Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Mur vidéo de Wanted Pedo (capture d'écran, 03/11/2021).

Wanted Pedo (wantedpedo-officiel.com) est une association consacrée à la dénonciation des réseaux pédocriminels. Présente sur Internet via un site, une chaîne YouTube et une présence sur Facebook et Twitter, elle évolue dans la mouvance dite de la « Dissidence ».

Le Décodex du Monde appelle à la vigilance à l'égard de Wanted Pedo qui « diffuse un nombre significatif de fausses informations et/ou d’articles trompeurs ».

Fondée en 2014 par Maxime Montaut, un ancien chauffeur routier immobilisé suite à un accident de moto, l'association Wanted Pedo milite pour la reconnaissance de la pédocriminalité comme « crime contre l'humanité » [archive]. Selon elle, les « réseaux pédocriminels sont des organisations mafieuses qui tirent des profits très lucratifs de la vente ou de l’exploitation d’enfants, à des fins de viols, de tortures et de meurtres, par des clients disposant d’importants moyens financiers, liés ou non à des rituels sataniques » [archive].

Le site de Wanted Pedo consacre une section à ceux qu'il qualifie de « journalopes ». On y lit en guise de présentation que le « métier de journalope résulte d’un croisement entre le journalisme propagandiste et la prostitution consentie. » Des journalistes et experts y sont littéralement fichés pour leurs propos prétendument hostiles à la lutte contre les violences faites aux enfants.

Wanted Pedo renvoie également à une vidéo d'Alexandre Lebreton, animateur du blog complotiste MK-Polis, et fait en outre la promotion des livres de cet auteur adepte d'un complotisme anti-judéo-maçonnique [archive].

L'association est présente sur plusieurs réseaux sociaux. Cumulant près de 5000 abonnés sur Facebook et environ 3000 sur Twitter, Wanted Pedo y relaie des contenus à caractère antisémite [archive], antimaçonnique [archive] et complotiste [archive]. Sa page YouTube apparue début octobre 2016 cumule près de 50 000 vues.

Début juin 2015, les journalistes du Monde Florence Aubenas et Lucie Soullier reviennent sur le troisième procès d’Outreau et ces « trois semaines dans l’ombre des "révisionnistes" ». Elles décrivent un petit groupe de militants qui réclame la réouverture du dossier d'Outreau et ses treize acquittements. Parmi eux figure Maxime Montaut qui est d'ailleurs l'initiateur d'une collecte sur son site en faveur de Dimitri Delay, l'un des quatre frères victimes dans l'affaire d'Outreau.

Quelques semaines plus tard, Wanted Pedo est à l'origine d’une vague de protestations à propos d'une exposition à Marseille qu'elle juge « pédopornographique » [archive]. Comme le rapporte Adrien Sénécat pour BuzzFeed.News, l’association considère que les exposants (deux artistes allemands) auraient « un gout très prononcé pour les jeunes filles et les scènes pédophiles, perverses et sataniques ». Le journaliste revient également sur le soutien de plusieurs sites d'extrême droite qui ont fait écho aux accusations lancées par Wanted Pedo : Fdesouche, Médias-Presse.info ou encore Boulevard Voltaire. Le collectif remerciera particulièrement les « seuls médias qui (l')ont spontanément relayés (sic) de manière honnête », à savoir TV Libertés et Égalité & Réconciliation.

Maxime Montaut a interviewé Marion Sigaut [archive]. Il s’est exprimé sur plusieurs plates-formes conspirationnistes parmi lesquelles META TV lancée par Tepa [archive], TV Libertés [archive] ou encore Égalité & Réconciliation [archive]. Le site d'Alain Soral a relayé régulièrement les informations relatives au site et à son fondateur [archive].

La page d’un livret diffusé sur www.penserlibrement.fr expose son soutien à Stan Maillaud et à sa compagne Janett Seeman, qualifiés de « courageux combattants de la pédocriminalité » [archive]. L'appréciation de Maxime Montaut à l'égard du couple va considérablement changer puisqu'il les qualifiera quelques années plus tard d'« adeptes de la supercherie, de la perfidie, du mensonge, du vice et de la trahison (revêtant) le profil type de l’agent infiltré au profit d’une ou de plusieurs organisations mafieuses crapuleuses » [archive].

Fin octobre 2021, Wanted Pedo apporte son soutien au film de Karl Zéro, « 1 sur 5 ».

Le 9 novembre 2021, après vingt jours de détention provisoire, Maxime Montaut été remis en liberté. Il a été mis en examen pour « complicité de soustraction de mineur » suite à l'interpellation d'une infirmière en cavale et de sa fille. Le Journal du Dimanche revient sur le rôle de Wanted Pedo dans cette histoire et notamment sur la fabrication d'un faux profil diffusé sur les réseaux sociaux par un militant gravitant autour de l'association. Wanted Pedo s’est finalement désolidarisé de l'infirmière estimant que « cette dernière […] leur a menti, a caché des éléments en sa possession et a produit des faux ».

 

(Dernière mise à jour le 29/11/2021)

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross