L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 07/12/2020 au 13/12/2020).

COVID-19. Des publications partagées plusieurs milliers de fois sur Facebook depuis mi-novembre prétendent mettre en lumière les connexions entre le laboratoire P4 de Wuhan, d’où serait sorti le Covid, le laboratoire Pfizer, l’industriel GlaxoSmithKline, les milliardaires Bill Gates et George Soros et des sociétés d’assurances. Mais elles contiennent plusieurs fausses informations : l’Institut de virologie de Wuhan, que rien ne permet de relier à l’origine de l’épidémie, n’a rien à voir avec GSK, entreprise qui ne possède pas l’américain Pfizer… (source : AFP, 10 décembre 2020).

L’équipe de Vrai ou Fake (France Info) propose une très utile cartographie de la galaxie « fake news » en temps de pandémie. Julien Pain souligne que même s’« il ne s’agit pas d’un réseau homogène, où tous penseraient la même chose et auraient les mêmes objectifs », ses acteurs ont au moins un point commun : « ils nous désinforment sur la pandémie » (source : France Info (Twitter), 11 décembre 2020).

MÉDECIN ANTI-MASQUE. « Je viens d’être interdit d’exercer parce que je refuse de mettre un masque. La dictature Macron a fini par m’avoir. La décision a été appliquée par l’Agence régionale de santé, qui est, bien sûr, aux ordres et à la botte de la dictature Macron. Je suis désolé mais je ne peux plus travailler […] pourtant je pense avoir rendu service à pas mal de monde… », a déclaré le Dr Patrick Bellier le 8 décembre 2020. L’Agence régionale de santé a décrété une interdiction d’exercer la médecine d’une durée de cinq mois à l’encontre du pneumologue de Saint-Foy-lès-Lyon (Rhône), qui refusait de porter un masque et d’examiner les patients portant un masque (source : Le Progrès, 11 décembre 2020).

ANTIVAXX. Des vaccins élaborés contre le Covid-19, risquent-ils de « transformer nos gènes » et ceux « de nos enfants » ? Ces inquiétudes, qui circulent sur les réseaux sociaux en France et à l’étranger, n’ont pas de base scientifique, expliquent à l’AFP des spécialistes en génétique et en immunologie. Si certains vaccins dits « à ARN messager » envoient bien une instruction génétique à l’organisme, celle-ci disparaît rapidement et n’a pas de possibilité de modifier l’ADN du patient (source : AFP, 7 décembre 2020).

Pour rétablir la vérité face aux folles spéculations qui circulent dans la complosphère sur les vaccins Covid, le professeur Jean-Daniel Lelièvre, chef du service d’immunologie clinique et des maladies infectieuses de l’Hôpital Henri-Mondor (Créteil), a répondu aux questions de Conspiracy Watch.

Le docteur Jérôme Marty, président de l’Union française pour une médecine libre (UFML), témoigne de la gravité de la situation à l’approche de la campagne de vaccination : « Nous avons actuellement des personnes qui envoient des lettres anonymes, de menaces, aux médecins », indique-t-il, évoquant même « des menaces de mort » (source : LCI, 7 décembre 2020).

L’émission « La Grande Confrontation » (LCI) du mardi 8 décembre, consacrée à la crise sanitaire, a donné à voir un échange très tendu entre le ministre de la Santé, Olivier Véran, et une invitée antivaxx particulièrement virulente. Une recherche du journaliste Frédéric Haziza sur Twitter a permis de préciser les affinités idéologiques de cette dernière avec la complosphère antisémite et raciste (source : Twitter (thread), 8 décembre 2020).

Margaret Keenan a été la première Britannique vaccinée contre le Covid-19 le 8 décembre 2020. Des internautes n’ont pas tardé à mettre en cause cette information, assurant que la patiente était décédée en 2008 ou qu’elle faisait le signe des illuminati avec ses mains…

HOLD-UP. Retour sur le débat organisé par la chaîne W9 au sujet du film Hold-up, en présence de son réalisateur Pierre Barnérias et, entre autres, Rudy Reichstadt et le docteur Jérôme Marty. C’est le témoignage de ce dernier, à la suite de l’émission, qu’a publié le médecin Christian Lehmann dans sa rubrique de Libération. « Oui, écrit notamment Marty, il y a eu des mensonges, des manipulations politiques, des retards, sur les masques, sur les tests, sur les modes de contamination, sur les moyens d’y faire face. Mais il n’y a pas de complot. Juste la bêtise, la fatuité, la lâcheté, la peur, la faiblesse politique, la lourdeur administrative paralysante et les egos imbéciles… » (source : Libération, 7 décembre 2020).

FOURTILLAN. Le professeur Jean-Bernard Fourtillan, l’un des intervenants de Hold-Up, est interné depuis jeudi au mas Careiron, l’hôpital psychiatrique d’Uzès dans le Gard. Il faisait l’objet d’un mandat d’amener d’un juge d’instruction lorsqu’il a été arrêté, écroué à la maison d’arrêt de Nîmes, puis interné. On lui reprocherait, entre autres, d’avoir donné des traitements expérimentaux à des malades souffrants de la maladie d’Alzheimer ou de parkinson et d’avoir exercé illégalement la profession de médecin ou de pharmacien (source : Midi Libre, 11 décembre 2020).

Dans une infographie, Tristan Mendès France révèle que les principaux soutiens du Pr Fourtillan sont Silvano Trotta et le média complotiste FranceSoir.

FOUCHÉ. Conspiracy Watch a consacré une notice à Louis Fouché, anesthésiste réanimateur à l’Hôpital de la Conception (Marseille) et fondateur du site REINFO COVID, qui s’est fait connaître pour ses positions acerbes à l’égard de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement (notamment sur CNews et sur le site FranceSoir) et pour sa proximité avec la complosphère.

