Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Conspiracy News #24.2022

Publié par La Rédaction12 juin 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 06/06/2022 au 12/06/2022).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. L’œil de Morgan Navarro pour Conspiracy Watch.

OMS.  Des représentants des États membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se sont retrouvés à Genève pour discuter des contours d’un texte qui pourrait aider les pays à mieux se préparer pour contrer toute future pandémie. Ces efforts de coordination sont devenus aux yeux de certains complotistes un plan machiavélique ourdi par l’OMS pour contrôler les politiques sanitaires du monde entier (source : Euractiv, 8 juin 2022).

VARIOLE DU SINGE. Depuis le mois de mai, un exercice fictif organisé par la Nuclear Threat Initiative, une organisation à but non lucratif, est instrumentalisé pour prouver que l’épidémie serait orchestrée. Comme souvent, le raisonnement est fragile et la rumeur se propage grâce à un mélange de documents authentiques, de lecture sélective, de biais cognitifs et de vision intentionnaliste du monde (source : Le Monde, 8 juin 2022).

BIG PHARMA. Trois minutes pour comprendre, déconstruire et décrypter les théories du complot. C’est le pari de « Conspirations ? », une série de courtes pastilles vidéos diffusées sur LCP dans lesquelles Thomas Huchon et Rudy Reichstadt abordent les grands mythes complotistes du moment. Dans un épisode récent, le directeur de Conspiracy Watch décrypte la notion du « Big Pharma », théorie du complot qui vise les laboratoires pharmaceutiques (source : LCP/Twitter, 9 juin 2022).

ADRIEN BOCQUET. Épinglé par « CheckNews » pour les incohérences qui émaillent le récit de son voyage en Ukraine, l’ex-soldat français Adrien Bocquet a aussi menti, selon de nouveaux éléments de l’enquête du service de fact checking de Libération, sur ses états de service, ainsi que sur des faits d’armes qu’il s’attribue indûment dans son livre (source : Libération, 7 juin 2022). Ce travail de désinformation est mis à profit par le régime au pouvoir à Moscou. « Le volontaire français Adrien Bocquet est un témoin extrêmement gênant pour les autorités de Kiev. Il est venu à Moscou nous raconter ce qu’il a vu en Ukraine » : c’est par ces mots qu’a débuté, le mardi 7 juin, une longue séquence consacrée à l’ancien militaire français, dans « Vremya », l’émission d’information la plus regardée de la première chaîne russe (source : Radio France, 9 juin 2022).

COMPLORAMA. Cinquante ans après sa décision de protéger le droit à l’interruption volontaire de grossesse aux États-Unis, la Cour suprême américaine pourrait revenir en arrière. Cette perspective agite la complosphère, aux États-Unis mais aussi en France, car l’avortement est l’une des nombreuses marottes des conspirationnistes. Le complotisme sur le droit à l'IVG, c'est le sujet du 30e épisode de « Complorama » avec Marina Cabiten, Rudy Reichstadt et Tristan Mendès France. Un podcast à retrouver sur le site de France Info, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify ou Deezer.

KHAZARS. Dans sa chronique « Antidote » du 10 juin sur France Inter, Tristan Mendès France s’est intéressé à la question des Khazars, un peuple installé entre la mer Noire et la mer Caspienne du VIe au Xe siècle. Il est aujourd’hui l’objet d’une récupération médiatique qui constitue « un véritable hold-up historique au service de différents discours complotistes », nourrissant un imaginaire ouvertement antisémite (source : France Inter, 10 juin 2022). La chaîne de télévision camerounaise DBS TV s’est de son côté faite le relais, le 10 mars dernier, de la thèse selon laquelle les Khazars, dont la dynastie Rothschild constituerait la composante la plus puissante, seraient derrière la guerre en Ukraine… (source : Tristan Mendès France/Twitter, 7 juin 2022).

KHAMENEI. La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) a signalé à la plateforme de signalement des contenus illicites Pharos et à Twitter France les publications à caractère antisémite de l’ayatollah Khamenei, le Guide suprême de la République islamique d’Iran. Le compte Twitter en français de ce dernier prétend que « les sionistes ont toujours été un fléau avant même la formation du faux régime sioniste », ajoutant, dans un exercice appliqué de dog whistle : « les capitalistes sionistes étaient alors un fléau pour tout le monde » (source : DILCRAH/Twitter, 8 juin 2022).

STÉPHANE BLAIS. Stéphane Blais a été radié à vie, début juin, par l’Ordre des comptables professionnels du Québec, et condamné à s’acquitter d’une amende de 20 000 dollars canadiens (environ 14 900 euros) pour avoir agi contre la dignité et l’honneur de la profession (source : TVA Nouvelles, 10 juin 2022).

CAPITOLE. La commission d’enquête de la Chambre des représentants (États-Unis) a présenté, le 9 juin, ses premières conclusions sur l’attaque du 6 janvier 2021. Retransmise en direct sur plusieurs chaînes de télévision, cette audition publique a mis en évidence la responsabilité de l’ancien président américain (source : Le Monde, 10 juin 2022). L’occasion pour Donald Trump de réaffirmer sur son réseau social, Truth Social, que ce fut « le plus grand mouvement de l’histoire », qu’il s’agissait de réagir à une élection « volée », sur le point de conduire le pays à « l’enfer »… (source : Théo Laubry/Twitter, 9 juin 2022).

MICKAËL VENDETTA. L’ancienne star de la téléréalité, Mickaël Vendetta occupe aujourd’hui une place de choix dans la comploshère francophone. Fausse pandémie, vaccin poison, dépopulation en marche, Joe Biden pédophile, discours new age… l’individu s’est fait le relais d’une multitude de théories dans l’air du temps ces derniers mois. Le journaliste Anthony Mansuy a également relevé chez Vendetta un « antisémitisme prononcé » et un attrait pour Alain Soral (source : Julien Pain/Twitter, 10 juin 2022).

RÉMY DAILLET. Le parquet de Nancy, chargé des investigations autour de l'enlèvement de la petite Mia, a annoncé se dessaisir au profit de la justice antiterroriste parisienne. Les ravisseurs de la fillette sont suspectés d'être à la solde de Rémy Daillet-Wiedemann, un idéologue d'extrême droite soupçonné de plusieurs projets terroristes. Selon le procureur, l’enlèvement de la fillette de 8 ans, au printemps 2021, faisait « partie intégrante d’un plan d’actions violentes du groupuscule d’ultradroite baptisé "DW RENVERSEMENT" [DW pour Daillet-Wiedemann – ndlr], visant l’État et ses représentations » (source : Marianne, 9 juin 2022).

KENYA. Les élections générales de 2022 au Kenya sont prévues pour le 9 août et, à l'approche du vote, les plateformes de médias sociaux du pays regorgent de désinformation politique. Alors que Facebook et Twitter sont particulièrement surveillées, TikTok a largement été sous-examiné. En effet, les recherches de la Fondation Mozilla révèlent que les campagnes de désinformations diffusées sur TikTok violent la politique de la plateforme (source : Fondation Mozilla).

SAHEL. Exaspérées par de nouvelles attaques russes sur les réseaux sociaux contre leurs opérations conduites en Afrique, les forces françaises ont décidé de ne plus demeurer dans l'attitude de retrait qui était la leur jusqu’alors : « On est sans cesse attaqués, on s’organise pour lutter contre cette nouvelle forme de guerre dans les champs immatériels » a expliqué, lors d’un point presse, le colonel Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major des armées (source : Le Point, 6 juin 2022).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross