Apparue en octobre 2020, l’association Bon Sens regroupe des personnalités évoluant dans la complosphère francophone. Son équipe opérationnelle est notamment composée de Xavier Azalbert (le directeur du site France Soir), du Pr Christian Perronne, de Gérard Guillaume et de Silvano Trotta.

Lors de son lancement, le site intégrait à son équipe d’autres personnalités qui se sont illustrées pendant la crise sanitaire de Covid-19 par leurs prises de position anti-masque, antivaccination voire conspirationnistes comme Valérie Bugault, Alexandra Henrion-Caude ou encore Martine Wonner. Ces deux dernières se sont mises en retrait de l’association quelques jours après sa création, pour des raisons de disponibilité selon elles.

L’équipe de l’association Bon Sens (capture d’écran 07/10/2020).

Le site Profession Gendarme – qui diffuse depuis l’année 2020 des contenus à caratère complotiste sur la pandémie de Covid-19 est l’un des premiers à annoncer la création de l’association Bon Sens qu’il salue comme une « bonne nouvelle ». Si Bon Sens « marche et prend de l’ampleur » avance ce site animé par un retraité de la gendarmerie nationale, « les pressions, magouilles des médias subventionnés mais aussi associations néfastes, seront présentes pour les discréditer. Lors de ces attaques “ils” seront obligés de se mettre à découvert comme lors du Covid et nous serons plus nombreux à comprendre que nous ne sommes que du bétail pour une oligarchie qui nous envoie à l’abattoir ! […]  la manipulation actuelle à l’échelle mondiale vise à dissoudre le discernement des gens par la propagande de la peur! »

 

(Dernière mise à jour le 21/11/2020)