La théorie du complot en PowerPoint
Un nouveau diaporama conspirationniste en format PowerPoint (du type « *.pps ») circule actuellement sur le web. Dédié « à toutes les victimes ainsi qu’à leurs familles en espérant que la vérité explosera (sic) un jour grâce à nous tous », il s’échange de boîtes e-mails en boîtes e-mails. Il est intitulé : « 11 septembre 2001. Les zones d’ombres ».

Celui qui l’a conçu a signé du pseudonyme de « Fede ». Le document est téléchargeable à partir du site de Jean-Pierre Petit, un astrophysicien à la retraite, « artiste peintre » à ses heures qui, lorsqu’il ne s’intéresse pas aux ovnis, relaye la théorie du complot sur le tsunami du 26 décembre 2004, attribuant le déclenchement du raz-de-marée à… l’armée américaine !

Ce document n’a rien d’exceptionnel en soi. Il reprend la méthode éculée de Thierry Meyssan consistant à prendre les internautes à témoin, photographies à l’appui. Les thèses qui y sont développées sont bien connues de tous les habitués d’un site tel que ReOpen911.info (site vers lequel renvoie d’ailleurs Jean-Pierre Petit) : « les Twin Towers ont été dynamitées » ; « le bâtiment 7 du WTC a été dynamité » ; « aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone » ; « aucun avion ne s’est écrasé en Pennsylvanie » ; « des boursicoteurs au courant des attentats en préparation ont spéculé sur la baisse des actions de compagnies aériennes » ; « Larry Silverstein, le propriétaire du WTC, qui avait souscrit une assurance contre les actes terroristes, est complice » ; « l’échec du NORAD à localiser et à intercepter les avions prouve la conspiration gouvernementale » ; etc.

A tous ceux qui seraient encore ébranlés par ces thèses, cent fois réfutées, on ne saurait trop conseiller la saine lecture de l’article de Phil Molé paru dans le magazine américain Skeptic et traduit en français par l’Association française pour l’information scientifique.