depuis février 2008. Très actif sur Twitter, il y est suivi par plus de 68 000 utilisateurs.

Ancien journaliste au Matin de Paris et au Quotidien de Paris, un temps spécialisé dans les thématiques liées aux nouvelles technologies, Pierre Jovanovic a notamment officié sur la Radio Ici & Maintenant !, où il a co-animé une revue de presse. Début décembre 2013, il y reçoit par exemple l’ex-député belge Laurent Louis, qui s’est distingué par ses prises de position complotistes.

Jovanovic est le directeur littéraire de la petite maison d’édition parisienne Le jardin des livres, dont la ligne éditoriale se concentre sur une lecture du monde et de l’histoire sise entre ésotérisme mystique et conspirationnisme. Outre ses propres productions, elle propose notamment de nombreux livres traitant de phénomènes paranormaux, que Jovanovic commente régulièrement dans des vidéos sur YouTube.

Il est l’auteur d’au moins treize ouvrages dont Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets ; 666, Le livre des secrets d’Enoch ; Le mensonge universel ; Notre-Dame de l’Apocalypse ou le troisième secret de Fatima. Il doit une partie de sa notoriété à son Enquête sur l’existence des anges gardiens (1993), sous-titrée « Des êtres invisibles veillent sur nous » et traduite en sept langues.

Le 24 mai 2014, lors de la tuerie du Musée juif de Bruxelles commise par le djihadiste Mehdi Nemmouche, il est avec Laurent Louis l’un des premiers à réagir sur Twitter avec ce commentaire : « cette fusillade à Bruxelles n’est pas intervenue par hasard la veille des élections ça sent la super manip la veille du vote ! ».

Jovanovic est partisan de l’utilisation des cryptomonnaies ou d’un retour de la convertibilité des monnaies fiduciaires en or, suspendue par la conférence de Bretton-Woods en 1971. Particulièrement versé dans ces thématiques, il relaie en janvier 2018 sur son blog une fausse information sur la disparition de l’argent liquide. Selon lui, Bruxelles aurait publié un texte « afin d’obliger toute l’Europe à ne plus accepter l’argent liquide ». Il affirmait par ailleurs sur la plateau de TV Libertés en septembre 2017, que le « banquier s’est transformé en policier. C’est la Gestapo », ou lors d’une conférence organisée par Egalité & Réconciliation Picardie à Soissons en février 2018 qu’il se déroulait « un génocide économique en ce moment ». Un mois plus tard, fin mars 2018, dans une interview accordée à Breizh-info, il déclare :

« Tout ce qui concerne en fait l’argent, Hitler, l’économie est totalement censuré. Ça a été littéralement effacé. Ce livre pour moi est une révélation […] puisque vous avez pour la première fois un livre qui vous montre clairement que la Deuxième Guerre mondiale n’aurait jamais existé si les banquiers ne s’étaient pas mis à fabriquer de la fausse monnaie en quantité absolument industrielle, voire apocalyptique […] et que Hitler n’aurait jamais pu être élu conseiller municipal d’un village allemand de 80 habitants […] si justement ces banquiers n’avaient pas fabriqué, n’avaient pas fait tourner la planche à billets à fond la caisse ».

Avec la pandémie de Covid-19, Pierre Jovanovic prend le virage du conspirationnisme covido-sceptique et antivax.

En 2020, il est ainsi considéré par l’agence de notation des médias NewsGuard comme l’un des « Super-Diffuseurs » européens de mésinformation sur la pandémie sur Twitter, qui épingle notamment l’un de ses tweets qui suggère que Bill Gates pourrait être « le seul manipulateur de ce virus », étant donné qu’il « veut moinsvde (sic) gens sur terre ».

Jovanovic affirme par exemple que la pandémie a « bien été organisée » et que « tout a été prévu par Big Tech et la Banque ». En avril 2021, sur le plateau du « Défi de la vérité » de FranceSoir il vient présenter le « best-seller » de Philippe Aimar Enquête sur un virus, qu’il a édité aux éditions Le jardin des livres. Un ouvrage qui dénoncerait les « manipulations autour du coronavirus » et le « coup d’état des laboratoires organisé avec l’aide de Bill Gates sur fonds de morts et de destruction d’usines d’hydroxychloroquine ». Le site de debunking Fact&Furious est revenu sur une partie de ses propos au sujet de la BD Infected qui retrace l’histoire d’une pandémie imaginaire et serait, selon Pierre Jovanovic, une preuve de plus que la pandémie était prévue de longue date. Dans un tweet de fin décembre 2021, il accusait cette fois Jacques Attali d’être « l‘un des organisateurs de cette pandémie internationale » dont il « parle depuis si longtemps avec son copain Bill Gates ».

Pierre Jovanovic est, en janvier 2021, l’un des signataires de la pétition « Liberté Pour Ryssen », présentée comme un « appel à tous les défenseurs de la liberté d’expression », et qui rassemble la fine fleur de la complosphère francophone. Il est d’ailleurs un habitué des entretiens pour les nombreux médias qui la composent, pour le Cercle des volontaires, Meta TV, une interview pour le Média en 4-4-2 de Marcel D., Quartier Libre, co-animé par Johann Fakra, pour les chaînes YouTube Planètes360, Culture populaire ou encore Putsch Media, à qui il déclare par exemple « assumer » d’être le « roi du complotisme ».

Pierre Jovanovic affiche sa présence au lancement de la « chaîne » LaUneTV de Richard Boutry, aux côtés d’Alexis Cosette-Trudel et de Carlo Alberto Brusa. Il est également, en novembre 2021, l’un des intervenants du film Hold On : Primum Nocere, la suite du documentaire conspirationniste Hold-Up, avec notamment au casting Francis LalanneÉtienne Chouard, Astrid Stuckelberger ou encore Christian Perronne.

En janvier 2022, il rend hommage après son suicide à son « ami » Stéphane Blet, figure de la complosphère antisémite.

Moins d’une semaine avant le début de l’invasion russe en Ukraine, dans un tweet daté du 18 février 2022, il explique à ses abonnés que « si la guerre commence ces fous americains feront tout pour emmener l’Europe contre la Russie! Ce serait alirs (sic) la 3e guerre mondiale surtout si la Chine vient prêter main forte Il fallait trouver un prétexte pour les 30 trilliards de dettes et 130% d’endettement des US ».

 

(Dernière mise à jour le 19/04/2022)