L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 23/08/2021 au 29/08/2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE.

AFGHANISTAN. La prise de la capitale afghane par les talibans dimanche 15 août a fourni de nombreuses images et déclarations publiques. Aucun cliché occidentalo-centré n’aura manqué à l’appel. Parmi ce brouhaha, un vieux discours révisionniste a également refait surface : le narratif, très prisé des complotistes, selon lequel les Américains auraient créé Al-Qaïda, comme l’a soutenu récemment Jean-Luc Mélenchon. Retraçant l’engagement américain en Afghanistan depuis la fin des années 70 et s’appuyant sur les meilleures sources disponibles, Élie Guckert rappelle que cette question ne fait pas débat parmi les spécialistes de l’islamisme radical (source : Conspiracy Watch, 27 août 2021).

TERRORISME. L’attentat qui a ensanglanté l’aéroport de Kaboul jeudi 26 août 2021 a été revendiqué par l’État islamique. Pour certains, il s’agirait pourtant d’une opération américaine sous faux drapeau (source : Tristan Mendès France/Twitter, 26 août 2021).

SPIKE LEE. Le réalisateur américain Spike Lee a annoncé procéder à « un nouveau montage du dernier épisode de son documentaire pour HBO sur les attentats du 11-Septembre qui comprend des interviews des tenants de la théorie du complot ». Cet épisode inclut en effet des entretiens avec un groupe défendant la théorie, non fondée et maintes fois réfutée, de la démolition contrôlée des tours jumelles du World Trade Center (source : Le Figaro, 26 août 2021). On rappellera qu’il y a une trentaine d’années, dans une interview au magazine Rolling Stone, le réalisateur exprimait sa conviction que le sida était une maladie fabriquée par le gouvernement… (source : Washington Post, 19 décembre 1992).

LAURENT MUCCHIELLI. Dans un communiqué daté du 24 août, la direction du CNRS « déplore les prises de position publiques de certains scientifiques, souvent plus soucieux d’une éphémère gloire médiatique que de vérité scientifique, sur des sujets éloignés de leurs champs de compétences professionnelles ». Sans être nommé, le sociologue Laurent Mucchielli était directement incriminé. Dans le contexte de la crise sanitaire, le chercheur est en effet intervenu dans divers médias véhiculant des thèses complotistes. L’un de ses billets a été dépublié par Mediapart le 4 août dernier au motif qu’il diffusait de « fausses informations » (source : Le Monde, 24 août 2021). Dans un post de blog, le journaliste Sylvestre Huet analyse de manière critique la réaction du sociologue : « Aujourd’hui, écrit le journaliste, l’écrasante majorité des malades en réanimation en France sont des personnes qui auraient pu être vaccinées mais ne le sont pas uniquement en raison de leur refus – et une part d’entre elle va décéder de ce refus. Combien de ces personnes ont été convaincues par les mensonges de Didier Raoult ou de Laurent Mucchielli ? Impossible de le mesurer. Mais croire qu’elles n’existent pas n’est pas raisonnable. Ces mensonges tuent » (source : lemonde.fr, 25 août 2021).

VEUVE. Le directeur de l’IHU Méditerranée Infection, Didier Raoult, et son ex-bras droit, le Pr Éric Chabrière, ont relayé sur les réseaux sociaux une tribune publiée sur FranceSoir, le site de Xavier Azalbert. Ce texte, mis en ligne le 22 août 2021, dénonce nommément plusieurs médecins tels que Nathan Peiffer-Smadja ou Jérôme Marty, qualifiés de « khmers blancs ». Fustigeant « le lavage de cerveau distillé par les médias propagandistes « mainstream », financés par les milliardaires asservis au pouvoir », la tribune, dont l’auteur est anonyme, cite « les courageux résistants à l’oppression » que seraient le Pr Raoult, les associations Bon Sens et Reinfo Covid, ou encore des personnalités comme Christian Perronne, Alexandra Henrion-Caude et Louis Fouché. A la fin du texte, son auteur cite Saint-Just et réclame à mots couverts la guillotine : « Un procès devra se tenir. La Veuve s’impatiente » (source : Raphaël Grably/Twitter, 22 août 2021).

