L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 19/07/2021 au 25/07/2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. Les analogies entre les mesures sanitaires et le nazisme se sont multipliées au cours des dernières semaines. Elles ont inspiré le dessinateur Morgan Navarro.

MARTINE WONNER. La députée du Bas-Rhin, figure de la complosphère engagée contre les mesures sanitaires du gouvernement, avait appelé lors d’un rassemblement, le 17 juillet, à « faire le siège des parlementaires » et à « envahir leur permanence ». Elle s’est vu exclure le lendemain de son groupe parlementaire « Libertés et Territoires » (source : Libertés et Territoires/Twitter, 18 juillet 2021).

À l’Assemblée nationale le 21 juillet, Martine Wonner a affirmé que « ce pass instaure une ségrégation entre les individus », citant le cas d’une patiente qui ne pourrait pas, selon elle, accéder à l’hôpital si elle n’est pas vaccinée. La ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, Brigitte Bourguignon, lui a répondu qu’« on ne peut pas désinformer au sein même de cet hémicycle », se référant aux textes de loi et ajoutant qu’« en cas d’urgence, il n’y a évidemment pas besoin de pass » (source : BFM TV, 21 juillet 2021).

L’élue a persisté dans la désinformation en prétendant, dans un live jeudi 22 juillet, que la Garde républicaine se serait retirée car elle ne souhaiterait « plus protéger le président » Emmanuel Macron (source : La Dépêche, 25 juillet 2021). Une fausse information reprise sur plusieurs sites complotistes tels que Profession GendarmeRéseau internationalPro Fide Catholica ou encore L’Echelle de Jacob.

GALAXIE COVIDO-SCEPTIQUE. Ils sont avocats, médecins ou politiques : depuis le début de la crise du Covid-19, un groupe hétéroclite de personnalités minimise l’épidémie, met en doute la fiabilité des vaccins et dénonce la « dictature sanitaire », sans hésiter à verser dans la désinformation. L’AFP a dressé les portraits des principaux acteurs de cette galaxie covido-sceptique (source : AFP, 23 juillet 2021).

INJURE PUBLIQUE. Un afficheur a réalisé un poster avec la photo d’Emmanuel Macron remplaçant le visage d’Adolf Hitler sur deux grands panneaux publicitaires dans le Var, afin de dénoncer le pass sanitaire. Une enquête a été ouverte pour « injure publique » (source : Midi Libre, 21 juillet 2021).

FRANÇOIS ASSELINEAU. À la manifestation de Lille du 17 juillet contre le « pass sanitaire », François Asselineau, président de l’Union populaire républicaine (UPR), a affirmé que « le vaccin ne protège pas de la Covid-19, en tout cas pas autant qu’on le pense » (source : Raphaël Grably/Twitter, 17 juillet 2021).

CHLOÉ FRAMMERY. L’enseignante genevoise Chloé Frammery, porte-voix des covido-sceptiques, actuellement en année sabbatique, ne retournera pas en classe à la rentrée. Elle a été suspendue après avoir été entendue par le Département de l’instruction publique genevois (DIP) à la mi-juin. Il lui est notamment reproché d’avoir tenu devant ses élèves des propos contre les vaccins. Cette figure de la complosphère est défendue par Me Pascale Junod, représentant en Suisse d’Alain Soral et de Dieudonné après l’avoir été des négationnistes Robert Faurisson et Roger Garaudy (source : Le Temps, 22 juillet 2021).

SPORT. Euro de football, Tour de France, Jeux olympiques de Tokyo… : l’été 2021 nous offre son lot d’événements sportifs de qualité, malheureusement entachés par la reprise de l’épidémie de coronavirus. Le sport de haut niveau est aussi l’occasion pour une partie des conspirationnistes de se faire remarquer sur Internet, avec, notamment l’argument selon lequel le vaccin serait responsable des contre-performances des sportifs… (source : Conspiracy Watch, 23 juillet 2021).

« GÉNOCIDE ». Dans un long monologue massivement relayé sur Facebook, Me Virginie de Araujo Recchia, une avocate parisienne, clame que les mesures gouvernementales anti-Covid, notamment la vaccination et le port du masque, constituent un « génocide » et assure que « la séparation des pouvoirs n’existe plus ». Ces affirmations sont toutefois dénuées de fondement juridique et occultent les nombreux recours en justice contre la politique sanitaire de l’exécutif (source : AFP, 23 juillet 2021).

JEAN-BERNARD FOURTILLAN. Apparu dans le film « Hold-up », ouvertement complotiste et poursuivi pour essais thérapeutiques illégaux, le Pr Fourtillan est sorti de prison. Ce militant anti-vaccination, proche du professeur Joyeux et adepte de théories du complot sur l’origine de la Covid-19 et des vaccins, a témoigné au micro de Richard Boutry, expliquant qu’ « en sortant de la prison de la Santé, en face du portail […], c’est la Fondation Rothschild, c’est quand même incroyable, c’est pas le hasard » (source : Raphaël Grably/Twitter, 22 juillet 2021).

DIDIER RAOULT. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de Santé (ANSM) mène des « investigations » après avoir été alertée sur des essais cliniques sur des êtres humains menés par l’IHU Méditerranée Infection, l’institut dirigé par Didier Raoult. Les faits portent sur deux essais de l’an dernier visant à mesurer l’efficacité de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19. De graves irrégularités ont été constatées, comme l’absence d’autorisation ou l’inclusion d’enfants pour certains tests (source : BFMTV, 22 juillet 2021).

ANTIVAXX. Des publications virales sur Facebook assurent que les présidents d’Haïti, de Tanzanie et du Burundi ont été « assassinés » parce qu’ils s’opposaient aux vaccins contre le Covid-19. Il n’existe en réalité aucune preuve pour soutenir cette thèse, qui repose sur des affirmations mensongères. Le président haïtien Jovenel Moïse, tué le 7 juillet dans sa résidence de Port-au-Prince, était favorable aux vaccins. Quant aux présidents tanzanien et burundais, John Magufuli et Pierre Nkurunziza, ils étaient hostiles à la vaccination mais sont décédés des suites d’une maladie (source : AFP, 22 juillet 2021).

JEAN-JAQUES CRÈVECOEUR. Dans un nouveau live suivi par des milliers de personnes, le complotiste Jean-Jacques Crèvecoeur a expliqué que la date et l’heure des débats autour du « pass sanitaire » n’avaient pas été choisies au hasard par le Parlement français. En procédant à divers calculs, le youtubeur est parvenu à faire apparaître la « marque de la Bête » (« 666 »), révélant la main agissante des « Illuminatis qui dirigent le monde » (source : L’Extracteur/Twitter, 23 juillet 2021).

À noter que Facebook a supprimé la page de Crèvecœur en raison des fausses informations qu’il diffusait et pour incitation à la violence. La page affichait 360 000 abonnés (source : Raphaël Grably, 20 juillet 2021).

MICROPUCE. Un récent sondage de l’institut YouGov pour The Economist montre que 20% des Américains pensent que le gouvernement veut les faire vacciner afin de leur injecter une micropuce (source : Raphaël Grably/Twitter, 19 juillet 2021).

LUC MONTAGNIER. Le Prix Nobel de médecine (1983) soutient que la vaccination contre le Covid-19 créerait les variants et s’accompagnerait d’une hausse des décès. Les déclarations de cet ancien professeur aujourd’hui controversé sont toutefois contestées par de nombreux scientifiques qui expliquent que les variants trouvent leur origine dans la circulation active du Sars-Cov-2. Les chiffres officiels montrent par ailleurs que la vaccination anti-Covid a fait chuter le nombre de morts (source : AFP, 19 juillet 2021).

