La Télé Libre intoxique à la vitesse de la chute libre
Après avoir cautionné, en avril dernier, l’imposture de l’article pseudo-scientifique de Niels Harrit et Steven Jones, LaTéléLibre.fr récidive.

Pour le huitième anniversaire des attentats, le site fondé par John Paul Lepers a mis en ligne un reportage faisant la part belle aux thèses conspirationnistes de l’architecte américain Richard Gage (ci-dessus), présenté comme un homme parfaitement désintéressé, n’ayant « pas de certitude », se contentant de « poser des questions techniques » et devenu « malgré lui » un lobbyiste du 9/11 Truth Movement

Les démonstrations hasardeuses de Richard Gage, réalisées à l’aide de boîtes en carton, ont pourtant été dénoncées à plusieurs reprises par les debunkers américains Joseph Nobles et Mark Roberts, et par l’ingénieur français Jérôme Quirant sur son site. Tous soulignent l’incompétence crasse de Gage en matière d’effondrement de bâtiments et de physique élémentaire ainsi que ses procédés douteux. L’association fondée par Gage, Architects & Engineers for 9/11 Truth, a levé des fonds s’élevant à plusieurs milliers de dollars en dons et vente de produits dérivés. Gage en est le seul et unique salarié. Mais pour LaTéléLibre.fr, l’architecte « ne semble pas avoir de business fructueux ou de plan de carrière ».

Manipulation

Signé par Hicham Hamza, l’article qui accompagne la vidéo est proprement consternant. Il tente en particulier de faire accroire que le FBI « étudie sérieusement l’hypothèse de Gage » et qu’il aurait même émis un « avis favorable sur l’audacieuse démonstration de l’architecte californien » en décembre 2008. En fait d’« avis favorable », le document sur lequel se base LaTéléLibre.fr n’est rien d’autre qu’une lettre adressée à un particulier, un dénommé Harold Saive, en guise de réponse à l’un de ses courriers. En d’autres termes, le genre de réponse polie, standardisée et parfaitement dénuée de toute portée politique que les administrations envoient aux citoyens qui leur font part de leur point de vue sur le monde. On est bien loin de la prise de position officielle en faveur de la thèse dite de la « démolition contrôlée ».

Mais la manipulation de LaTéléLibre.fr ne s’arrête pas là : le signataire de la lettre, Michael J. Heimbach, est faussement présenté comme étant « le directeur adjoint du FBI » (sic !). En réalité, Heimbach est directeur-adjoint à la Division du Contreterrorisme, c’est-à-dire un service parmi la trentaine d’autres que compte le FBI. La Counterterrorism Division est en effet rattachée à la National Security Branch, l’une des cinq grandes “directions” du FBI.

Mise à jour (02/10/2009) :
LaTéléLibre.fr a mis en ligne, le 1er octobre, un texte de soutien à Mathieu Kassovitz rédigé par le chanteur-peintre-photographe CharlElie Couture. Dans le chapeau d’introduction, on lit : « LaTéléLibre souhaite également continuer à explorer les zones d’ombres de cette affaire ». Quant à CharlElie Couture, dans un texte poétique en prose mis en ligne sur son blog le 21 septembre 2009 (« Le meilleur et le pire »), on peut lire cette phrase énigmatique : « En ces lendemains de 11 Septembre, on peut penser que les terroristes sont des diables manipulés par des marionnettistes puissants ».