Ainsi, le 13 décembre au soir, Fouché participait à un « live » organisé par Thierry Casasnovas.

TROTTA. « Les masques rendent malades », « le confinement tue », quant à la crise sanitaire, qu’il surnomme « plandémie », elle aurait été orchestrée à dessein par Bill Gates, l’industrie pharmaceutique, les gouvernements ou les trois à la fois. L’auteur de ces affirmations ? Silvano Trotta, un chef d’entreprise de 53 ans, dont les thèses farfelues connaissent une audience grandissante. Journaliste au Monde (Les Décodeurs), William Audureau s’est penché sur le profil d’un des visages phares des discours covido-sceptiques (source : Le Monde, 9 décembre 2020).

COUTANT-PEYRE. Au procès des attentats de janvier 2015, l’avocate Isabelle Coutant-Peyre, qui défend Ali Riza Polat, contre lequel une peine de prison à perpétuité a été requise, a osé une comparaison entre le crime terroriste dans lequel son client est impliqué et l’affaire Dreyfus, ajoutant, devant les journalistes : « Si je comprends bien, on n’a pas le droit à la défense, on n’a pas le droit de clamer son innocence, c’est comme ça en France, c’est formidable » (source : Conspiracy Watch (Twitter), 8 décembre 2020).

ÉLECTIONS AMÉRICAINES. Des milliers de fans de Donald Trump ont manifesté à Washington le samedi 12 décembre, toujours convaincus de sa victoire. Ils ont encore dénoncé, sans preuves, des « fraudes massives » à la présidentielle de novembre (source : France Info, 13 décembre 2020). À dérouler, à ce sujet, le thread de la rédaction de Conspiracy Watch, qui rend compte de la dimension complotiste de cette manifestation faisant la part belle à QAnon.

QUÉBEC. Le mercredi 9 décembre au matin, la Sûreté du Québec a arrêté le complotiste Pierre Dion pour menaces proférées sur Internet à l’encontre du premier ministre François Legault (« S’il faut le pendre, on va le pendre. »). L’homme de 51 ans, qui voue un culte à l’auteur de la tuerie de la mosquée du Québec (29 janvier 2017, 6 morts, 8 blessés), avait déjà été condamné pour incitation à la haine en 2019. Il avait publié des vidéos dans lesquelles il souhaitait que la date du 29 janvier commémore le tueur et non la tuerie (source : La Presse, 9 décembre 2020).

CHEVAUX MUTILÉS. Et si c’était un phénomène naturel ? Alors que les signalements de chevaux mutilés s’accumulent en France, une journaliste britannique explique que cette piste, qui soulève les hypothèses de morts naturelles ou d’attaques de prédateurs, ne semble pas véritablement explorée. Les enquêteurs auraient commis l’erreur classique – qui est au cœur de bon nombre de séries policières, mais aussi d’erreurs judiciaires bien réelles – de se focaliser trop vite sur une seule hypothèse… La raison ? Peut-être notre plus grande réceptivité aux théories du complot… (source : Courrier international, 3 octobre 2020).

GRIMAULT. Jacques Grimault, à la tête d’une association de sciences occultes, est accusé par d’anciens disciples de dérive sectaire. Auteur de « La Révélation des Pyramides » (LRDP), film complotiste à succès sur l’histoire des pyramides, il a réuni 108 000 € pour un épisode 2 qui n’a jamais vu le jour. Des révélations à retrouver dans Marianne.

BD ET VIRUS. On croit souvent que les théories complotistes concernant l’origine du virus sont des plus actuelles. En réalité, dès les années 1960, de grands classiques de la bande dessinée franco-belge émettent des hypothèses, pas forcément loufoques, mais souvent très connotées. Pour Conspiracy Watch, Didier Pasamonik, spécialiste de la bande dessinée, a effectué un petit tour d’horizon (source : Conspiracy Watch, 12 décembre 2020).

À LIRE. Le journaliste Vincent Quivy signe aux éditions du Seuil un ouvrage intitulé Incroyables mais… faux !, proposant un panorama de plusieurs dizaines d’« histoires de complots », de JFK au Covid-19 en passant par la mort de Coluche, l’explosion de l’usine AZF, Roswell, « la Terre plate » ou encore « l’État profond ». Conspiracy Watch s’est entretenu avec l’auteur qui parle du complotisme comme d’une « idéologie qui repose […] sur une défiance de ce qui fonde l’essence des démocraties » : « elle oppose le « bon sens », c’est-à-dire l’instinct, à la connaissance et la réflexion. Elle est de ce point de vue extrêmement dangereuse puisqu’elle peut permettre de manipuler l’opinion à partir de fausses informations » (source : Conspiracy Watch, 7 décembre 2020).

Les publications sur le complotisme ne tarissent pas. Signalons la parution récente d’un dossier sur les chrétiens et les théories du complot dans l’hebdomadaire La Vie. L’édition dominicale du grand quotidien régional Sud Ouest a consacré pour sa part sa Une du dimanche 13 décembre au même phénomène, proposant un dossier de six pages incluant un entretien avec le philosophe et historien des idées Pierre-André Taguieff sur Les Protocoles des Sages de Sion.

À ÉCOUTER. Le huitième épisode du podcast des « Déconspirateurs » est en ligne. Tristan Mendès France et Rudy Reichstadt y discutent de l’actualité conspirationniste de la semaine écoulée : Wikipédia et l’infodémie, les antivaxx et l’ARN, les algorithmes de la FNAC mais aussi les témoignages de proches de complotistes.