Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Conspiracy News #26.2022

Publié par La Rédaction26 juin 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 20/06/2022 au 26/06/2022).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. L’œil de Morgan Navarro pour Conspiracy Watch.

FRESQUE ANTISÉMITE. Apparue il y a une quinzaine de jours sur le pan d'un bâtiment de gestion d'eau à l'entrée d'Avignon (Vaucluse), une fresque représentait l'écrivain et économiste Jacques Attali tirant les ficelles d'une marionnette au visage d'Emmanuel Macron. Effacée depuis par les autorités municipales, elle requiert un décryptage pour établir ce qui, aux yeux du politiste Jean-Yves Camus, relève d’un « antisémitisme absolu » (source : L’Express, 24 juin 2022).

SYRIE. Un réseau de 28 conspirationnistes soutenus par une campagne russe coordonnée, a diffusé, entre 2015 et 2021, près de 47 000 tweets pour désinformer sur la réalité du conflit syrien et dissuader l'intervention de la communauté internationale. C’est ce que révèle une nouvelle analyse de l’Institute for Strategic Dialogue (source : The Guardian, 19 juin 2022).

PAPACITO. Le 19 juin, le youtubeur d’extrême droite Papacito a proféré des menaces à l’encontre de Pierre Plottu, journaliste à Libération et collaborateur de Conspiracy Watch. Dans une vidéo, l’homme explique qu’en cas « d’effondrement », il se rendrait au domicile du journaliste, « bien sûr avec de l’équipement », pour « une discussion » dont le youtubeur prétend qu’elle serait « sans violence »… (source : Libération, 21 juin 2022).

CHARLATANS. Dans une série intitulée « Conspiration » publiée dans le média Les Jours, le journaliste Thibaut Shepman explore les pratiques médicales charlatanesques nourries aux théories du complot, particulièrement stimulées par la pandémie de Covid-19. Le cinquième épisode porte sur les éditions Guy Trédaniel, qui publient 600 titres par an. Nombre des auteurs édités sont, explique le journaliste, des médecins radiés, des fous d’ésotérisme ou encore des propagateurs de rumeurs antivax… (source : Les Jours, 6 juin 2022).

LES DÉCONSPIRATEURS. Au sommaire du vingt-deuxième épisode des Déconspirateurs, l’émission animée par Tristan Mendès France, Rudy Reichstadt et David Medioni : un bilan des élections législatives ; le point sur la commission d’enquête parlementaire sur l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021 ; le complotisme autour de la canicule et du réchauffement climatique et quelques conseils de lecture (source : Conspiracy Watch, 21 juin 2022).

QUARTIERS POPULAIRES ET EXTRÊME DROITE. Une enquête menée dans des quartiers populaires urbains permet d’éclairer les raisons qui poussent certains jeunes adultes à consulter des blogs d’extrême droite. La rhétorique antisémite, raciste, anti-élite et « antisystème » d’Alain Soral, Dieudonné et une panoplie de « conférenciers » trouve un certain écho auprès de personnes en rupture de confiance avec les institutions de manière générale (source : AOC, 22 juin 2022).

FRÉDÉRIC BOCCALETTI. 89, c’est le nombre de députés du Rassemblement national qui rejoignent les bancs de l’Assemblée nationale. Si certains d’entre eux sont déjà connus par leur présence médiatique ou par leurs activités parlementaires passées, d’autres le sont nettement moins. Ainsi en est-il de Frédéric Boccaletti, élu dans la 7e circonscription du Var, condamné il y a quelques années à un an de prison dont six mois ferme pour « violence en réunion avec armes ». L’homme a aussi fondé une librairie connue pour proposer à ses clients des ouvrages négationnistes (source : BFMTV, 21 juin 2022).

IVG. Alors que la Cour suprême vient de revenir sur l’arrêt qui reconnaissait le droit à l’avortement aux États-Unis, le Missouri devient le premier État américain à interdire l’interruption volontaire de grossesse (IVG). L’occasion de rappeler qu’il y a des figures de la lutte anti-IVG qui versent dans le complotisme et qu’un nombre croissant de complotistes, bien connus en France pour leur covidoscepticisme ou autres, affichent leur hostilité à l’avortement sous ce même prisme du complot (source : France Info, 10 juin 2022). Le fondateur de la plateforme d’extrême droite GAB, Andrew Torba, a quant à lui célébré le début d'une « reprise en main chrétienne de notre pays chrétien » (source : Conspiracy Watch/Twitter, 25 juin 2022).

IMPUNITÉ. Depuis plus de deux ans, dans le contexte pandémique, de nombreux chercheurs, tels que le professeur Didier Raoult, Laurent Toubiana, Jean-François Toussaint ou encore l'ancien Prix Nobel Luc Montagnier, se sont illustrés par leurs dérapages. Certains ont sombré dans les fantasmes conspirationnistes et représentent un danger pour le grand public. Les sanctions sont toutefois rares. Les grands instituts français comme le CNRS ou l'Inserm font-ils preuve de laxisme ? (source : L’Express, 22 juin 2022).

QANON. Après l’assaut du Capitole, le 6 janvier 2021, la mouvance QAnon s’était faite plus discrète, sans pour autant disparaître. Elle est aujourd’hui de retour sur le canal traditionnel de ses diffusions, le site américain d’imageboards (site qui repose sur le partage d’images) 8kun (source : Albert le Ver/Twitter, 25 juin 2022).

