Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Stéphane Blet (capture d'écran Facebook, 3 décembre 2018).

Reconnu en 2007 « pianiste de l’année » par la SACEM, Stéphane Blet (1969-2022) a brodé au cours des dernières années de sa vie sur le thème du complot judéo-maçonnique.

Dans Franc-maçonnerie. L’effroyable vérité, un livre édité en 2017 par la maison d'édition soralienne Kontre Kulture, mis en vente sur Égalité & Réconciliation et dont le titre fait allusion au livre conspirationniste de Thierry Meyssan sur les attentats du 11-Septembre, Blet entend révéler les secrets de la franc-maçonnerie qui, selon lui, n'est qu'un « lobby sioniste déguisé ».

Exilé à Istanbul depuis 2016, cet ancien franc-maçon évoluant dans la mouvance d'Alain Soral et de Dieudonné M'Bala M'Bala commentait régulièrement l'actualité dans des vidéos mises en ligne sur YouTube par le compte officiel d'Égalité & Réconciliation. Il était également intervenu dans le film de Paul-Éric Blanrue et Julien Teil, La France maçonnique, et assurait des conférences sur ses thèmes de prédilection, notamment au théâtre de la Main d’Or, lieu géré par Dieudonné jusqu'en 2018.

Stéphane Blet, qui signait parfois sous le pseudonyme de « Tau Ferenc », soutenait l'hebdomadaire antisémite Rivarol, qu'il qualifiait d'« excellent journal Résistant […]. Un des rares espaces de liberté et d'éveil qui nous reste ».

Il était aussi, selon le journaliste spécialiste de la Turquie Guillaume Perrier, un « propagandiste zélé du régime turc » et « se disait proche du mouvement islamiste Milli Görüs ».

Le 3 décembre 2018, dans une adresse vidéo aux Gilets jaunes, Stéphane Blet fustige ce qu'il appelle « les putes du système juif », « les collabos du B'nai B'rith et de la secte juive des Bernard-Henri Lévy et autres » ainsi que « le lobby juif et Israël » qui contrôleraient la télévision.

Dans une vidéo de dix minutes diffusée sur YouTube le jeudi 25 avril 2019 et reprise par le site Égalité & Réconciliation, Blet développe sa propre théorie sur l’incendie de Notre-Dame. Loin d'être accidentel, le drame résulterait, selon lui, d'une « vengeance talmudique ».

Suite à l'incarcération d'Hervé Ryssen en septembre 2020, Blet affiche sur Twitter son soutien à l'activiste antisémite.

Début mars 2021, la revue turque pro-Erdogan Gerçek Hayat, à laquelle collabore depuis 2019 la journaliste britannique controversée Yvonne Ridley, le met à l’honneur en compagnie de Dieudonné.

Dans une vidéo avec Jérôme Bourbon (Rivarol) et Manu Desgranges, animateur du média complotiste et antisémite Le Réveil des Moutons, Stéphane Blet souligne que l'anagramme d'AstraZeneca (le laboratoire pharmaceutique commercialisant un vaccin à adénovirus contre le Covid-19) est « Créez Satan » et affirme que la signification de ce mot en latin serait « Tuez les étoiles ».

Il évoque également la « mafia maçonnique qu’est l’ordre des médecins » et ironise sur la « plaisanterie du génocide de l’histoire arménienne ».

Dans la soirée du samedi 8 janvier 2022, des sources convergentes annoncent le décès de Stéphane Blet la veille, à Genève. Selon les informations recueillies par Conspiracy Watch, il aurait chuté du sixième étage d'un balcon d'un appartement d'amis. Il venait de vivre une séparation d'avec sa compagne et était aux prises avec des difficultés financières. Incrédules, plusieurs de ses compagnons de route suspectent qu'il a été victime d'un assassinat déguisé en suicide ou en accident. Correspondant de l'Agence Anadolu, Fatih Karakaya, animateur du blog Medyaturk, écrit par exemple sur Twitter que sa chute d'un immeuble « est difficile à croire ». Süleyman Şahin, de la revue islamiste Gerçek Hayat, estime aussi que la mort de Blet « est douteuse ».

Dans une vidéo postée sur YouTube, le vidéaste complotiste Jim Leveilleur considère que Stéphane Blet s’est suicidé tout en soulignant l’existence d’une « clique qui est tout à fait à même de faire se suicider par épuisement moral un pianiste de renommé mondial et cette même clique est tout à fait capable aussi d’empêcher de jouer dans son propre pays le plus grand vendeur de spectacles vivants en France [Dieudonné – ndlr]. Ils ont réussi à le museler » [archive].

Le 10 janvier 2022, dans une vidéo postée sur Telegram, Dieudonné déclare : « Le Crif, la Licra, ce sont eux les responsables de la mort de Stéphane. […] Oui je le dis haut et fort, Stéphane Blet, mon ami, a été tué par la mafia juive. »

Intervenant dans « Touche pas à mon poste ! » (C8), l'émission de Cyril Hanouna, Richard Boutry évoque en Stéphane Blet un « grand copain » qui, selon lui, aurait été « poussé au suicide ».

 

IL A DIT :

« 99,9 % des artistes sont simplement les putes du système, les putes du système juif. Il faut appeler les choses par leur nom. […] Le peuple peut pour la première fois se rendre compte de qui dirige quoi, de la nature du problème et de ce qu’il faut régler. […] La laïcité française, c’est laïcité pour tous sauf pour les juifs. […] Je suis désolé, je n’avais pas de Gilet jaune sur moi ici à Istanbul […] j’arbore fièrement le tee-shirt "Goy" et je crois que c’est quelque chose qui peut être compris un peu mieux que ça le pouvait l’être il y a deux ou trois ans […]. Maintenant quand on voit […] tout ce qui est symptomatique de la domination insupportable juive en France : insulter les Gilets jaunes, traiter le peuple de cette manière […]. Savoir comment la communauté en question est en train d’agir face au mouvement des Gilets jaunes. […] Ce qui rend le travail impossible actuellement à tous les collabos du gouvernement, aux collabos du B’nai B’rith et de la secte juive des Bernard-Henri Lévy et autres, c’est que ce mouvement n’est pas récupérable […]. Il ne faut pas se tromper d’ennemi et que l’ennemi c’est quand même euh, on va dire quand on voit ce qu’écrit Bernard-Henri Lévy, il faut regarder un petit peu attentivement qui sont les gens qui sont avec lui, […] quels sont les groupes de pression […]. La télévision […] ment depuis des années parce que la télévision est aux ordres du lobby juif et d’Israël ».

Source : vidéo de Stéphane Blet, Facebook, 3 décembre 2018.

 

(Dernière mise à jour le 12/01/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross