L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 03/01/2022 au 09/01/2022). 

CAPITOLE. Il y a un an, le 6 janvier 2021, des milliers d’hommes et de femmes marchaient sur le Capitole à Washington. Les assaillants, partisans de Donald Trump, étaient convaincus que l’élection présidentielle leur avait été « volée », une idée largement diffusée dans les milieux conspirationnistes. Depuis, une commission d’enquête tente de faire la lumière sur les circonstances qui ont mené à cet événement. Et sur la responsabilité de l’ancien président américain (source : Le Monde, 4 janvier 2022).

« Cap Amériques », l’émission de France 24 consacrée à l’actualité politico-sociétale du continent américain, est revenue sur l’événement, avec Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch (source : France 24, 6 janvier 2022).

En prenant un peu de recul historique, on constate que l’assaut du Capitole s’inscrit dans une série de moments-clés récupérés par l’imaginaire complotiste, une série entamée avec l’assassinat de Kennedy en 1963. « Que dit l’assaut du Capitole du complotisme aux États-Unis ? » : c’est le 20e épisode de Complorama, avec Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France, maître de conférence et membre de l’Observatoire du conspirationnisme, spécialiste des cultures numériques. Un podcast à retrouver sur le site de Franceinfo, l’application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcastsPodcast AddictSpotify, ou Deezer.

QANON. Selon plusieurs sondages, entre 3 % et 7 % des Américains s’identifiaient en 2020 comme membres de la mouvance QAnon. Depuis l’attaque du Capitole, les grandes plates-formes, Facebook en tête, ont fait le ménage, supprimant pages et profils proches de cette communauté par milliers, la poussant vers des réseaux plus marginaux, comme Odysee, VK ou Telegram. Fragmentée en une multitude de chapelles, cette mythologie conspirationniste partisane de Donald Trump continue d’irriguer les sphères complotistes à bas bruit, avec des thèses souvent plus marginales, mais aussi plus extrêmes (source : Le Monde, 7 janvier 2022).

STÉPHANE BLET. Figure de la mouvance soralo-dieudonniste, le pianiste Stéphane Blet est décédé vendredi 7 janvier, à Genève. Selon les informations recueillies par Conspiracy Watch, il aurait chuté du sixième étage d’un balcon d’un appartement d’amis. Il venait de vivre une séparation d’avec sa compagne. Incrédules, plusieurs de ses compagnons de route suspectent qu’il a été victime d’un assassinat déguisé en suicide ou en accident (le blogueur Fatih Karakaya, du site Medyaturk, écrit par exemple sur Twitter que sa chute d’un immeuble « est difficile à croire »).

ÉRIC VERHAEGHE. Entrepreneur et blogueur français proche de la sphère conspirationniste, Éric Verhaeghe anime le blog « Le Courrier des stratèges » et la chaîne YouTube éponyme. Actif depuis mars 2020 en matière de désinformation relative à l’épidémie et à la politique sanitaire du gouvernement, il vient de publier une note de blog dans laquelle il soutient que nous vivons les « prémisses d’une élimination programmée [des non-vaccinés] » afin d’« éviter qu’ils ne constituent un groupe significatif statistiquement, et capable de constituer une preuve évidente des fautes commises par les gouvernements et leurs adjuvants pharmaceutiques ». Vehaeghe n’hésite pas à parler de « solution finale » et de « nuit de Cristal » (source : Raphaël Grably/Twitter, 7 janvier 2022).

DÉSINFORMATION. La pandémie a montré à tous l’ampleur et l’impact de la désinformation sur la société, explique Sebastian Dieguez, chercheur en neurosciences à l’Université de Fribourg (Suisse), qui répond aux questions du quotidien Sud Ouest. Pour l’universitaire, les consommateurs d’infox ne sont pas « des gens qu’on va récupérer en transmettant les bonnes informations » puisqu’« ils anticipent le fait d’être traités de naïfs ou de complotistes. » « Ce que nous a montré cette pandémie, ajoute Dieguez, c’est aussi que la désinformation est un sujet à part entière : ce n’est pas juste un obstacle, un truc un peu pénible qui vient s’opposer à l’information » (source : Sud Ouest, 6 janvier 2022).

EPSTEIN-MAXWELL. Le procès de Ghislaine Maxwell, reconnue coupable de crimes sexuels et trafics de mineures au service de Jeffrey Epstein, excite et mobilise la complosphère. Un prétendu combat pour la vérité et la justice qui cache mal un agenda très politique. À travers cette affaire, la complosphère américaine et ses relais en France tentent en effet de maintenir en vie les théories selon lesquelles l’élection de Donald Trump, héros du combat contre un supposé complot pédo-satanique international, aurait été volée par l’« État profond ». Comme l’explique l’article d’Elie Guckert paru dans Conspiracy Watch à ce sujet, c’est pour cette raison que tout le monde ferait donc partie du complot… sauf l’ex-président américain (source : Conspiracy Watch, 4 janvier 2022).

IDRISS ABERKANE. Karim, le patient filmé par l’AFP lors de son passage en réanimation à l’hôpital de Montreuil est décédé de la Covid-19 le 20 décembre. Son hospitalisation avait fait l’objet de plusieurs fausses informations, relayées notamment par l’essayiste controversé Idriss Aberkane, ce dernier l’accusant d’être mis en scène pour les caméras (source : CheckNews (Libération), 3 janvier 2022).