DÉSINFORMATION. En mai dernier, un pompier de 32 ans avait affirmé dans une vidéo l’existence d’un lien entre la vaccination et l’AVC. N’ayant pas respecté son devoir de réserve, il s’est vu convoqué pour un conseil de discipline le 22 septembre au tribunal administratif de Lyon. Il risque une rétrogradation voire une révocation. Ses regrets ne l’ont pas empêché d’intervenir dans une émission de La Une TV, nouvelle chaîne du complotiste Richard Boutry (source : Le Parisien, 22 juillet 2021).

Boutry a en effet lancé dimanche 18 juillet sa web-télé 100% anti-mesures sanitaires. L’émission a tourné à la foire à la désinformation et au règlement de comptes contre la « récupération » de Florian Philippot. Un capharnaüm complotiste dont a rendu compte CheckNews.

MANIFESTATIONS DU 24 JUILLET. Les manifestations contre le « pass sanitaire » du 24 juillet ont réuni plus de 160 000 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, dans toute la France. Conspiracy Watch était présent au Trocadéro et revient dans un thread illustré sur les slogans brandis lors de ce rassemblement organisé à l’appel de Florian Philippot, ancien numéro 2 du Front national et président du parti Les Patriotes (source : Conspiracy Watch, 25 juillet 2021).

LONDRES. Un rassemblement antivax a été organisé à Londres le 24 juillet, qui a fait la part belle au complotisme avec des intervenants de choix, parmi lesquels David Icke. Dénonciation des « injections expérimentales », des vaccins « sataniques » et de la franc-maçonnerie, covido-scepticisme, évocation des « démons », « fausse vaccination »… un florilège rapporté par le journaliste Shayan Sardarizadeh (BBC), et que Conspiracy Watch a synthétisé dans un thread.

POLOGNE. Le 18 juillet, lors d’une manifestation anti-vaccin en Pologne, les participants ont scandé que « les Juifs sont derrière la pandémie » et « dirigent le monde ». Des affrontements ont eu lieu avec la police, entraînant l’arrestation de trois personnes (source : notesfrompoland.com, 19 juillet 2021).

BRÉSIL. YouTube a déclaré le 22 juillet avoir supprimé une série de vidéos de la chaîne du président brésilien Jair Bolsonaro pour avoir diffusé de fausses informations sur l’épidémie de Covid-19. La plate-forme souligne qu’elle a pris sa décision « après un examen minutieux » et sans tenir compte de l’idéologie politique de Bolsonaro (source : Le Monde, 22 juillet 2021).

ÉTATS-UNIS. Depuis qu’il a été suspendu de Facebook et de Twitter, Donald Trump a participé de multiples conférences et publié des déclarations écrites, par le biais desquelles il répand de fausses nouvelles. Ces dernières semaines, par exemple, l’ancien président des États-Unis a rejoint un chorus de législateurs républicains qui cherchent à minimiser les événements du 6 janvier (attaque du Capitole) et à présenter l’émeute comme une manifestation plus ou moins pacifique (source : Politifact, 14 juillet 2021).

RUSSIE. Depuis ses efforts d’ingérence lors de l’élection présidentielle américaine de 2016, la célèbre Internet Research Agency (IRA) a fait face à une résistance croissante de la part des gouvernements occidentaux, de la société civile et des réseaux sociaux. En réponse, l’IRA a affiné ses efforts de manipulation via l’élaboration d’un conglomérat des médias dirigé par le site Web RIA FAN (abréviation de Federal News Agency), un empire qui utilise de fausses personnalités et un arsenal de chaînes Telegram proches du Kremlin se faisant passer pour des observateurs objectifs (source : Alliance for Securing Democracy, 19 juillet 2021).

SYRIE. Deux bouteilles de gaz qui constituaient des preuves cruciales dans les enquêtes de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) au sujet de l’attaque au chlore de la ville de Douma (7 avril 2018), au nord-est de Damas (Syrie), ont été détruites, a rapporté vendredi le chef de l’organisme international. Le régime de Bachar el-Assad accuse Israël de cette destruction (source : brian-whit.medium.com, 24 juillet 2021).