HYDROXYCHLOROQUINE. Des équipes de chercheurs ont pu établir que 9 485 décès auraient été liés à une prescription d'hydroxychloroquine lors de la première vague de la pandémie de Covid-19. Ces chiffres concernent huit pays étudiés. Le nombre de décès imputables aux effets cardiaques indésirables de cette molécule – présentée pendant des mois par le Pr Raoult et ses partisans comme un médicament miraculeux contre le coronavirus – s'élèverait à 5 645 aux États-Unis et entre 98 et 256 en France. Les taux de prescription de l’hydroxychloroquine dégringolant après la première vague, les chercheurs ont alors interrompu leur étude (source : 20 Minutes, 23 juin 2022). Demeure une question : à combien se serait élevé le nombre de victimes de l'hydroxychloroquine si la prescription de ce médicament antipaludéen dans le cadre de la crise santaire n'avait pas fait l'objet de restrictions ?

MICHÈLE RIVASI. Après Louis Fouché et Jean-Dominique Michel, c'est au tour de l'eurodéputée écologiste Michèle Rivasi de recommander, via Twitter, le visionnage de « La loi, la liberté », le nouveau film de Bernard Crutzen. Celui-ci est tout autant de facture conspirationniste que le précédent opus, « Ceci n’est pas un complot » (source : Grompf/Twitter, 22 juin 2022). La députée européenne confirme une nouvelle fois l’intérêt qu’elle porte aux théories antivax. Rappelons à ce propos que Michèle Rivasi est intervenue dans la vidéo « Effets secondaires : la face cachée des vaccins », dont le réalisateur, Raphaël Berland, est une figure de la complosphère francophone (source : Rue 89, 19 mai 2022).

SOCIÉTÉS SECRÈTES. De la Rome antique, avec le culte de Mithra, jusqu’aux Illuminatis, en passant par les carbonari et les francs-maçons, c’est une histoire qui s’écrit dans l’ombre, entre rite initiatique et fantasme du complot. Dans le cadre de l'émission le Cours de l'histoire, France Culture propose une série en quatre podcasts sur le thème de l'histoire des sociétés secrètes (source :France Culture, 6-9 juin 2022).

RÉCENTISME. Auteur d’un livre intitulé Où est donc passé le Moyen-Âge ? publié en 2006 puis réédité en 2013, François de Sarre est l’un des seuls idéologues francophones adepte du récentisme. Cette théorie, qui connaît de multiples déclinaisons, prétend démontrer que la chronologie historique telle qu’elle est enseignée aujourd’hui est fallacieuse ou, en d’autres termes, qu’on nous ment sur le calendrier. Victor Mottin revient sur cette opération de réécriture de l’Histoire qui s’apparente à une forme de négationnisme et séduit à ce titre certaines personnalités… (source : Usbek & Rica, 23 juin 2022).

CHLOÉ FRAMMERY. L’activiste complotiste suisse Chloé Frammery, suspendue depuis un an de l’Instruction publique de Genève (elle était auparavant professeur de mathématiques), a affirmé sur sa chaîne Telegram avoir été licenciée (source : Le Temps, 25 juin 2022).

HAINE EN LIGNE. « Les réseaux de la colère » est un documentaire qui interroge le cocktail toxique qui nourrit la haine 2.0, à travers des portraits croisés d'usagers, souvent mus par des convictions qui justifieraient, selon eux, la banalisation de l'insulte et de l'invective sur les réseaux. La colère et la haine en ligne sont racontées par des internautes qui les alimentent, ceux qui la diffusent, ceux qu'elle a pris pour cible, et ceux qui la combattent. Leurs témoignages sont entrecoupés d'archives issues du net, qui racontent une réalité virtuelle terrifiante (source : LCP). Invité à débattre aux côtés d'Iris Boyer (de l’Institute for Strategic Dialogue) et de l'ancien Secrétaire d'État chargé du Numérique Mounir Mahjoubi suite à la diffusion du documentaire, Rudy Reichstadt a rappelé que l’« absolue dérégulation », revendiquée par un discours d’inspiration libertarienne, était tout simplement la « loi de la jungle » (source : LCP/Twitter, 22 juin 2022).

RÉGULATION EN LIGNE. Pour éviter le scénario d’une « liberté d’expression absolue » sur les médias sociaux, la Commission européenne a annoncé jeudi 16 juin la publication d’une nouvelle version du Code de bonnes pratiques sur la désinformation. Après plus d’un an de négociations, les signataires du code se sont mis d’accord sur une quarantaine d’engagements pour lutter plus efficacement contre un phénomène qui menace les fondements de la démocratie (source : Les surligneurs, 21 juin 2022).

AFRIQUE SOUS INFLUENCE. Dans sa dernière chronique « Antidote » sur France Inter, Tristan Mendès France évoque la situation du continent africain, devenu ces dernières années un enjeu pour la propagande gouvernementale russe (source : France Inter, 24 juin 2022).

CLIMATOSCEPTICISME. Dans un tweet, la paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte explique que « toutes les personnes qui s'expriment publiquement pour partager l'état des connaissances scientifiques vis-à-vis de l'influence humaine sur le climat, des mécanismes, conséquences, risques, et leviers d'action (causes et conséquences) font face à différentes formes de déni ». La scientifique signale une utile cartographie pour se repérer parmi ces divers types de remises en cause (source : Valérie Masson-Delmotte/Twitter, 19 juin 2022).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross