Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Européennes 2024 : Focus sur la liste L'EUROPE ÇA SUFFIT !

Florian Philippot a réuni des stars de la complosphère pour l'accompagner dans sa nouvelle équipée électorale.

Jean-Frédéric Poisson, Florian Philippot et Myriam Palomba (montage CW).

« Notre liste va faire exploser le système » tonne Florian Philippot, face caméra. Tête de liste de « L'Europe ça suffit ! », le leader des Patriotes – un petit parti souverainiste – n'a qu'une devise : « détruire » l'Union européenne (UE) « avant qu'elle nous détruise ». Une véritable obsession. Dans son clip de campagne, l'énarque accuse l'organisation supranationale de tous les maux : elle « nous vole nos libertés », elle « nous traîne vers la Troisième Guerre mondiale », elle « organise l'immigration massive »...

L’ancien numéro 2 du Front national (FN) – qu'il a quitté en 2017 – n'en est pas à son coup d'essai. Lors du dernier scrutin européen, il avait obtenu 0,65 % des voix. Cette année, le souverainiste semble décidé à faire mieux. Pour cela, Philippot exige le rétablissement de « notre souveraineté sanitaire, contre les attaques de Big Pharma et de l'OMS », ainsi que la « vérité […] sur les effets secondaires des "vaccins" Covid ». Il entend surtout ne plus débourser « un seul euro pour l'Ukraine ». Et pour porter ce programme, il s'est entouré de colistiers renommés... au sein de la complosphère.

En seconde position sur sa liste, Myriam Palomba fait office de rockstar. Habituée du plateau de « Touche Pas à Mon Poste » (TPMP) – l'émission animée par Cyril Hanouna – elle a défrayé la chronique en mars 2023 après avoir accordé crédit à la théorie du complot selon laquelle des personnalités consommeraient de l'adrénochrome pour rester jeunes. Depuis, elle n'hésite pas à faire sienne la théorie du Pizzagate, à soutenir l'existence d'un « État profond » ou à remettre en cause la réalité de l'alunissage.

Jean-Frédéric Poisson complète ce trio détonnant. Ancien député des Républicains, soutien d’Éric Zemmour lors de la campagne présidentielle de 2022, le leader du mouvement Via, ex-Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, est notamment connu pour ses prises de positions anti-avortements. En octobre 2016, il s'est également illustré en déplorant – dans une interview pour Nice-Matin - « la proximité » d'Hillary Clinton « avec les superfinanciers de Wall Street » ainsi que sa « soumission aux lobbies sionistes » (il s'en était excusé par la suite).

Quatrième colistière, Valérie Laupies, candidate Les Patriotes aux législatives de 2022 dans les Bouches-du-Rhône, est une ancienne du FN. Comme le rapporte Le Nouvel Observateur, cette directrice d’école a rejoint le parti de Jean-Marie Le Pen début 2007 suite à un échange avec le polémiste antisémite Alain Soral, un « écrivain qu’elle admire ». Aujourd'hui, elle partage volontiers des contenus émanant d'Alexandra Henrion-Caude, du réalisateur de « Hold-up », Pierre Barnérias (récemment condamné pour diffamation), ou de l’avocat Fabrice Di Vizio.

Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote – une association souverainiste – s'est lui aussi rangé aux côtés de Philippot. Ancien assistant parlementaire de l'eurodéputé frontiste Jean-Luc Schaffhauser, il est un fervent admirateur de Vladimir Poutine. Cinquième sur la liste, Rougeyron appelait récemment à « stopper » les européistes, qu'il accuse de mener un projet « ethnocidaire » envers « l'existence de la Nation France ».

Enfin, Marc Doyer, porte-parole de VERITY France – du nom de ce collectif antivax réunissant plus de 177 000 abonnés sur X – parachève ce casting cinq étoiles. En avril dernier, il a fait l'objet d'une interpellation après avoir laissé un message sur le téléphone portable d’Emmanuel Macron, lui souhaitant de se voir infliger une correction de la part de Vladimir Poutine. Treize armes à feu avaient été retrouvées chez lui.

Fun fact : la liste dirigée par Philippot est soutenue par l'avocat de Martine Wonner, Me Carlo Alberto Brusa, figure des antivax, ainsi que par Oliv Oliv. Ingratitude de l'ex-Gilet jaune à l'égard de Jean-Marc Governatori, tête de liste de « L’Écologie au centre » ? En 2021, l'élu niçois avait financé le tour de France d'Oliv Oliv.

Cet article est en accès libre.
Pour qu’il le reste, Conspiracy Watch a besoin de vous.
Je suis d'accord, je fais un don
je continue ma lecture
Jean-Frédéric Poisson, Florian Philippot et Myriam Palomba (montage CW).

« Notre liste va faire exploser le système » tonne Florian Philippot, face caméra. Tête de liste de « L'Europe ça suffit ! », le leader des Patriotes – un petit parti souverainiste – n'a qu'une devise : « détruire » l'Union européenne (UE) « avant qu'elle nous détruise ». Une véritable obsession. Dans son clip de campagne, l'énarque accuse l'organisation supranationale de tous les maux : elle « nous vole nos libertés », elle « nous traîne vers la Troisième Guerre mondiale », elle « organise l'immigration massive »...

L’ancien numéro 2 du Front national (FN) – qu'il a quitté en 2017 – n'en est pas à son coup d'essai. Lors du dernier scrutin européen, il avait obtenu 0,65 % des voix. Cette année, le souverainiste semble décidé à faire mieux. Pour cela, Philippot exige le rétablissement de « notre souveraineté sanitaire, contre les attaques de Big Pharma et de l'OMS », ainsi que la « vérité […] sur les effets secondaires des "vaccins" Covid ». Il entend surtout ne plus débourser « un seul euro pour l'Ukraine ». Et pour porter ce programme, il s'est entouré de colistiers renommés... au sein de la complosphère.

En seconde position sur sa liste, Myriam Palomba fait office de rockstar. Habituée du plateau de « Touche Pas à Mon Poste » (TPMP) – l'émission animée par Cyril Hanouna – elle a défrayé la chronique en mars 2023 après avoir accordé crédit à la théorie du complot selon laquelle des personnalités consommeraient de l'adrénochrome pour rester jeunes. Depuis, elle n'hésite pas à faire sienne la théorie du Pizzagate, à soutenir l'existence d'un « État profond » ou à remettre en cause la réalité de l'alunissage.

Jean-Frédéric Poisson complète ce trio détonnant. Ancien député des Républicains, soutien d’Éric Zemmour lors de la campagne présidentielle de 2022, le leader du mouvement Via, ex-Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin, est notamment connu pour ses prises de positions anti-avortements. En octobre 2016, il s'est également illustré en déplorant – dans une interview pour Nice-Matin - « la proximité » d'Hillary Clinton « avec les superfinanciers de Wall Street » ainsi que sa « soumission aux lobbies sionistes » (il s'en était excusé par la suite).

Quatrième colistière, Valérie Laupies, candidate Les Patriotes aux législatives de 2022 dans les Bouches-du-Rhône, est une ancienne du FN. Comme le rapporte Le Nouvel Observateur, cette directrice d’école a rejoint le parti de Jean-Marie Le Pen début 2007 suite à un échange avec le polémiste antisémite Alain Soral, un « écrivain qu’elle admire ». Aujourd'hui, elle partage volontiers des contenus émanant d'Alexandra Henrion-Caude, du réalisateur de « Hold-up », Pierre Barnérias (récemment condamné pour diffamation), ou de l’avocat Fabrice Di Vizio.

Pierre-Yves Rougeyron, président du Cercle Aristote – une association souverainiste – s'est lui aussi rangé aux côtés de Philippot. Ancien assistant parlementaire de l'eurodéputé frontiste Jean-Luc Schaffhauser, il est un fervent admirateur de Vladimir Poutine. Cinquième sur la liste, Rougeyron appelait récemment à « stopper » les européistes, qu'il accuse de mener un projet « ethnocidaire » envers « l'existence de la Nation France ».

Enfin, Marc Doyer, porte-parole de VERITY France – du nom de ce collectif antivax réunissant plus de 177 000 abonnés sur X – parachève ce casting cinq étoiles. En avril dernier, il a fait l'objet d'une interpellation après avoir laissé un message sur le téléphone portable d’Emmanuel Macron, lui souhaitant de se voir infliger une correction de la part de Vladimir Poutine. Treize armes à feu avaient été retrouvées chez lui.

Fun fact : la liste dirigée par Philippot est soutenue par l'avocat de Martine Wonner, Me Carlo Alberto Brusa, figure des antivax, ainsi que par Oliv Oliv. Ingratitude de l'ex-Gilet jaune à l'égard de Jean-Marc Governatori, tête de liste de « L’Écologie au centre » ? En 2021, l'élu niçois avait financé le tour de France d'Oliv Oliv.

Depuis seize ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2024 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross