Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Conspiracy News #13.2022

Publié par La Rédaction27 mars 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 21/03/2022 au 27/03/2022).

SONDAGE. A l’occasion de la « Semaine de la presse et des médias dans l’École » qui vise notamment à former au jugement critique, la Fondation Reboot publie une enquête de l’Ifop sur l’impact que la propagande russe et les diverses thèses complotistes (ex : vaccins, 5G...) peuvent avoir dans l’opinion publique à un mois de l’élection présidentielle. Réalisée auprès d’un échantillon de 2 007 Français, cette enquête montre qu’en dépit des alertes des médias ou des autorités, les Français sont loin d’être imperméables à la désinformation ou aux discours complotistes. Ainsi, 35% d'entre eux déclarent « croire » aux théories du complot (ils sont surreprésentés chez les sympathisants de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon). Engagement politique, âge, mode d’information : les variables qui jouent en la matière sont nombreuses et interrogent sur la capacité des Français à faire preuve d’esprit critique. Les principaux enseignements de l’enquête sont à découvrir sur le site de la Fondation Reboot.

Source : Ifop/Fondation Reboot, mars 2022.

ISABELLE FERREIRA. Isabelle Ferreira, proche des milieux des Gilets jaunes, a été retrouvée morte, noyée, à Saint-Malo le 6 mars dernier. Depuis, des membres de la mouvance complotiste évoquent un décès suspect, assurant que la victime allait faire des révélations compromettantes sur Brigitte Macron, l'épouse du président de la République. Sauf que rien, dans les premiers éléments de l’enquête, ne permet d’accréditer cette thèse (source : France Bleu, 25 mars 2022).

DRAME DE MONTREUX. Jeudi 24 mars, une famille composée d'un homme, de son épouse, de la sœur jumelle de celle-ci et de leur fillette de 8 ans, a chuté du balcon de l'immeuble où elle habitait à Montreux (Suisse). Seul rescapé, un adolescent de 15 ans, grièvement blessé. Ce dernier était scolarisé à domicile tandis que la fillette de 8 ans n'avait aucune existence administrative. Plusieurs hypothèses ont été évoquées dans l'affaire pour tenter de comprendre ce qui a vraisemblablement conduit ces personnes à se défenestrer. La police aurait ainsi investigué puis exclu la piste sectaire, avant de s’orienter vers une dimension complotiste, voire apocalyptique, sur fond de survivalisme (source : Le Temps, 25 mars 2022).

ONU. Chaque année depuis 2005, la Russie fait voter par l’Assemblée générale des Nations unies une résolution condamnant le nazisme, instrumentalisant sans vergogne une thématique grave afin de détourner l’attention vers l’Occident et, depuis 2014, l’Ukraine. Nicolas Bernard revient sur cette banale opération de propagande poutinienne (source : Conspiracy Watch, 22 mars 2022).

« DÉNAZIFICATION ». Le 24 mars, le porte-parole de l'ambassade de Russie en France explique sur le plateau de BFM TV que l’armée russe ne vise pas les civils en Ukraine mais « les bataillons nazis ». Alexander Makogonov affirme que « ce sont les Ukrainiens qui utilisent les civils en tant que boucliers humains » (source : Tristan Mendès France/Twitter, 24 mars 2022).

COMPLORAMA. Aujourd’hui, une frange minoritaire du rap tombe parfois dans le complotisme. Le rappeur Booba aux 20 ans de carrière, qui compte plus de 5 millions d’abonnés rien que sur Twitter, a embrassé la cause de Vladimir Poutine et est devenu une nouvelle figure de proue du complotisme sur les réseaux sociaux.  « Le complotisme dans le rap », c’est le 25e épisode de Complorama avec Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France. Un podcast à retrouver sur le site de Franceinfo, l’application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.

ÉLECTION « VOLÉE ». Le 22 mars, Valérie Pécresse affichait sa présence au Dôme de Paris pour participer à la grande soirée politique du magazine Valeurs actuelles, organe des droites radicales. De nouveau, elle entonnait le refrain de l’« élection volée » en affirmant revivre « le scénario de 2017 » (source : Libération, 23 mars 2022). La candidate LR faisait ici allusion à l’élimination de François Fillon au premier tour de l’élection présidentielle de 2017. Confronté à une succession d’affaires judiciaires, celui qui était alors candidat Les Républicains expliquait tenir la preuve éclatante de la « machination » organisée contre lui par les socialistes. Nicolas Dupont-Aignan, pour sa part, assure que l'élection présidentielle est « une élection truquée, une élection d'une oligarchie, une élection qui vise à faire taire des gens qui pensent différenmment ».

Une « petite musique qu’on entend de plus en plus à l’approche de l’élection présidentielle » comme l’explique Rudy Reichstadt dans sa dernière chronique parue dans Franc-Tireur consacrée à « ceux qui crient déjà au vol ! » (source : Franc-Tireur, 23 mars 2022).

AFFAIRE DAILLET. Cinq hommes et deux femmes parmi lesquels la figure antivax Virginie de Araujo-Recchia et le Gilet jaune Sylvain Baron ont été placés en garde à vue le 23 mars par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sur commission rogatoire des juges antiterroristes chargés du dossier sur l'influenceur complotiste Rémy Daillet, impliqué dans des projets de coup d'État et d'actions violentes (source : Le Parisien, 23 mars 2022). Proche des « Gilets jaunes constituants », Sylvain Baron a désigné l'avocat Juan Branco pour défendre ses intérêts. Quant à Me de Araujou-Recchia, elle est aussi l'un des avocats de Rémy Daillet.

NÉONAZISME. Le 18 mars, des gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH) ont interpellé Mathieu B. de retour d’Ukraine. Mis en examen et placé sous contrôle judiciaire le 20 mars 2022 pour « injures à caractère raciale et provocation à la haine par voie électronique », le militant néo-nazi, qui se fait aussi appeler « Le Grand Monarque », développe depuis plusieurs années des thèses associant un virulent antisémitisme aux théories du complot les plus farfelues (source : Le Monde, 24 mars 2022).

« NOUVEL ORDRE MONDIAL ». Dans sa chronique « Antidote » du 25 mars sur France Inter, Tristan Mendès France est revenu sur une discours du président américain Biden qui a évoqué un « nouvel ordre mondial ». Ce qui pourrait être une expression assez banale, a eu un écho spectaculaire dans la complosphère mondiale. Une viralité accentuée par de nombreux influenceurs complotistes qui n’ont pas manqué de faire le buzz sur l’intervention de Biden (source : France Inter, 11 mars 2022). À noter que parmi eux figurait Florian Philippot (source : Rudy Reichstadt/Twitter, 22 mars 2022).

LUCIEN CERISE. Récemment, ce conférencier conspirationniste évoluant dans la mouvance soralienne a fait sienne la théorie du complot sur de prétendus « réseaux paramilitaires et terroristes de l’OTAN ». Le 12 mars, il écrivait sur le site Strategika : « Avec l’intervention militaire russe, le Gladio néo-nazi ukrainien et le Gladio B djihadiste risquent de se répandre en Europe en se mêlant aux « réfugiés de guerre », avec le soutien financier des réseaux mondialistes de l’ONU ou de George Soros, afin d’organiser dans les capitales occidentales des attentats sous faux drapeau qui seront attribués à la Russie. » Lire la notice que Conspiracy Watch vient de consacrer à Lucien Cerise.

DÉSINFORMATION. Dans La Dépêche, Nicolas Hénin revient sur le dispositif de communication stratégique mis en place par les Russes en Occident qui a explosé à l’occasion de la guerre en Ukraine, avec la suspension des médias du Kremlin et l’exposition d’un certain nombre d’acteurs compromis. Il insiste également sur les narratifs antisystèmes poussés par le Kremlin, les réflexes consistant à se méfier viscéralement des institutions, des médias, à chercher partout des vérités alternatives dans une logique de complotisme qui ont été considérablement renforcés. Le journaliste revient ainsi sur les communications sur les réseaux sociaux de l'avocat Fabrice Di Vizio qui sont passées quasiment du jour au lendemain à un soutien sans faille aux thèses colportées par le Kremlin sur le conflit en Ukraine. À ce titre, conclut-il, la stratégie russe a fait en France des dégâts qui demeurent visibles et profonds (source : La Dépêche, 23 mars 2022).

Revoir aussi l'édito de Patrick Cohen sur le même sujet :

LES DÉCONSPIRATEURS. Cette semaine, Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni ont reçu Chine Labbé, journaliste et responsable de NewsGuard pour l’Europe et le Canada. Au sommaire des Déconspirateurs : quand Joe Biden parle de « nouvel ordre mondial » ; le complotisme dans le rap ; la désinformation autour du conflit en Ukraine ; un « vol » de l’élection présidentielle ? ; NewsGuard, un outil de lutte contre la désinformation (source : Conspiracy Watch, 24 mars 2022).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross