L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 14/12/2020 au 20/12/2020).

DANS LA TÊTE DES COMPLOTISTES. La crise sanitaire a accéléré la diffusion des thèses conspirationnistes. France Info a interrogé plusieurs hommes et femmes qui pensent que la crise du coronavirus cache une vaste machination, afin de chercher à comprendre comment ces personnes en sont venues à rejeter les paroles des scientifiques, des médias et des politiques (source : France Info, 13 décembre 2020). Croire à ces thèses un jour ne veut cependant pas dire y croire toujours. Le site Numerama en apporte pour sa part l’illustration avec les témoignages de deux trentenaires qui ont fini par échapper à ces théories après une longue remise en question (source : Numerama, 13 décembre 2020). C’est ce même parcours inverse, cette sortie de l’engrenage complotiste, qu’un article de Slate met aussi en valeur. « Je me suis rendue compte que ce sont [mes] problèmes qui m’ont fait plonger dans tout ça, donc je veux me focaliser là-dessus pour éviter de sombrer dans d’autres cycles obsessionnels », explique ainsi l’une des personnes interrogées dans cette enquête (source : Slate, 15 décembre 2020). L’Obs de la semaine du 17 décembre a publié un dossier consacré au complotisme, adossé à une enquête réalisée par l’institut de sondages Ipsos. Notre rédaction en a livré un aperçu dans un thread.

FRANCESOIR. France-Soir ? Autrefois un journal à grand tirage, aujourd’hui, sous le nom « FranceSoir », un site web militant qui relaie les principales obsessions de la complosphère… Le point avec « Vrai ou Fake », l’émission de France Info consacrée aux infox (source : France Info, 15 décembre 2020).

WONNER. Conspiracy Watch s’est vu enjoindre de la part de la députée Martine Wonner (Bas-Rhin) de supprimer de son site sous 48 heures toute publication la concernant. L’injonction peut surprendre de la part de celle qui dénonçait, il y a quelques semaines, « la censure des médias en France » et qui s’efforce d’entraver notre mission d’information. À travers nous, ce qui est en jeu, c’est bien la liberté d’informer sur ces fléaux que sont le complotisme et la désinformation (source : Conspiracy Watch, 14 décembre 2020). On notera que pour dénoncer celles et ceux qui la qualifient de « complotiste », Martine Wonner menace de porter plainte en se faisant représenter par Carlo Alberto Brusa (voir le communiqué). L’avocat est notamment connu pour être intervenu sur la chaîne YouTube de Silvano Trotta, l’homme de la « lune creuse », et pour défendre les producteurs du film Hold-up.

LIVRE. Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch et auteur de L’Opium des imbéciles (Grasset, 2019), était l’invité de la Librairie Kléber de Strasbourg pour une présentation de son ouvrage, le 17 décembre. Un entretien à retrouver en ligne ou sur notre site.

SATIRE. Emmanuel Revah, comédien débutant dans le stand-up, a mis en ligne Fire-up, « un film moqumentaire, ou documentaire parodique, qui utilise les codes des communications complotistes, ainsi que des éléments du documentaire Hold-up, pour dénoncer le complot des pompiers ». Pour s’amuser des théories complotistes qui circulent sur les réseaux sociaux tout en les dénonçant…

ANTIVAXX. Youtubeurs conférenciers, médecins sceptiques… Le Covid-19 fait émerger de nouvelles figures hostiles à la vaccination et en met d’autres en lumière. Si les arguments divergent, défiance et théories du complot en sont le même ciment. Le journal La Croix s’est intéressé à la nébuleuse des militants anti-vaccin (source : La Croix, 15 décembre 2020).

CHARLATANS. Le Covid19 a démultiplié les vocations de « lanceurs d’alerte ». Ils sont désormais des dizaines et des dizaines à dénoncer un véritable « climat de terreur », à analyser les dangers du masque chirurgical ou à attaquer l’Institut Pasteur et leur public se compte en centaines de milliers de personnes. Dans une vidéo, G Milgram s’est penché sur l’action de deux d’entre eux : le docteur Christian Tal Schaller et le conférencier/formateur Jean-Jacques Crèvecœur. Elle montre que les charlatans complotistes ne font pas que nous prendre pour des imbéciles : ils nous prennent aussi pour des vaches à lait et des cobayes (source : YouTube, 18 décembre 2020). « L’Extracteur », compte Twitter d’un collectif visant à informer sur « les dangers de certaines pseudo-alternatives en matière de santé, de médecine, d’alimentation », a signalé une vidéo dans laquelle Jean-Jacques Crèvecœur prépare ses adeptes à ne plus revoir leurs proches quand ils quitteront la « troisième dimension ». Comme l’indique L’Extracteur, « on n’a jamais été aussi près du discours mystique de Luc Jouret, planifiant les suicides collectifs de la secte de l’Ordre du Temple solaire ».

PERRONNE. Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, a mis fin aux fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales exercées par le Professeur Christian Perronne et déposé plainte devant l’Ordre des médecins. Dans un communiqué, l’AP-HP précise que « depuis plusieurs mois, dans un contexte de crise sanitaire, le Pr Christian Perronne a tenu des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce » (source : L’Express, 18 décembre 2020). Devenu une star de la complosphère, Christian Perronne a accordé un entretien vidéo à FranceSoir cumulant plus de 600 000 vues à ce jour. Il y est interviewé par Richard Boutry, un ancien journaliste de France Télévisions et de TV5 dont les commentaires sur l’actualité ont pris, au cours de l’année 2020, un tournant clairement conspirationniste.

Le journaliste Vincent Glad rappelle qu’en 2010, Perronne s’insurgeait devant le Sénat contre les « délires antivaccinaux sur Internet ».

FOURTILLAN. Le professeur Jean-Bernard Fourtillan, l’un des intervenants du film Hold-up qui avait été placé en hospitalisation d’office, a retrouvé sa liberté. Le 17 décembre, à Uzès, le juge des libertés et de la détention a considéré qu’il n’avait pas sa place à l’hôpital psychiatrique. Il devrait être transféré pour être entendu par un juge d’instruction parisien qui lui reprocherait, entre autres, d’avoir administré des traitements médicaux expérimentaux à des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, dans une clinique sauvage (source : Midi Libre, 17 décembre 2020).

ALLEMAGNE. La crise sanitaire due à l’épidémie de Covid-19 s’aggrave ces derniers jours en Allemagne. Elle est d’autant plus inquiétante dans les lands et les autres territoires dirigés par l’extrême droite comme dans la petite ville de Bautzen, en Saxe, à l’Est du pays. Les personnels soignants, déjà dépassés, doivent de surcroît faire face aux manifestations des anti-masques (source : Europe 1, 16 décembre 2020).

ÉLECTIONS AMÉRICAINES. « À bien des égards, cette élection a été volée ». Tel est le point de vue qu’a formulé au sujet de l’élection présidentielle le sénateur républicain Rand Paul, lors d’une audition au Congrès. À noter : il est le fils de Ron Paul, bien connu pour ses nombreuses prises de position conspirationnistes. Un journaliste de RT France ne s’est pas non plus privé de faire la promotion de la thèse selon laquelle les machines de vote électronique de l’entreprise Dominion seraient intentionnellement conçues pour fausser les résultats (source : Twitter).

FIORILE. Éric Fiorile, un activiste complotiste autoproclamé chef d’un groupusculaire « Conseil national de transition », a été interpellé par la police le 16 décembre 2020 dans le cadre de l’enquête sur le groupe de Barjols, un groupe identitaire qui avait fomenté une attaque contre Emmanuel Macron en 2018. Il a été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs à caractère terroriste et une arme de poing a été retrouvée à son domicile. Il avait appelé un peu plus tôt à marcher sur Paris le vendredi 18 décembre pour renverser ce qu’il appelle le « gouvernement illégitime » (source : BFM TV, 17 décembre 2020).

ATTENTAT DE CONFLANS. « Si nous avions été juifs, nous n’aurions pas attendu. » Le rapport de l’Éducation nationale contenait cette réflexion formulée par Abdelhakim Séfrioui et un parent d’élève à la principale du collège du Bois d’Aulne, où exerçait Samuel Paty. Les deux hommes s’étaient rendus au collège sans rendez-vous et s’étaient plaints d’avoir attendu (source : Le Monde, 10 décembre 2020).

ATTENTAT DU THALYS. Au terme de cinq semaines de procès, la cour d’assises spéciale de Paris a prononcé des peines allant de sept années de réclusion à perpétuité (pour le terroriste Ayoub El Khazzani) à l’encontre des quatre accusés de cet attentat qui avait fait deux blessés, le 21 août 2015 (source : Le Monde, 17 décembre 2020). Il est à noter qu’à l’époque des faits, la complosphère criait à la manipulation, à l’instar de Hani Ramadan, qui dénonçait une manipulation, regrettant que « des actes isolés » prennent « des proportions gigantesques » et doutant des explications données (source : Le Temps, 29 août 2015).

NÉGATIONNISME. Le 10 juillet 2013, le site d’Alain Soral, Égalité & Réconciliation, publiait un texte intitulé « Aux sources du négationnisme : le FBI ? ». Sous la plume d’un adhérent de l’association, l’article suggérait qu’un document « déclassifié » du FBI permettrait de tirer des conclusions « négationnistes », qui plus est en se fondant sur des déclarations de responsables juifs, dès avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, avant même que les négationnistes français aient investi ce terrain. L’analyse du site « Pratique de l’Histoire et dévoiements négationnistes » (PHDN) sur ce sujet vient d’être enrichie d’une analyse relative à la reprise en 2015 par un site web de Dieudonné M’Bala M’Bala de ce même mensonge (source : phdn.org).

ANTIDOTE. Que faire quand un proche bascule dans le complotisme ? C’est la question à laquelle Tristan Mendès France s’est efforcé de répondre dans sa chronique hebdomadaire « Antidote » sur France Inter (tous les vendredis à 8h50). Une chronique à (ré)écouter en ligne (source : France Inter, 18 décembre 2020). Au sujet de notre collaborateur, on lira le portrait qu’en a dressé Le Parisien.

À ÉCOUTER. Le neuvième épisode du podcast des « Déconspirateurs » est en ligne. Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt y discutent de l’actualité conspirationniste de la semaine écoulée : censure et « effet Streisand », complotisme anti-pédocriminalité, QAnon, repentis, Jean-Bernard Fourtillan interné… À noter que le podcast figure dans la sélection de l’équipe de l’émission « L’Atelier des médias » (RFI).