Jean-Jacques Crèvecœur (capture d’écran YouTube, 15/04/2020).

Jean-Jacques Crèvecœur (1962 – ) est un conférencier belge en développement personnel. Disciple du médecin allemand Ryke Geerd Hamer (promoteur de la « Médecine Nouvelle » et condamné pour exercice illégal de la médecine et mise en danger de la vie d’autrui), Crèvecœur aurait une formation d’homéopathe. Il commercialise des formations destinées à « prendre soin de sa vie ».

Crèvecœur s’est illustré par ses prises de position tout à la foi anti-vaccination et complotiste à la faveur de la pandémie de grippe A H1N1 en 2009 puis, de nouveau, lors de la pandémie de Covid-19 en 2020, relayant notamment la théorie du complot sur les attentats du 11-Septembre ou la rumeur selon laquelle Barack Obama n’aurait pas la nationalité américaine. Il est aussi un proche de la conspirationniste canadienne Ghislaine Lanctôt qu’il désigne comme son « amie ».

Plusieurs de ses affirmations ont été réfutées par l’AFP.

Sa chaîne YouTube cumule 198 000 abonnés et 9,5 millions de vues.

Le 4 mai 2020, Jean-Jacques Crèvecœur inaugure la série des « Libres Entretiens » de la chaîne YouTube du blogueur conspirationniste Salim Laïbi. Glosant sur la prétendue nocivité des vaccins et les « manipulations » et « mensonges » des « gouvernements et médias dominants » et de la « médecine officielle » à propos de la pandémie, il soutient qu’un masque « ne protège de rien » et qu’il existe une « volonté de l’exécutif et des médias de se rendre coupable de diffuser autant de fausses nouvelles ou d’informations erronée par omission. […] Si on reste dans ces croyances, on est foutu parce qu’à ce moment-là, on sera prêt à accepter d’être dépisté. On acceptera que ce dépistage soit inscrit dans une identité, dans un passeport numérique en attendant que le vaccin injecte éventuellement des nanoparticules qui feront le travail de cette numérisation et de ce traçage numérique de notre état de santé. »

Le lendemain, 5 mai 2020, Crèvecœur participe à un live YouTube en compagnie de Thierry CasasnovasChristian Tal Schaller et Silvano Trotta autour du thème : « Alerte à la pensée, alerte à la liberté » (640 000 vues). Il y accuse notamment l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’être derrière le crash de Smolensk en 2010, accident dans lequel plusieurs figures du gouvernement et du Parlement polonais, dont le président Lech Kaczyński lui-même, ont trouvé la mort.

 

IL A DIT :

« C’est quand même extraordinaire, je n’aurais jamais imaginé que les dirigeants de ce monde soient capables en quelques jours de mettre à l’arrêt 3 milliards de personnes sur cette terre. Et j’aurais encore moins cru que les dirigeants de ce monde soient capables d’orchestrer un mensonge aussi énorme que la pseudo pandémie de coronavirus. Parce que je persiste, et je signe, nous sommes toujours dans une pseudo pandémie. […] Et je me suis laissé convaincre dans un certain temps par ces chiffres […] On a peut-être pour une fois une vraie épidémie, une vraie pandémie, et peut être que cette fois ci c’est très sérieux, ceux qui ont fabriqué ce virus en laboratoire ont réussi leur coup, ils ont réussi à en faire quelque chose de très contagieux et de très mortel en même temps chose qui n’était jamais arrivée jusqu’à présent. […]

Et donc comme je suis un perpétuel sceptique de par ma formation scientifique, comme je suis un perpétuel méfiant depuis que j’ai découvert que les gens au pouvoir cherchaient de façon permanente à manipuler l’opinion publique, je me suis mis à la recherche d’informations […] dans les sites officiels, les statistiques officielles, et plus j’ai creusé, plus j’ai acquis la conviction que nous étions effectivement dans un immense mensonge, y compris par rapport au nombre de cas, y compris par rapport au nombre de morts, y compris par rapport à la surcharge des hôpitaux, y compris par rapport au fait qu’il n’existe pas de remède pour guérir les personnes atteintes du coronavirus, y compris sur un tas de choses ! Je n’ai trouvé quasiment aucune vérité, ce que j’ai trouvé, c’est une manipulation monumentale, à l’échelle de la planète, avec un agenda caché, un agenda qui consiste à vouloir installer une dictature mondiale. On va l’appeler comme ça. Ou on pourrait aussi l’appeler un gouvernement totalitaire mondial. […]

Si vous croyez encore que ce que vous vivez actuellement est dû à l’incompétence de ceux qui nous dirigent, eh bien vous êtes bien naïf. Ce n’est pas de l’incompétence, c’est un savant calcul pour tester votre docilité, pour tester notre docilité, à nous laisser enfermer pendant des semaines, dans ce qui pourrait se rapprocher d’un camp de concentration […] et des camps de concentration dont nous pourrons sortir si nous sommes sages, et cette sagesse, cette docilité, ce sera probablement d’accepter un vaccin, qui, d’après certaines de mes sources est déjà fabriqué […]. Le plan qui était mis en place, c’était de nous fourguer des antiviraux qui coûtent 400 balles la boîte […], ce qui est chiant avec Raoult, ils ne pourront pas vous fourguer le vaccin qui était l’occasion d’en même temps vous injecter une micro puce RFID, pour qu’on puisse observer le statut vaccinal en permanence lorsque vous passez des frontières, lorsque vous allez dans certains endroits. »

Source : YouTube, 7 avril 2020.

 

Voir aussi :

Le complotisme, meilleur des anxiolytiques ?

 

(Dernière mise à jour le 10/06/2020)