Par Vincent Jauvert

France 3 diffuse à partir du lundi soir 26 juin quatre heures d’interview du président russe avec le réalisateur de « JFK » qui ne contredit jamais le maître du Kremlin, son héros, et lui laisse proférer de multiples mensonges.

Lundi soir 26 juin, France 3 commence la diffusion, en prime time, d’une série d’interviews du président russe par le réalisateur américain Oliver Stone. L’ensemble, intitulé « Conversations avec monsieur Poutine », va durer quatre heures, étalées sur trois jours !

Disons le tout net : il est scandaleux qu’une chaîne publique présente un tel « documentaire » – une longue, très longue, hagiographie du maître du Kremlin, auquel « l’interviewer », fan inconditionnel, laisse la parole sans contradiction pendant 200 minutes…

Complot imaginaires

A sa décharge, le réalisateur de « JFK », « Platoon » et « Snowden » ne cache pas vraiment ses intentions. En interrogeant Vladimir Poutine, son but n’est pas de découvrir ou de faire découvrir la Russie d’aujourd’hui, l’état de sa démocratie, les forces et faiblesses de son économie, ou la richesse de sa production culturelle, autant de choses dont, à l’évidence, le cinéaste se fiche comme d’une guigne. Non, son objectif, son idée fixe, est de dénoncer, une fois encore, les multiples complots, quelques fois réels mais le plus souvent imaginaires, ourdis, selon lui, depuis toujours par l’unique empire du Mal : l’Amérique. […]

Lire la suite sur le site de l’Obs.

Voir aussi :