Capture d’écran (27/06/2019).

Fondé en 2002, Le Grand Soir (legrandsoir.info) est un site internet co-animé par Viktor Dedaj et Maxime Vivas (rejoints, en mai 2020, par Bernard Gensane).

Maxime Vivas et Viktor Dedaj ont co-écrit en 2011 un ouvrage intitulé 200 citations pour comprendre le monde – passé, présent et à venir (éd. La Brochure) préfacé par Jean-Luc Mélenchon. Maxime Vivas est en outre l’auteur d’ouvrages critiques sur l’ONG Reporters sans frontières et sur le Dalaï-Lama.

Avec près de 200 000 visites par mois en moyenne en 2019 (données SimilarWeb), Le Grand Soir, qui est jugé par le Décodex du Monde comme « peu fiable », s’illustre depuis de nombreuses années par des contenus volontiers conspirationnistes, émanant soit de sa propre rédaction, soit de sites amis notoirement conspirationnistes, comme Réseau Voltaire, Mondialisation.ca ou encore ReOpen911.info.

Se présentant comme un « Journal Militant d’Information Alternative », le site créé par Viktor Dedaj et Maxime Vivas s’inscrit dans un horizon résolument anticapitaliste et anti-impérialiste.

En 2011, le site Article 11 a consacré un texte au « confusionnisme » entretenu par Le Grand Soir, qui propose par exemple des textes de nombreuses personnalités évoluant dans la complosphère comme Thierry Meyssan [archive], Michel Collon [archive], Pierre Hillard [archive], Chantal Dupille (alias « Eva R-sistons ») [archive], Paul-Éric Blanrue [archive], Silvia Cattori [archive], Peter Dale Scott [archive], Ginette Skandrani [archive], Ariane Walter [archive], Valérie Bugault [archive], Pepe Escobar [archive] ou encore Michel Chossudovsky [archive].

Le Grand Soir a relayé le communiqué annonçant la création du Parti antisioniste (une formation d’extrême droite pro-iranienne présidée par le co-listier d’Alain Soral et Dieudonné aux élections européennes de 2009, Yahia Gouasmi), ainsi que le film consacré à la mouvance Dieudonné par Béatrice Pignède et Francesco Condemi (deux autres co-listiers de Dieudonné et Soral).

Plusieurs des « analyses » publiées sur Le Grand Soir sont à l’unisson de celles du reste de la complosphère. Ainsi, dans le contexte de l’affaire Dominique Strauss-Kahn, Le Grand Soir titre, le 16 mai 2011 : « Un président de la République française potentiel sioniste vient de tomber ! ». La chute de l’ancien directeur du FMI est interprétée à l’aune d’une prétendue conspiration des puissants tirant les ficelles dans les coulisses. Ainsi, le site explique que Dominique Strauss-Kahn a en fait été « piégé » par une « coalition des banquiers occidentaux » car il « était en train de modifier le cours du FMI ».

En 2012, Le Grand Soir relaie un texte d’Ariane Walter posté sur Agoravox intitulé « Encore un 11 septembre ! ». Son auteur suggère qu’Israël est derrière le film « L’innocence des musulmans », le brulot anti-islam qui a embrasé le Proche-Orient en septembre 2012. Le but de la manœuvre ? Faire perdre les élections à Barack Obama. Ariane Walter ouvre son texte en suggérant que l’attaque du consulat des États-Unis à Benghazi profite avant tout aux Américains :

« Encore un 11 septembre ! Qui arrange les Américains… Ca va finir par paraître bizarre. Tous ces 11 septembre…Il y a un numérologue dans la bande ? […] Je voudrais donc dire au scénariste qui monte ces trucs-là que, non seulement, il manque d’imagination mais encore, c’est la crise, que sa dernière production est assez bigleuse. Quoi ? A New York 3000 morts américains et à Benghazi 4 ???? C’est la récession… »

 

(Dernière mise à jour le 11/07/2020)