L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 01/11/2021 au 07/11/2021).

ALEC BALDWIN. Le 21 octobre, l’acteur américain Alec Baldwin a tiré mortellement, par accident, sur la directrice de photographie du western qu’il était en train de tourner, The Rust, dans l’État américain du Nouveau-Mexique. Alors que l’enquête est encore en cours, une théorie complotiste selon laquelle la victime en savait trop sur Hillary Clinton, a fleuri sur les réseaux sociaux, notamment relayée par… Francis Lalanne (source : La Dépêche, 31 octobre 2021).

SUISSE. Fraîchement élu à la tête de son parti, l’Union démocratique du centre du Valais romand (UDCVr, Suisse), Donald Moos a soutenu dans Le Nouvelliste des thèses complotistes. D’après lui, l’élection présidentielle américaine a été truquée et Donald Trump est le véritable président américain élu. Le Covid-19 serait en outre une arme biologique créée en laboratoire. Bill Gates, George Soros et les époux Clinton seraient quant à eux les « exécutants visibles » d’une convergence d’intérêts dirigeant la société… Des propos qui ont provoqué un tollé dans la classe politique, alors que Moos a reçu, au sein de son propre parti, le soutien d’Oskar Freysinger, figure politique historique de cette formation populiste d’extrême droite (source : Le Temps, 28 octobre 2021).

FAMILLE GALLICANE. Dans une forêt de l’Ouest de la France, des militants d’extrême droite, s’entraînent au tir sur des caricatures racistes de juifs, de musulmans et de Noirs. Il s’agit d’un groupuscule d’extrême droite dénommé la Famille Gallicane et comptant, d’après une enquête publiée par Street Press, quelques dizaines de membres actifs et quelques centaines de sympathisants. À l’approche de l’élection présidentielle, ils ont un favori : Éric Zemmour (source : Street Press, 2 novembre 2021).

KEMI SEBA. Le 31 octobre, Juan Branco a annoncé qu’il avait été désigné comme son avocat par le militant panafricaniste et agitateur antisémite Kemi Seba suite à l’interpellation de ce dernier au Burkina Faso et son expulsion vers le Bénin. Présentant l’avocat comme un « activiste et écrivain anticapitaliste français » et un « ténor du barreau » (sic), Kemi Seba a commenté la chose en ces termes : « un joli pied de nez aux fragiles qui me taxent d’être antiblanc ».

PÉDOSATANISTES. Dans sa dernière chronique « Antidote » sur France Inter, Tristan Mendès France s’est intéressé à la place de la pédocriminalité dans l’imaginaire complotiste. Notre collaborateur évoque ces thèses selon lesquelles des élites pédosatanistes engagées dans un complot mondial seraient à la manœuvre, justifiant un combat absolu du Bien contre le Mal. Des thèses propagées par les activistes QAnon et aujourd’hui partagées par 18% des Américains, d’après une étude récente (source : France Inter, 5 novembre 2021).

Malgré des prophéties qui ne se réalisent jamais, le mouvement complotiste QAnon reste actif. En France, ses relais totalisent des audiences conséquentes et fédèrent une communauté autour de ses théories fallacieuses. Avec un impact bien réel en termes de sécurité (source : Libération, 29 octobre 2021).

SEXISME. Les attaques de désinformation sexiste en ligne sont une tactique bien connue que des acteurs illibéraux du monde entier, dont la Russie, la Hongrie et le Brésil, ont développée pour saper leurs opposants. En s’appuyant sur des récits sexistes, ils intimident les femmes afin d’éluder les critiques et de consolider leur pouvoir. Ces tactiques sont de plus en plus adoptées à la fois par des acteurs étrangers et par l’extrême droite en Europe (source : Brookings, 29 octobre 2021).

VACCINATION. Aux États-Unis, de nombreux médecins, experts en santé publique et chercheurs en désinformation anticipent un flot de propagande antivaxx centré sur les jeunes enfants, à la suite d’un vote, fin octobre, par un comité consultatif de la Food and Drug Administration (l’agence américaine des denrées alimentaires et des médicaments) visant à autoriser le vaccin anti-Covid-19 de Pfizer-BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans. Le comité consultatif sur les pratiques de vaccination des Centers for Disease Control and Prevention, qui forment la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique, vient de recommander à l’unanimité les vaccins anti-Covid pour cette tranche d’âge (source : NBC News, 3 novembre 2021).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. L’œil de Morgan Navarro pour Conspiracy Watch.

QUENELLE D’OR. Damien Tarel, l’homme qui avait giflé Emmanuel Macron le 8 juin 2021 à Tain-l’Hermitage (Drôme) et à qui la cérémonie des « Bobards d’or » avait rendu hommage quelques jours plus tard, a été récompensé le vendredi 29 octobre par une « Quenelle d’or », remise par Dieudonné M’Bala M’Bala (source : Conspiracy Watch/Twitter, 3 novembre 2021).

CLIMAT. Un nouveau rapport du Center for Countering Digital Hate révèle que dix médias en tout sont à l’origine de 69% de l’engagement sur Facebook en matière de désinformation sur le changement climatique. Parmi ces dix médias, on trouve Breitbart, Newsmax, The Washington Times ou encore Russia Today (télécharger le rapport).

KENNEDY. Des adeptes de la mouvance complotiste QAnon se sont réunis à Dallas dans l’espoir de voir le fils du président Kennedy, John F. Kennedy Jr (mort accidentellement en 1999) réapparaitre et annoncer le retour de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Ce rassemblement aussi invraisemblable qu’inquiétant a eu lieu le mardi 2 novembre à Dealey Plaza, au cœur de Dallas, là où Kennedy a été assassiné en 1963 (sources : France Inter, 3 novembre 2021 ; Le Monde, 7 novembre 2021).

COLLOQUE. Conspirationnisme et complotisme : ces mots ont fait leur entrée dans le dictionnaire depuis moins de dix ans, mais ils renvoient à des théories plus anciennes qui ont perduré sous différentes formes et dont on voit la résurgence à l’heure de la circulation des fake news et des théories du complot sur Internet. Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) accueillera les 18 et 19 novembre un colloque intitulé « Théories du complot : mythes et mythologies à travers les siècles », sous la direction scientifique de Valérie Igounet (IHTP), Rudy Reichstadt (directeur de l’Observatoire du conspirationnisme) et Paul Salmona (directeur du MAHJ), en partenariat avec l’Observatoire du conspirationnisme et le magazine L’Histoire.

WIKISTRIKE. Le site complotiste français Wikistrike fête ses 12 ans d’existence. Un site dont l’administrateur est anonyme et qui est à l’origine de la propagation de nombreuses fausses informations ainsi que des messages à caractère antisémite. Près d’un million de visites par mois et, sans doute, des bénéfices financiers considérables… (source : Veille extrême/Twitter, 3 novembre 2021).

PATRIOT PURGE. Tucker Carlson, le présentateur vedette de la chaîne conservatrice américaine Fox News, a annoncé la diffusion d’une nouvelle série en trois parties, Patriot Purge. Le documentaire reprend la thèse du « Big Lie » de Donald Trump, selon laquelle l’élection présidentielle de 2020 aurait été volée et qui a contribué à l’insurrection au Capitole le 6 janvier dernier. Un film qui, selon le magazine Rolling Stone, relève de la propagande fasciste en ce qu’il repose sur « un sentiment de danger écrasant, qui menace de faire de la majorité dominante du pays une minorité impuissante et menacée » (source : Rolling Stone, 2 novembre 2021).

ÉTHIOPIE. En Éthiopie, la guerre civile qui oppose les troupes loyalistes (armée fédérale et milices) du gouvernement aux rebelles des Forces de défense tigréennes (TDF) et leurs alliés, a commencé il y a un an précisément. Dans ce contexte, des commentaires enflammés se propagent sur les réseaux sociaux et les discours de haine prennent de l’ampleur. Le camp gouvernemental traque la présence d’« espions » et les dénonciations, sur les différentes plateformes numériques, vont bon train… (source : Le Monde, 4 novembre 2021).

NÉGATIONNISME. Historienne spécialiste du négationnisme, Stéphanie Courouble Share vient de faire paraître Les idées fausses ne meurent jamais (Le bord de l’eau). Conspiracy Watch en publie en exclusivité les bonnes feuilles (source : Conspiracy Watch, 5 novembre 2021). À écouter également, Stéphanie Courouble Share au micro de Xavier Mauduit dans l’émission « Le cours de l’histoire » (source : France Culture, 4 novembre 2021).

CINÉMA. Sorti sur les écrans le 13 octobre dernier, L’Homme de la cave, un film de Philippe Le Guay, met en scène la manière dont le complotisme et le négationnisme peuvent gangréner la société. Hélène (Bérénice Béjo) et Simon Sandberg (Jérémie Renier) vendent la cave qu’ils possèdent dans l’immeuble parisien où ils habitent à un soi-disant professeur d’histoire à la retraite. Le nouveau propriétaire, Jacques Fonzic (François Cluzet), s’installe dans le sous-sol pour y vivre. L’homme s’avère rapidement être un négationniste acharné, distillant régulièrement son complotisme et son antisémitisme sur Internet. Il ne tarde pas à bouleverser le quotidien de ses voisins… (source : Conspiracy Watch, 4 novembre 2021).

RAISON. Comment une espèce si intelligente que la nôtre peut-elle être si crédule ? La question se trouve au cœur de l’ouvrage de Rationalité. Ce qu’est la pensée rationnelle et pourquoi nous en avons plus que jamais besoin (Les Arènes). Le psychologue cognitiviste canado-américain Steven Pinker y livre un vibrant plaidoyer pour la raison à une époque qui ne jure que par la subjectivité. « La rationalité, c’est pas cool », note ce professeur à Harvard, soulignant que dans la culture populaire, de la « grosse tête » au « nerd », les personnages cérébraux n’ont pas forcément bonne presse. Pourtant, la rationalité est un trésor qui, selon lui, a permis à l’humanité de réaliser ses plus grands progrès. Nous vivrions ainsi l’ère la plus pacifique de l’histoire de notre espèce (source : L’Express, 2 novembre 2021).