L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 27/09/2021 au 03/10/2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. Christiane Taubira a suscité l’incompréhension en refusant publiquement d’appeler les Guyanais à aller se faire vacciner contre le Covid-19, à un moment où l’épidémie frappe durement les habitants de la collectivité ultramarine. Motif invoqué : l’ancienne ministre de la justice ne disposerait pas des « éléments d’information » lui permettant de donner une telle consigne…

ÉRIC ZEMMOUR. Les propos d’Éric Zemmour sur le régime de Vichy qui aurait « protégé les juifs français et donné les juifs étrangers » ont suscité de nombreuses réactions. Le polémiste a récusé les « caricatures » qui en auraient été faits. Les travaux des spécialistes les plus sérieux de la période contredisent toutefois catégoriquement ses thèses. L’historien Laurent Joly évoque ainsi « un rapport pervers et manipulatoire à l’histoire » (source : Conspiracy Watch, 1er octobre 2021).

ALEX JONES. L’influenceur complotiste américain qui anime le site d’extrême droite InfoWars a été condamné pour ses allégations mensongères concernant la fusillade de masse dans l’école de Sandy Hook en 2012 (28 morts dont 20 enfants). Alex Jones avait affirmé à plusieurs reprises dans son talk-show que ce massacre était un « canular » (source : ABC, 3 octobre 2021).

FICTION. Dune, le film événement de la rentrée, est l’une des grandes histoires fictionnelles truffées de complots. Si ces derniers inspirent depuis toujours la fiction, il arrive aussi comme avec Matrix que la fiction inspire le complotisme contemporain. « La fiction et le complotisme », c’est le 14e épisode de Complorama, avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de franceInfo, l’application Radio France, Conspiracy Watch et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

PORNO. « Le porno envisagé comme une conspiration juive visant à affaiblir les hommes blancs ou à les rendre impuissants est une théorie du complot qui a des racines profondes », écrit Mira Fox dans un article du Forward. L’étude rappelle que le candidat républicain au Congrès du Wisconsin, Paul Nehlen, avait fait circuler une vidéo intitulée « Le rôle des juifs dans l’industrie du porno » (source : Forward, 23 septembre 2021). Marina Fox fait aussi référence à l’ancien grand sorcier du Ku Klux Klan, le négationniste David Duke, auteur d’une diatribe présentant la pornographie comme une arme juive contre les Européens…

QANON. Dans le troisième épisode de sa chronique consacrée à la mouvance QAnon, le magazine Usbek & Rica s’est penché sur la communauté des QAnon français, qui rassemble des profils très hétérogènes. « Spirituels », « sceptiques », « ultras », « religieux »… un tour d’horizon est fait d’une mouvance qui est loin d’avoir disparu après la défaite de Donald Trump à l’élection présidentielle de 2020 (source : Usbek & Rica, 26 septembre 2021).

RUSSIA TODAY. YouTube, le site de vidéos de Google, a bloqué les chaînes de RT Deutsch (RT DE et Der Fehlende Part) et leurs 600 000 abonnés. Appartenant au groupe Russia Today, elles sont accusées notamment d’avoir diffusé de « fausses informations » sur le coronavirus. De son côté, RT estime que la suspension initiale, qui devait être levée mercredi, visait à handicaper son fonctionnement à l’approche des élections législatives en Allemagne le 26 septembre. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, promet une « tolérance zéro face à de telles violations » (source : Le Monde, 29 septembre 2021).

BÉNÉFICES. Concrètement, combien peut rapporter le complotisme ? Sleeping Giants, le collectif citoyen de lutte contre le financement de la haine en ligne, s’est penché sur la question et a rapporté le fruit de son investigation, portant sur le cas de FranceSoir, sous la forme d’un thread. On y apprend notamment que Xavier Azalbert, directeur de ce média complotiste, a pu récolter 200 000 euros pour le seul mois de septembre et près de 80 000 euros pour la seule journée du 25…

PARTI LIBRE DU CANADA. « C’est très très choquant de voir que des gens qui se basent sur des théories du complot pourraient avoir des responsabilités publiques », a déclaré Gilles Brodeur, candidat à Trois-Rivières sous la bannière du Parti libre du Canada (PLC). Cet anti-conspirationniste a infiltré le Parti libre du Canada, une formation opposée à la vaccination, pour mieux dénoncer les dérives de ceux qui s’organisent pour mener des campagnes de désinformation (source : Journal de Montreal, 28 septembre 2021).

ONE NATION. Le mouvement complotiste One Nation est sur le point de s’installer dans le Lot. Deux figures de cette mouvance antisystème ont lancé l’acquisition d’un domaine sur la commune de Sénaillac-Lauzès, dans le Lot, via un fond de dotation et un financement participatif (source : France 3, 28 septembre 2021). À lire, la notice de Conspiracy Watch sur Alice Pazalmar, co-fondatrice de cette organisation qui se présente comme « une vague d’émancipation planétaire qui invite à se ressaisir sereinement de son pouvoir personnel et refuser toute autorité illégitime ».

Un sujet que l’on retrouve également traité dans l’émission « Anti-complot » (LCI) du 24 septembre, avec Thomas Huchon. Tristan Mendès France explique par ailleurs dans sa chronique hebdomadaire sur France Inter comment certains groupuscules extrémistes se financent avec de l’argent public, en profitant de la défiscalisation d’une partie des dons qu’ils reçoivent (source : France Inter, 1er octobre 2021).

ANTIVAX. Dans une vidéo devenue virale, un Chinois affirme que « seuls ceux qui ne sont pas vaccinés survivront ». L’homme en question, Guo Wengui, est en fait un milliardaire, ami de l’idéologue d’extrême droite Steve Bannon, et qui, banni de Chine, est un farouche opposant au régime chinois. Décryptage par l’équipe de « Vrai ou Fake » (source : Julien Pain/Twitter, 29 septembre 2021).

FDA. La Food and Drug Administration (FDA) a-t-elle déclaré que les vaccins tuent plus de gens qu’ils n’en sauvent ? Cette affirmation a été très largement partagée dans plusieurs langues sur les réseaux sociaux en une semaine, en s’appuyant sur une vidéo publiée par l’Agence sanitaire américaine (FDA). Problème : la personne qui tient ces propos ne fait pas partie de l’Agence et ne s’exprime pas en son nom, comme l’a rappelé la FDA elle-même (source : AFP, 24 septembre 2021).

COMMISSION BRONNER. Mercredi 29 septembre, le président de la République a officialisé la mise en place d’une commission indépendante intitulée « Les Lumières à l’ère numérique », chargée, sous la direction du sociologue Gérald Bronner, de « formuler d’ici la fin de l’année des propositions concrètes dans les champs de l’éducation, de la régulation, de la lutte contre les diffuseurs de haine et de la désinformation ». Y prendront part notamment Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, le sociologue Laurent Cordonier, chercheur à la Fondation Descartes ou encore Aude Favre, de la chaîne YouTube « Aude WTFake ». On lira dans L’Express une interview de Gérald Bronner où il présente les grands axes de travail de la commission qui devrait entamer ses travaux à compter du 4 octobre (source : L’Express, 28 septembre 2021). Conspiracy Watch propose la relecture des bonnes feuilles que notre site avait publié à l’occasion de la sortie de son ouvrage Apocalypse cognitive, début 2021.

INFORMATION. Pour Christophe Deloire, le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), « nous faisons face à une double menace, celle du dérèglement climatique et celle du dérèglement de nos démocraties ». Manipulation de l’information, infox, ingérences étrangères dans des élections nationales… RSF s’est donc associé à 43 États – la Russie, les États-Unis et la Chine n’en font pas partie – et plus d’une dizaine d’organisations indépendantes de la société civile afin de créer un Forum sur l’information et la démocratie (source : L’Express, 24 septembre 2021).

DIGITAL SERVICES ACT. La Commission européenne a publié le 15 décembre dernier les projets de règlements Digital Services Act (DSA) et Digital Markets Act (DMA), qui doivent permettre la mise en œuvre d’un nouveau cadre de régulation, pour mettre fin à l’irresponsabilité des géants du numérique. L’objectif est de parvenir à leur adoption début 2022. Ces textes sont d’une importance capitale mais demeurent largement méconnus en France. Analyse critique des débats en cours par Nicolas Quénel (source : Numerama, 24 septembre 2021).

SUISSE. À lire, Tangram, la revue annuelle de la Commission fédérale suisse, spécialisée dans l’étude et l’analyse du racisme dans ce pays, dont le thème porte cette année sur le complotisme. On y apprend notamment que 27% des Suisses manifesteraient un penchant pour les thèses conspirationnistes.

Source : Tangram.

On trouve également dans cette édition librement téléchargeable une interview de Rudy Reichstadt et des contributions des chercheurs Sebastian Dieguez et Laurent Cordonnier sur les rapports complexes entre racisme et complotisme.

AFRIQUE DE L’OUEST. Les manipulateurs, les affabulateurs sont en embuscade sur les réseaux sociaux, notamment dans les moments de crise. Pour le citoyen, dans ce contexte volatil, il est parfois difficile de se repérer, d’autant que ceux qui dénoncent ces pratiques en sont parfois, eux aussi, des adeptes. Spécialiste des médias numériques et responsable Afrique de l’Ouest d’Internet sans frontières, Qémal Affagnon évoque dans un entretien les particularités de l’Afrique de l’Ouest et les usages de l’Internet qui en font un terrain propice à la circulation des infox (source : RFI, 24 septembre 2021).

VRAI DU FAUX JUNIOR. La cellule Vrai du faux de Franceinfo lance « Le Vrai du faux junior » : un nouveau rendez-vous de fact checking réalisé avec des adolescents pour les 11-17 ans et leur entourage, à retrouver tous les vendredis à 14h20 et 16h20 sur l’antenne radio, animée par Emilie Gautreau. Avec ce rendez-vous, Franceinfo renforce son engagement auprès des plus jeunes en les sensibilisant à la vérification de l’information, à mi-chemin entre ses missions essentielles d’éducation aux médias et de lutte contre la désinformation (source : La Lettre de l’audiovisuel, 24 septembre 2021).

OCÉANE SOREL. À lire dans La Tribune, le portrait de la virologue Océane Sorel, qui s’est lancée dans un travail considérable de vulgarisation scientifique sur son compte Instagram, « The French Virologist », pour lutter contre la désinformation sur le virus et les vaccins contre le Covid-19 (source : La Tribune, 30 septembre 2021).