Laurent Louis est inventif. Ce matin, le politicien complotiste belge a relayé sur son profil Facebook un article de 7sur7.be sur le "diable d’Alep" ("Allepo evil"), cette maladie parasitaire aux effets spectaculaires du fait des graves lésions cutanées qu’elle est capable de provoquer.

Pour Laurent Louis, pas de doute, « nos gouvernements ont décidé de diffuser au sein de la population syrienne, via les crimes de leur allié DAESH (sic), un virus ravageur qui ne tardera certainement pas à s’implanter en Europe et dans le monde entier via les réfugiés que nos gouvernements poussent et encouragent à l’exil ».

Le reste du commentaire est à l’avenant :

« Le projet de dépopulation mondiale cher à Bill Gates et autres détraqués du Nouvel Ordre mondial n’est pas prêt de s’arrêter… Franchement QUI peut croire à ce virus qui sortirait de nulle part ??? Il est évident que ce virus est créé et propagé par les grandes puissances. Un peu comme ce SIDA créé par les USA et expérimenté au Congo qui, depuis, a envahi le monde entier… Nos dirigeants poursuivent leurs buts : nous tuer ! »

Un virus « sorti de nulle part », vraiment ? Il eut suffi à Laurent Louis de cliquer sur le lien url indiquant la source de l’information de 7sur7.be, en l’occurrence le tabloïd anglais The Sun, pour découvrir que cette maladie est en réalité bien répertoriée : il s’agit de la leishmaniose.

En consultant la notice Wikipédia dédiée à cette affection, il aurait découvert qu’elle est transmise par une sorte de minuscule moustique, le phlébotome, qu’elle existe depuis des siècles, qu’elle est présente dans 88 pays dans le monde et qu’elle ferait environ 2 millions de nouvelles victimes chaque année. Il aurait même pu, en ajoutant deux clics de plus, s’apercevoir que le laboratoire de parasitologie-mycologie du CHRU de Montpellier travaille sur le sujet depuis plus de quarante ans.

Voir aussi :
* Tuerie au Musée juif de Bruxelles : Laurent Louis « ne croit pas au hasard »
* « Le sida n’existe pas » : le VIH aussi a ses théories du complot