L’Express a enquêté sur Idriss Aberkane, nouveau porte-voix en vogue des antivax, qui totalise 150 000 abonnés sur Twitter et trois fois plus sur YouTube. Sur son compte Twitter, où il met en avant l’obtention de trois doctorats, l’homme se distingue par la propagation de fausses informations sur l’épidémie de Covid-19 (source : L’Express, 4 janvier 2022).

La Vérif’, séquence de fact checking de BFMTV, revient sur les éléments qui ont rendu possible la théorie du complot autour de la maladie et du décès de Karim (source : BFMTV/Twitter, 8 janvier 2022).

ALEX JONES. Malgré les appels à la générosité solidaire de ses fans, la boutique en ligne d’InfoWars ― où l’animateur complotiste et extrémiste Alex Jones vend des compléments alimentaires et des équipements de survie – a réalisé un chiffre d’affaires de 165 millions de dollars entre septembre 2015 et fin 2018. Ces informations figurent dans des documents judiciaires relatifs à un procès qui a vu la condamnation de Jones pour ses mensonges sur le massacre de l’école Sandy Hook en 2012. Le Huffington Post a eu accès aux dossiers, qui donnent une image très précise de la situation financière d’InfoWars et de Jones lui-même (source : Huffington Post, 7 janvier 2022).

ÉMEUTES ANTIVAX. Dans sa dernière chronique « Antidote » sur France Inter, Tristan Mendès France s’est penché sur un épisode historique méconnu : les émeutes antivaccins de 1885 à Montréal. Celles-ci se sont déroulées dans un contexte d’épidémie de variole, suscitant des refus de vaccination et la résistance aux mesures sanitaires. Autant de réactions qui rappellent la période que nous vivons actuellement (source : France Inter, 7 janvier 2022).

MARTINE WONNER. S’opposant au projet de loi sur le passe vaccinal, la députée Martine Wonner a estimé que vacciner les enfants contre le Covid-19 leur faisait courir des « risques inconsidérés » en soutenant que la base de pharmacovigilance américaine ferait état de « 30 500 effets secondaires, 234 situations de handicap et 54 décès » chez les mineurs vaccinés. L’interprétation de la députée est toutefois trompeuse car ce système recense tous les effets signalés après la vaccination, sans qu’un lien de causalité avec les injections n’ait nécessairement été établi. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont indiqué à l’AFP qu’à ce stade, seuls neuf décès ont été attribués à la vaccination anti-Covid aux États-Unis, tous avec le vaccin Janssen. Ils ne concernent que des adultes, le vaccin Janssen n’étant pas autorisé pour les mineurs (source : AFP, 5 janvier 2022).

PAYS-BAS. La ministre des Finances néerlandaises Sigrid Kaag a été menacée dans la soirée à son domicile de La Haye par un activiste complotiste QAnon bien connu, Max van den Berg alias « Mad Max ». L’homme a été interpellé par la police (source : Conspiracy Watch/Twitter, 5 janvier 2022).

ALLEMAGNE. Depuis des mois, les experts allemands alertent la classe politique contre la radicalisation du mouvement anti-vaccins en Allemagne et le risque croissant d’un passage à l’acte violent. La présence des courants d’extrême droite et conspirationnistes sur Telegram n’a rien de nouveau, mais l’ampleur prise par le phénomène dans le contexte de la crise sanitaire et l’intrication de plus en plus étroite du mouvement anti-vaccins avec les milieux d’extrême droite laissent redouter le pire. Une analyse d’Ivan Jaffrin pour Conspiracy Watch (source : Conspiracy Watch, 5 janvier 2022).

ANTIVAX. Le journaliste Paul Larrouturou (LCI) est allé à la rencontre de manifestations anti-passe vaccinal devant l’Assemblée nationale, lors de la discussion du projet de loi visant à le substituer au passe sanitaire. Le dialogue a été pour le moins tendu, comme le montrent les images de la chaîne. Le journaliste a notamment pu recueillir la parole de la comédienne Véronique Genest, accusant les médecins de mentir au sujet de la surcharge des hôpitaux (source : Conspiracy Watch/Twitter, 3 janvier 2022). À voir également, les propos recueillis par le journaliste Julien Pain, notamment auprès de cette manifestante qui explique : « On fait peur aux gens pour mettre en place le monde global, le Nouvel Ordre Mondial. »

BRÉSIL. Le « Netflix de droite » brésilien fait le plein d’abonnés. Lancée en 2016, la plate-forme de streaming Brasil Paralelo, qui propose des contenus ultraconservateurs, conspirationnistes et pro-Bolsonaro, revendique 265 000 abonnés et prévoit de passer la barre du million courant 2022 (source : Le Monde, 31 décembre 2022).

CLIMAT. Les contenus trompeurs concernant le climat pullulent sur les réseaux sociaux. Ces derniers mois, Twitter, Facebook ou YouTube ont annoncé tour à tour de nouveaux engagements contre cette désinformation. Mais la solution peut-elle venir uniquement de la bonne volonté des Gafam ? (source : Challenges, 23 décembre 2021).