Le texte a par la suite été amendé. La majuscule au mot « veuve » (qui désigne la guillotine) a été retirée et la mention suivante a été ajoutée à la toute fin de la tribune :

« (Ndlr : la covid a comme conséquence de laisser veuves des milliers de femmes dans le monde. https://news.un.org/fr/story/2020/06/1071572 et pour certains l’attente est longue https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/mort-du-docteur-loupiac-v…) précision amenée le 22 août 2021. »

CARLO ALBERTO BRUSA. Dans un live donné sur Facebook le 26 août 2021 et visionné près de 100.000 fois, l’avocat complotiste Carlo Alberto Brusa aborde les sujets d’autorisation de mise sur le marché, de décret et des laboratoires Pfizer/BioNtech… et diffuse plusieurs infox (source : Fact & Furious, 27 août 2021).

JEÛNE. Une femme de 44 ans a été retrouvée morte lors d’un stage de jeûne hydrique organisé en Indre-et-Loire cet été par un naturopathe. Des participants ont dénoncé l’absence d’accompagnement médical. L’organisateur du stage, Éric Gandon, aurait notamment expliqué à certains participants que le décès aurait été causé par… le vaccin contre le Covid-19 ! Une information judiciaire pour « homicide involontaire » a été ouverte. Dans l’immédiat, des jeûneurs assurent que la victime n’était de toutes façons pas vaccinée (source : France Inter, 24 août 2021). L’exploration de l’activité en ligne d’Éric Gandon révèle en outre un penchant certain pour les contenus issus de la complosphère covido-sceptique (source : Action AntiFouchiste/Twitter, 29 août 2021).

RUSSIE. La décision de supprimer les webcams dans les bureaux de vote en Russie a été justifiée par… les risques de manipulations occidentales ! Le sénateur Andreï Klimov a en effet expliqué que « l’Ouest » pouvait « créer et diffuser de fausses fraudes grâce à l’intelligence artificielle » (source : Benoît Vitkine/Twitter, 24 août 2021).

ROBERT KENNEDY. La commission des libérations conditionnelles de Californie a donné vendredi 27 août son accord pour la sortie de prison de Sirhan Sirhan, qui avait assassiné Robert Kennedy, frère cadet de John Fitzgerald Kennedy, durant la campagne présidentielle de 1968. L’homme avait été reconnu coupable du meurtre du sénateur de New York, le 17 avril 1969. Sa condamnation à mort avait été commuée en réclusion à perpétuité en 1972, à la faveur d’une brève suppression de la peine capitale en Californie (source : France Info, 28 août 2021). L’occasion pour Conspiracy Watch de rappeler que cet assassinat a engendré un mythe complotiste tenace (source : Conspiracy Watch, 5 juin 2018).

ASHLI BABBITT. Le 6 janvier dernier, lors de l’assaut du Capitole, Ashli Babbitt, fervente partisane de Donald Trump avait été abattue par un policier présent dans le bâtiment. La thèse d’un assassinat, parmi d’autres théories complotistes, avait rapidement circulé. L’enquête interne a conclu à une conduite « légale » de l’officier de police dont la réaction n’entraînera pas de mesures disciplinaires (source : Politico, 23 août 2021).

FACEBOOK. Sur son site dédié à la transparence, Facebook a récemment publié un rapport présentant les liens, contenus, posts et articles les plus vus au cours du deuxième trimestre 2021. Les deux contenus les plus visionnés sur la plateforme (53 et 81 millions de vues respectivement) ont un caractère complotiste. Le géant américain a beau mettre en avant ses progrès en matière de modération, il se révèle incapable de réguler et de vérifier l’information : antivax et complotistes ont fait de Facebook leur espace de diffusion favori (source : Presse citron, 24 août 2021).

DÉSINFORMATION. En mai dernier, des violences ont éclaté en Côte d’Ivoire en raison d’une fausse information devenue virale sur les réseaux sociaux. Une vieille vidéo sortie de son contexte avait présenté des Ivoiriens en train d’être torturés au Niger. Des scènes de violences ont alors eu lieu dans plusieurs communes d’Abidjan, entraînant la mort d’une personne. La tribune que publie le site de fact checking Africa Check rappelle opportunément que « la désinformation est dangereuse au point de mettre des vies en danger » (source : Africa Check, 17 août 2021).