La chaîne panaméricaine TeleSUR s’est fondée sur un site complotiste pour attribuer à Noam Chomsky des propos qu’il n’a jamais tenus. Avant de faire marche arrière quelques jours plus tard.

Noam Chomsky cité par TeleSUR le 20 mars 2020 (capture d’écran YouTube).

TeleSUR, la chaîne d’information panaméricaine créée à l’initiative de l’ancien président vénézuélien Hugo Chávez, a diffusé le 20 mars dernier un sujet consacré au Covid-19 qui prétendait s’appuyer sur une « analyse » du célèbre linguiste et activiste « anti-impérialiste » Noam Chomsky.

Le sujet était intitulé : « Chomsky considère que les Etats-Unis ont déclenché une guerre biologique ».

Selon TeleSUR, Chomsky aurait affirmé que « les États-Unis ont désespérément besoin d’arrêter et de retarder l’économie chinoise » et que, dans ce but, « la CIA, le Bilderberg, Israël et d’autres puissances mondiales ont convenu de lancer une guerre bactériologique de faible intensité en répandant sur le territoire chinois un virus de laboratoire, le Covid-19 ».

Le politologue vénézuélien Hugo Pérez Hernáiz a identifié le texte à l’origine de ces propos. Il aurait été publié initialement sur le site conspirationniste insurgente.org avant d’être repris par TeleSUR et d’autres sites au tropisme antiaméricain tels que le site argentin Política y Medios. Contenant plusieurs fautes (le mot « Bilderberg » y est ainsi orthographié « Bildeberg »), l’article est aujourd’hui introuvable sur insurgente.org.

Lundi 23 mars, la chaîne TeleSUR est revenue sur son sujet du 20 mars en présentant des excuses publiques ainsi qu’à Noam Chomsky pour avoir diffusé cette fausse information. Elle a confirmé que la source des propos qu’elle avait prêtés à Noam Chomsky était bien le site insurgente.org et expliqué qu’elle ne considérera plus à l’avenir ce site web comme une source fiable.

Dans des propos rapportés par Valentina Nicolì dans les colonnes du journal communiste italien Il Manifesto une semaine plus tôt, le 17 mars 2020, Chomsky déclarait que « l’affirmation selon laquelle le virus [du Covid-19] a été propagé délibérément n’est pas crédible. »

Il affirmait également que « cette crise [sanitaire] est un nouvel exemple important de la défaillance du marché, tout comme l’est la menace d’une catastrophe écologique. » Selon le linguiste, « le gouvernement [américain] et les multinationales pharmaceutiques savent depuis des années qu’il y a une forte probabilité de pandémie grave, mais comme il n’est pas rentable de se préparer à cette éventualité, rien n’a été fait. »

Proche de la ligne politique du gouvernement chaviste au pouvoir au Venezuela – qui est l’actionnaire majoritaire de la chaîne –, TeleSUR s’est déjà illustrée plusieurs fois par ses penchants conspirationnistes, en particulier concernant les attentats du 11 septembre 2001, sujet sur lequel la chaîne renvoie aux écrits du théoricien du complot français Thierry Meyssan.

 

Voir aussi :

11-Septembre : TeleSUR se vautre (encore une fois) dans le complotisme

11-Septembre : Chomsky souffle le chaud et le froid