C’était le 17 octobre, à deux pas de l’Arc de triomphe. J’avais mis un costume. Après tout, un entretien pour “diriger et présenter une quotidienne radio dédiée aux thématiques internationales” ne se présente pas tous les jours. Je savais peu de choses de l’agence de presse La Fabrique à news qui devait produire ce programme : jeune boîte, jeunes patrons, belle adresse, recommandation professionnelle impeccable et “un financement européen”.

“Des émeutiers manipulés par des nazis”

On me conduit dans une salle, on me présente une jeune femme au prénom et à l’accent slaves, un homme d’une cinquantaine d’années, genre vieux briscard du journalisme, et un jeune boss. Tout le monde s’assied. L’entretien commence. (…)

Lire la suite sur le site des Inrocks.