Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Laurent Louis (capture d'écran YouTube, 22/03/2016).

Laurent Louis (1980 -) est un polémiste et politicien belge évoluant dans la complosphère antisémite.

Soucieux d'« informer les gens […] en espérant pouvoir mettre sur pied un vrai lobby anti-système et antisioniste », il est surtout connu pour avoir été l'un des compagnons de route du polémiste antisémite Dieudonné M’Bala M’Bala – qui lui décerna deux quenelles d’or dans la catégorie « politique » au « Bal des Quenelles » – et avoir lancé avec ce dernier une police d'assurance, l'« Ananassurance », qui finira par devenir objet de querelle entre les deux hommes.

Elu député du Parti populaire (droite conservatrice libérale) en juin 2010 à la Chambre des représentants de Belgique grâce au mécanisme de l’apparentement, Laurent Louis multiplie les coups d'éclat et les sorties polémiques. Exclu de son parti suite à ses propos jugés racistes sur les gens du voyage, il crée un éphémère Mouvement libéral démocrate (MLD).

En octobre 2011, commentant un communiqué du Parti populaire saluant la libération de l'otage franco-israélien Gilad Shalit, il écrit sur Twitter que le Parti populaire « devrait changer de nom ! Pourquoi pas PJB pour parti juif de Belgique ??? ». Il poursuit en comparant l'État d'Israël aux « nazis ».

Le 19 avril 2012, il provoque l’indignation unanime des politiques belges en divulgant des photos extraites du rapport d’autopsie de Julie et Melissa, deux des victimes de l'assassin pédophile Marc Dutroux. Il relance la thèse dite « des ballets roses » et propose une pétition en ligne réclamant « qu’une Commission spéciale soit instaurée afin de combattre les réseaux pédophiles en Belgique et de mettre en lumière l’implication de hauts responsables du pays mais aussi les protecteurs des pédophiles ». Laurent Louis est alors largement soutenu par une fraction importante du web complotiste dont Sott.net, Pédopolis.com, RenovatioTV.com, Égalité & Réconciliation, Alterinfo.net, Altermedia.info, Les moutons enragés ou, encore, ReOpen Dutroux.

Quelques mois plus tard, candidat aux élections communales à Nivelles (Brabant wallon), il réunit moins de 2% des voix sur son nom.

Le 1er février 2013, il rencontre pour la première fois le blogueur Étienne Chouard. En mars 2013, Laurent Louis se rapproche du parti belge ISLAM (pour « Intégrité, Solidarité, Liberté, Authenticité et Moralité », une formation dont le fondateur a expliqué qu'il prônait l'instauration d'un Etat islamique en Belgique), puis évoque une collaboration avec le Parti Anti-Sioniste de Yahia Gouasmi.

En avril 2013, dans une interview donnée à La Voix de la Russie, il déclare :

« Je suis antisioniste car je m’oppose à la manipulation internationale. Comment ne pas être antisioniste quand on voit les réalisations sionistes ? Le sionisme est responsable du meurtre de milliers de résistants palestiniens. Il est responsable de la dégradation de notre qualité de vie par le biais de cette crise économique inventée pour permettre à nos dirigeants de restreindre nos avantages sociaux. Mais le sionisme est également responsable du 11 septembre à New York où il sacrifia des milliers de vie pour permettre l’invasion de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye afin de faire disparaître des opposants gênants mais aussi et surtout pour mettre la main sur les richesses de ces pays. »

En juin 2013, Laurent Louis accorde une interview au site complotiste et islamiste La Taverne des Pirates. Il y soutient que « le lobby juif [...] dirige malheureusement l'information et la presse. »

En septembre 2013, il adhère au parti ISLAM avant d'en être exclu le mois suivant. Il crée dans la foulée un groupuscule populiste, « Debout les Belges ! », qui prône, outre la lutte contre le « sionisme », la désignation du Parlement par tirage au sort ou encore l'annulation de la dette publique.

Début mai 2014, il initie un rassemblement à Bruxelles intitulé le « Congrès de la Dissidence » – qui sera finalement frappé d'interdiction administrative – autour de figures de la complosphère radicale francophone telles que Dieudonné, Alain Soral, Jacob CohenCorinne GougetPierre Hillard, Salim LaïbiJoe LecorbeauJohan Livernette, Hervé RyssenKemi Seba ou encore Marion Sigaut.

Quelques semaines plus tard, commentant l'attaque du Musée juif de Bruxelles, il considère « très suspect cet attentat contre la communauté juive à la veille des élections ». Il dit ne pas croire « au hasard », ajoutant que « ce crime est très certainement téléguidé ». Dans le même temps, du fait du renouvellement du Parlement belge, il perd son siège de député.

Le 19 juin 2015, sur Facebook, il écrit :

« Sincèrement, il y a encore des gens qui pensent réellement que l’homme a marché sur la lune en 1969 ? Allez, vraiment ? On sait tous que ce fameux film a été tourné en plein Hollywood tout de même. Non ? A l’époque les autorités américaines, en pleine guerre froide, avaient réalisé ce film pour montrer la grandeur des USA. En 2001, ces mêmes autorités ont organisé le 11 septembre. Aujourd’hui, elles mettent leur talent créatif à la disposition de l’Etat islamique (Daesh)… Ils sont vraiment doués pour nous faire croire n’importe quoi ces Ricains… »

Commentant sur YouTube les attentats du 22 mars 2016 en Belgique, il prétend que le gouvernement belge en est le responsable direct :

« Vous le savez, je le dis depuis des années, les attentats qui sont perpétrés chez nous sont l'oeuvre de nos gouvernements qui utilisent ces crimes horribles et l'émoi qu'ils causent dans la population pour justifier leur politique étrangère et surtout les opérations militaires qu'ils mènent aux quatre coins du monde pour défendre avant tout des intérêts économiques déguisés. [...] Ne croyons pas les mensonges de nos médias, ne tombons plus dans les pièges tendus par nos responsables politiques mais unissons-nous. [...] Plus que jamais, face aux mensonges et aux manipulations politico-médiatiques, l’union doit faire la force ! Que Dieu bénisse les victimes de la barbarie gouvernementale. Que Dieu protège nos enfants. »

En mai 2016, Laurent Louis relaie sur son profil Facebook un article sur « Allepo evil », une maladie parasitaire aux effets spectaculaires du fait des graves lésions cutanées qu’elle est capable de provoquer. Selon lui, « nos gouvernements ont décidé de diffuser au sein de la population syrienne, via les crimes de leur allié DAESH [sic], un virus ravageur qui ne tardera certainement pas à s’implanter en Europe et dans le monde entier via les réfugiés que nos gouvernements poussent et encouragent à l’exil ».

Le 20 septembre 2017, Laurent Louis est condamné par la cour d’appel de Bruxelles pour des propos négationnistes tenus sur son blog. Dans l'arrêt de la cour d’appel, on peut lire : « Laurent Louis n'est plus parlementaire ; il n'est plus un homme public qui a cru que cette fonction lui permettait de faire tout et n'importe quoi. […] Ses errements l'ont conduit dans une impasse dont il a beaucoup de mal à sortir, étant rejeté par beaucoup de personnes qui le considèrent désormais comme un paria. […] Les feux des projecteurs devant lesquels il a tant cherché à paraître lorsqu'il avait une vie publique le brûlent depuis qu'il a quitté celle-ci et qu'il est confronté aux problèmes qu'il a lui-même créé. […] L'homme arrogant et dénué de tout scrupule, qui a fanfaronné devant le premier juge, a fait place, devant la cour, à une personne qui sait faire preuve d'humilité et de compassion à l'égard de ceux qu'il a blessés. […] Son désir de réparer les fautes qu'il a commises n'apparaît pas dénué de toute sincérité. » En définitive, Laurent Louis est condamné à se rendre chaque année, durant une période de 5 ans, dans un camp d’extermination puis à rendre compte publiquement de cette expérience.

Le 30 octobre 2020, commentant l'attentat commis la veille à la basilique Notre-Dame à Nice, il écrit sur Facebook :

« C'est dingue comme Nice est une ville particulièrement appréciée par les méchants terroristes dits islamistes... Posez vous les bonnes questions SVP ! Tout ceci n'est-il pas trop cousu de fil blanc ? Qui ne s'attendait pas à une nouvelle "attaque terroriste" après la dernière une de Charlie Hebdo ? Je ne suis pas devin et pourtant je savais qu'il y aurait encore un drame. Il est tellement simple d'appeler à l'unité après avoir attisé la haine de l'autre... Un petit Tunisien qui débarque de Lampedusa, n'est-ce pas trop facile ? En tout cas cela permet 2 choses: stigmatiser les musulmans qui vivent en Europe mais aussi stigmatiser les migrants qui fuient la plupart du temps des pays dans lesquels nous sommes responsables des troubles qui les détruisent... Toujours diviser et opposer les peuples alors que la seule solution pour sortir du marasme actuel est l'union ! Tunisie, Nice, Estrosi l'ami d'Israël, Mosad, Daesh, tout ceci ne serait-il pas lié ? N'assistons-nous pas plus à un attentat sioniste qu'à un attentat islamiste ? Tout ceci ne participe-t'il pas à la mise en place de ce Nouvel Ordre Mondial que rien ne semble aujourd'hui pouvoir arrêter ? N'oubliez pas : le hasard n'existe pas ! »

Il faut noter que Laurent Louis est impliqué depuis 2016 dans le scandale de la cryptomonnaie One Coin, une escroquerie de type système de Ponzi dans laquelle il aurait touché une commission s’élevant entre 100 000 et 200 000 euros en l’espace de huit mois.

 

(Dernière mise à jour le 29/11/2022)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross