Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff





De gauche à droite : Edwy Plenel, Pouria Amirshahi, Isabelle Attard, Abdelkrim Branine, Karima Delli, Hervé Kempf et Etienne Chouard.
Un cliché persistant veut que ceux qui défendent publiquement des théories du complot ou font la promotion d'auteurs conspirationnistes soient transformés en pestiférés que « le Système » et sa « police de la pensée » se mettraient automatiquement à pourchasser pour les priver de toute possibilité de s'exprimer. Les premières universités d’été de Nouvelle Donne apportent un démenti catégorique à cette idée-reçue.

Vendredi 22 août, les soraliens d’Egalité & Réconciliation Nord annoncent sur leur compte Twitter un débat organisé par Nouvelle Donne, un parti créé par Pierre Larrouturou fin 2013. Par quelle étrange opération ce mouvement dont l’« ambition est d’inventer une autre manière de faire vivre la démocratie » et qui compte parmi ses membres fondateurs des personnalités engagées à gauche comme Bruno Gaccio ou Susan George a-t-il pu attirer sur lui la bienveillance d’un groupe d’extrême droite comme Egalité & Réconciliation ?

La réponse est simple : Nouvelle Donne a invité le blogueur Etienne Chouard à participer - en présence d'Edwy Plenel et de trois députés - à l’une de ses tables-rondes dimanche 24 août – comme l’avait d’ailleurs déjà fait, en 2012, l’Union populaire républicaine (UPR) de François Asselineau.

Etienne Chouard sur Egalité & Réconciliation
Or, Etienne Chouard est, du fait de ses prises de position (contre « l’Oligarchie », contre le « projet de domination sioniste », contre « l’Europe de Bruxelles »...), considéré comme un véritable allié par les partisans de Soral (1). Mis en cause par des militants antifascistes (ici, , et encore là) ainsi que par la co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard et le réalisateur franco-grec Yannis Youlountas qui lui reprochent de banaliser les idées de l’extrême droite, ce prof d’économie et de droit en BTS est un homme qui compte au sein de la mouvance conspirationniste francophone. Bien qu’il se définisse lui-même comme « anarchiste », Chouard ne manque pas une occasion de saluer le courage d’Alain Soral ou de Thierry Meyssan dont il partage en partie les thèses complotistes sur la dette publique (« un coup d’Etat bancaire contre le peuple » selon lui) ou sur les attentats du 11 septembre 2001. Il a d’ailleurs animé il y a quelques années une conférence organisée par ReOpen911, la principale association francophone regroupant les conspirationnistes des attentats du 11-Septembre (2). Cette théorie du complot est d’ailleurs le dénominateur commun à d’autres intervenants des Journées d’été de Nouvelle Donne.

Hervé Kempf, qui a participé à la même table-ronde que Chouard, a comme ce dernier été critiqué par les antifascistes d’Inymedia Paris pour sa complaisance à l’égard de la complosphère (3). Ancien chroniqueur au Monde, qu’il a quitté non sans fracas l’année dernière, Kempf accueille en effet sur son site, Reporterre.net, des contenus issus de ReOpen911 (ici et ). Mais le plus étrange pour ce militant écolo est d’avoir publié des articles de Thierry Meyssan et de William Engdahl, deux auteurs conspirationnistes pas franchement connus pour leur souci de l’écologie : le premier considère en effet que le réchauffement climatique « n’a pas de base scientifique » (sic) tandis que le second est un fervent partisan du nucléaire qui nie purement et simplement le réchauffement climatique (4).

Autre intervenant de la table-ronde du 24 août : Abdelkrim Branine, le rédacteur en chef de Beur FM. Ce dernier relaie régulièrement sur les réseaux sociaux des textes de l’auteur conspirationniste Hicham Hamza (5) à qui il a d’ailleurs ouvert ses micros dans l’une de ses émissions pour parler du dîner du Siècle. Il n’hésite pas non plus à inviter, pour débattre des « sociétés secrètes », le dénommé Salim Laïbi, alias Le Libre Penseur, un dentiste marseillais évoluant au sein de la mouvance Dieudonné (6), ou encore Alix Dreu-Boucard, alias AtMOH, le fondateur et président de ReOpen911.

Mais ce n’est pas la seule surprise que nous ont réservé ces Journées d’été de Nouvelle Donne. La lecture du programme révèle ainsi qu’un atelier intitulé « Comment briser le mur médiatique ? Evénements et actions militantes » est animé par un dénommé Alix Dre, sobrement présenté comme « co-fondateur de l’association Jeudi Noir » (où milite également la députée écolo Karima Delli, autre intervenante de la table-ronde). Ce que ne précise pas le document de Nouvelle Donne, c’est qu’« Alix Dre » est le pseudonyme… d’Alix Dreu-Boucard.


Notes :
(1) Il faut noter que c’est le responsable de la section marseillaise d’Egalité & Réconciliation, l’association d’Alain Soral, qui assure depuis 2011, à travers le site « Culture Libre », la vente de DVD de conférences d’Etienne Chouard.
(2) Etienne Chouard continue de faire la promotion de cette théorie du complot sur les réseaux sociaux.
(3) L’article publié anonymement sur Indymedia reprochait à Hervé Kempf de diffuser sur son site des écrits de Thierry Meyssan, Etienne Chouard, Michel Collon, Vincent Vauclin, William Engdahl, ReOpen911 ou encore Le Grand Soir.
(4) Ancien collaborateur de Lyndon LaRouche, William Engdahl est aujourd’hui un collaborateur régulier du site conspirationniste de Michel Chossudovsky, Mondialisation.ca. Il apparaît régulièrement sur la chaîne de télévision Russia Today. Selon Engdahl, « la réalité, c’est que le réchauffement climatique, comme le pic pétrolier et les autres délires, ne sont que des tentatives de puissants intérêts visant à convaincre le monde de se sacrifier afin qu’eux-mêmes puissent rester au contrôle des événements sur cette planète. C’est un essai à peine voilé de mésuser du climat pour plaider en faveur d’une réduction malthusienne du nouveau niveau de vie de la majorité mondiale, tout en augmentant le pouvoir de la minuscule "élite" ».
(5) Journaliste "indépendant", Hicham Hamza a travaillé pour le site de John-Paul Lepers, LaTéléLibre.fr, puis pour le site communautaire Oumma.com, où il s'est illustré par ses prises de position complotistes au sujet du 11-Septembre et de l'affaire Merah. Dans ces deux cas, Hamza suggère que l'Etat d'Israël a joué un rôle déterminant occulté par la « version officielle ».
(6) Salim Laïbi s’est fait connaître sur Internet en produisant des vidéos commentant l’actualité ou l’histoire du monde sur un mode conspirationniste (par exemple ici ). Laïbi est convaincu que les sociétés secrètes tirent les ficelles du monde et le dirige en coulisses. Récipiendaire en 2013 d’une « quenelle d’or » qui lui a été remise par Dieudonné, il fut le responsable « ésotérisme » du Mouvement des Damnés de l’Impérialisme (MDI), un groupuscule dirigé par l’agitateur antisémite Kemi Seba. Vice-président de la COBEMA, une association communautaire marseillaise, Laïbi organise dans ce cadre des conférences dont il poste les vidéos sur le Net.