Ghislaine Lanctôt (capture d’écran YouTube/LGC TV La TV du Grand Changement, 12 juin 2015).

Conférencière québecoise et militante anti-vaccination, Ghislaine Lanctôt (1941 -), qui est également connue sous le nom de Guylaine Lanctôt, « Ghis » ou encore « Diesse Ghis » est l’auteur du livre Mafia médicale (1994). Elle y dénonce une « conspiration » impliquant le monde de la médecine, de l’industrie pharmaceutique, de l’université et des gouvernements pour entretenir et même provoquer des maladies dans le but de faire des profits au moyen de médicaments en réalité inefficaces. Elle pense notamment que les gouvernements sont des « marionnettes » à la solde des « financiers » et de « comités secrets » comme le Bilderberg ou la Commission Trilatérale.

Cette adepte des « médecines douces » et des « thérapies naturelles » considère notamment que le sida est l’une des conséquences préméditées des campagnes de vaccination. Relayant la désinformation complotiste sur les origines du sida, elle prétend que le VIH n’est pas la cause du sida et que cette maladie est « la plus grande imposture du siècle ». Lanctôt postule en outre qu’il existerait, chez les êtres humains, des « corps invisibles vibratoires » auxquels nous devrions faire confiance plutôt qu’à notre raison.

Ses partisans écrivent qu’« elle est connue pour avoir abandonné son compte bancaire, sa carte de crédit, sa carte d’assurance maladie et ne plus avoir fait sa déclaration d’impôt afin de se dissocier du “système financier”. Elle a fait de la prison pour cette raison en 2008 [pendant deux mois – ndlr], ayant refusé de signer la libération conditionnelle qui était faite à son nom d’état-civil. »

L’une de ses interviews, publiée dans le journal savoyard La Voix des Allobroges le 25 septembre 2014, a été largement diffusée sur plusieurs sites conspirationnistes comme Le petit rapporteur du net, Stop-Mensonges, Lumière sur Gaia, ou encore Les Moutons enragés.

 

ELLE A DIT :

« Le Nouvel Ordre Mondial n’est ni plus ni moins que la constitution d’un gouvernement mondial qui a à sa tête l’Organisation des Nations Unies. Regardez par vous-même et vous constaterez que ce ne sont plus les États qui décident d’envoyer des troupes dans un pays, c’est l’ONU. Alors, la question est de savoir qui contrôle l’ONU. Qui est derrière tout cela ? Ce ne sont pas les gouvernements qui possèdent le contrôle. Eux, ce sont des marionnettes : ils reçoivent des ordres qu’ils exécutent. Et les ordres viennent des financiers. […] Ce sont des comités secrets qui gouvernent le monde. Vous avez, entre autres, la Commission Bilderberg et la Commission trilatérale qui est dirigée par David Rockefeller. C’est là que ce prennent les décisions. […] Je ne suis pas une spécialiste des Illuminati. Ce que l’on m’a expliqué, c’est qu’ils ont créé le Nouvel Ordre Mondial. Mais l’important, c’est de savoir que les décisions ne sont pas prises à notre niveau, mais au niveau mondial. En sachant cela, on peut comprendre pourquoi la politique de santé est la même dans tous les pays…, pourquoi on intervient militairement dans un pays, mais qu’on s’abstient de le faire dans un autre…, pourquoi le gouvernement laisse se détériorer le système de santé…, pourquoi il y a des campagnes de vaccination multipliées à une vitesse vertigineuse, en particulier au Québec. »

Source : « Le Monde selon Guylaine Lanctôt », Québec Sceptique, n° 34, p. 40, été 1995.

 

« Le gouvernement, c’est des marionnettes, ça n’existe pas. C’est simplement pour faire croire aux peuples, et puis les faire voter, mais c’est d’un grotesque, c’est une pièce de théâtre, le gouvernement ! C’est pour prendre l’argent du peuple et l’envoyer aux banquiers, aux richissimes, et c’est cela que nous faisons quand nous travaillons, quand nous payons les impôts. C’est seulement ça ! […] Pour amener tout le monde à payer, à être pucé. C’est la puce qui va suivre, s’en suivre. Tout le monde va être pucé, et être pucé, accepter la puce… Parce que c’est pas anodin hein ! On s’en va vers cela et très très rapidement. Accepter la puce, c’est accepter de se rendre définitivement aux autorités financières quelles qu’elles soient. Ça n’est pas anodin, la puce. […] Déjà il y a bien des gens qui sont pucés, des gens qui sont allés en milieu carcéral, des patients qui sont pucés, il y a beaucoup de gens qui sont pucés. Et donc la puce les contrôle entièrement. Ils sont contrôlés entièrement. On est entièrement contrôlé par la puce. Donc le rêve, c’est d’avoir tout le monde pucé qui obéissent [sic] au doigt et à l’œil. Il y en a beaucoup qui vont disparaître. La population doit être réduite à un cinquième de ce qu’elle est, je crois. Et puis les autres utilisés. C’est quand même important de voir un peu le plan qui nous est proposé et dans lequel nous avançons allègrement : “Oh oui, ils prennent plus d’impôts, les lois sont un peu plus serrées, oui”… Mais on s’habitue. C’est un peu comme la grenouille qu’on met dans l’eau chaude et puis on chauffe et puis chauffe et on chauffe, puis vient un moment où c’est fini, elle peut plus sauter, elle reste là. Elle est cuite ! Et c’est le processus dans lequel nous sommes en ce moment. »

Source : « Ghis en Vibraconférence avec Julien “Je me souviens de Qui Je Suis” », YouTube/LGC TV La TV du Grand Changement, 12 juin 2015.

 

(Dernière mise à jour le 22/04/2020)