Le magazine Rolling Stone ''recommande'' les films de ReOpen911
Une courte chronique parue dans le dernier numéro de l’édition française du magazine Rolling Stone fait la promotion d’un coffret de films conspirationnistes édité par l’association ReOpen911.

Adoptant le lexique complotiste, l’auteur de l’article, Owen Wilbury, présente complaisamment ces quatre DVD, censés mettre « en lumière des éléments importants écartés par l’enquête officielle ». On y retrouve le désormais classique Loose Change, de Dylan Avery, l’inénarrable Zéro, enquête sur le 11-Septembre, de Giulietto Chiesa ou des films plus confidentiels comme 9/11 Press For Truth ou encore Oil, Smoke & Mirrors, lequel fait la part belle aux « analyses » du controversé Webster G. Tarpley.

Tous ces films ont pour point commun d’étayer leur démonstration en écartant purement et simplement les faits qui la contrarient, et de s’appuyer sur des sources pour le moins douteuses. Mais pour Owen Wilbury, « Loose Change et Zero jouent la carte de l’investigation pour démentir, témoignages de spécialistes à l’appui, la version officielle entérinée par l’administration Bush. Edifiant et recommandé ».

La théorie du complot serait donc rock n’roll ? Cette question, nous ne pourrons pas la poser à la rédaction de Rolling Stone qui ne souhaite pas commenter l’article de son journaliste : « Nous n’avons pas coutume de débattre à propos d’articles parus dans le magazine. A fortiori d’une chronique. Sans doute serait-il plus opportun que vous entriez en contact avec l’éditeur de ces DVD », nous écrit Alain Gouvrion, rédacteur en chef de l’édition française du magazine.

La vente de ce coffret DVD permet à l’association ReOpen911, qui a acquis les droits sur ces films, de financer ses activités militantes.

(Merci à M.C.)