Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme

Conspiracy News #19.2022

Publié par La Rédaction08 mai 2022

L’actu de la semaine décryptée par Conspiracy Watch (semaine du 02/05/2022 au 08/05/2022).

LE DESSIN DE LA SEMAINE. L'œil de Morgan Navarro pour Conspiracy Watch.

ADOLF HITLER. Dans une interview accordée au groupe italien Mediaset, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé : « Si je me souviens bien, je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif », ajoutant également que « les antisémites les plus virulents sont en règle générale juifs ». Ces déclarations ont suscité de nombreuses réactions dans la communauté internationale mais aussi sur les réseaux sociaux. Des théories sur les « origines juives » d’Adolf Hitler circulent depuis les années 1920. Il n’existe pourtant aucune preuve de nature à corroborer cette thèse (source : RTBF, 5 mai 2022). Celle-ci doit en réalité beaucoup à l’avocat et criminel nazi Hans Frank, ancien gouverneur général de Pologne, condamné à Nuremberg et exécuté en octobre 1946, qui, dans ses mémoires, affirmait que le grand-père du Führer était juif (source : Conspiracy Watch/Twitter, 1er mai 2022). Sur une chaîne publique russe, un débat a donné à entendre une autre thèse selon laquelle le nazisme n’aurait pas été foncièrement antisémite, mais assurément anti-Slaves et anti-Russes (source : Raphaël Grably/Twitter, 6 mai 2022).

CYBER FRONT Z. Depuis le début de l’agression russe contre l'Ukraine, de nombreux médias ont noté la répétition de fausses informations et de contenus de propagande pro-russe sur les réseaux sociaux. Le gouvernement britannique vient de publier un rapport attestant l’existence d'usines à trolls œuvrant pour la désinformation sur la guerre en Ukraine. 640 euros par mois pour poster 200 commentaires par jour sur les réseaux sociaux occidentaux : voici l'offre d'emploi proposée par l'usine de trolls Cyber Front Z, qui aurait des liens avec Evgueni Prigojine et donc le Kremlin… (source : France Culture, 5 mai 2022).

PFIZER. Début janvier, un juge fédéral du Texas a ordonné à la Food & Drug Administration (FDA) de rendre public, sous huit mois, l’ensemble des données sur lesquelles elle s’est fondée pour homologuer le vaccin de Pfizer contre le Covid-19. La publication progressive de ces milliers de « Pfizer Documents » s’accompagne, inévitablement, d’analyses à l’emporte-pièce de la part de certains internautes. Parmi celles-ci, celle selon laquelle le laboratoire aurait identifié la dangerosité de son vaccin pour les femmes enceintes et allaitante et n’aurait rien dévoilé (source : Libération, Le Monde, 6 mai 2022).

ESPAGNE. Sur les réseaux conspirationnistes, plusieurs internautes soutiennent que la Cour suprême espagnole aurait déclaré que le Covid-19 était « une arme biologique brevetée et non un virus » et que l'Espagne aurait lancé des poursuites judiciaires contre « son ministre de la Santé ». C'est faux. Ces internautes se basent sur une vidéo dont le contenu est détourné et dont l'origine et l'interprétation qui en est proposée sont erronnées (source : 20 Minutes, 4 mai 2022).

PSEUDOSCIENCES. Il arrive que des discours pseudo-scientifiques soient poussés sur des médias grand public. C’est particulièrement délicat lorsque ces discours touchent l’univers du bien-être ou de la santé, autour de la naturopathie par exemple. La chronique « Antidote » de Tristan Mendès France du 6 mai sur France Inter évoquait l’exemple d’une émission, dont France 2 avait fait la promotion (avant de la déprogrammer), dans laquelle Natacha Calestrémé, une coach bien-être à succès adepte du chamanisme, donnait une interprétation psychologique de l’endométriose (source : France Inter, 6 mai 2022).

DEBUNKING. Trois minutes pour comprendre, déconstruire et décrypter les théories du complot. C'est le pari de « Conspirations ? », une série de courtes pastilles vidéos diffusées sur LCP dans lesquelles Thomas Huchon et Rudy Reichstadt abordent les grands mythes complotistes du moment. Le premier épisode de la série était consacré au mouvement QAnon, qui a émergé aux États-Unis en 2017, avant de toucher l’Europe et la France, et dont on peut craindre aujourd’hui qu’il se transforme en un mouvement sectaire dangereux (source : LCP, 7 mai 2022).

TURQUIE. Un film raciste pour soutenir la campagne du politicien nationaliste turc Ümit Özdağ imagine la Turquie en 2043. « Invasion silencieuse », diffusé sur YouTube, reprend le fantasme du « Grand Remplacement ». Une enquête a été ouverte au sujet de ce film qui cible les demandeurs d’asile et les migrants irréguliers. Son réalisateur, Hande Karacasu, a été arrêté (source : Guillaume Perrier/Twitter, 4 mai 2022).

ADOS. D’après un sondage CSA réalisé pour les éditions Milan Jeunesse et révélé en décembre dernier, 85% des jeunes de 10-15 ans se disent séduits par au moins une théorie du complot. L’émission « La Maison des maternelles » (France 2) a d'ailleurs soumis ce résultat à quelques adolescents pour réaction (source : France TV, 4 mai 2022). L’enquête met par ailleurs en valeur une posture de doute systématique sur la crédibilité de l’information, sans qu’il y ait, toutefois recherche de la source (69% « jamais » ou « rarement ») (source : Milan Jeunesse).

CLIMATOSCEPTICISME. L’Université catholique de Louvain (Belgique) a attribué le titre de docteur honoris causa au climatologue Michael Mann, bête noire des climatosceptiques. Le scientifique dénonce le rôle de la Russie et de certains pays pétroliers pour freiner la lutte sur le terrain du climat (source : La Libre Belgique, 29 avril 2022).

FOX NEWS. Tucker Carlson, présentateur vedette sur Fox News, continue sa propagande pro-Kremlin sur la chaîne américaine, avec la promotion notamment d’une nouvelle théorie du complot : « La guerre en Ukraine est conçue pour renverser le gouvernement russe. C’est une revanche pour les élections de 2016 » (source : Théo Laubry/Twitter, 3 mai 2022).

AVORTEMENT. La nouvelle selon laquelle la Cour Suprême des États-Unis pourrait ne plus garantir le droit d’avorter, en revenant sur l’arrêt Roe vs Wade de 1973, a provoqué un séisme dans l’opinion qui dépasse largement les frontières américaines (source : Le Monde, 5 mai 2022). Elle a en revanche inspiré le média extrémiste et complotiste d’Alain Soral, Égalité et Réconciliation, qui voit dans ce recul inquiétant des droits des femmes une manière de combattre la volonté de dépopulation des « écologistes féministes » et des « mondialistes satanistes » (source : Victor Mottin/Twitter, 3 mai 2022).

ROTHSCHILD. Le Musée du judaïsme de Vienne vient d’inaugurer une exposition sur la dynastie des Rothschild, dont le nom est associé à l’industrie bancaire, et qui a inspiré, depuis le XIXe siècle, tant de fantasmes antisémites et complotistes (source : i24News/Twitter, 29 avril 2022). Voir le site de l’exposition.

LIBERTÉ DE LA PRESSE. La désinformation progresse et alimente les tensions internationales comme les divisions au sein des sociétés, alerte Reporters sans frontières (RSF) dans l’édition 2022 de son classement mondial de la liberté de la presse. Pour Christophe Deloire, secrétaire général de l'ONG, « la création d’un arsenal médiatique dans certains régimes autoritaires prive les citoyens de leur droit à l’information mais contribue aussi à la montée des tensions internationales pouvant mener aux pires guerres ». Quant à la situation qui prévaut au sein des États démocratiques, Deloire note que « la Fox News-isation des médias pose un risque fatal car elle met en danger les bases d’une société harmonieuse et du débat public tolérant » (source : Le Parisien, 3 mai 2022).

NÉERLANDOPHONIE. Une analyse de 225 chaînes Telegram néerlandophones d'extrême droite et conspirationnistes, montre la porosité entre la désinformation liée à la pandémie de Covid-19 et la propagande de guerre pro-russe. Cette enquête du European Digital Media Observatory for Belgium and Luxembourg (EDMO BeLux), qui effectue une veille sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg, met également en lumière comment ce phénomène s'inscrit dans une tendance plus globale de convergence des récits sur ces deux sujets (source : EDMO BeLux, 3 mai 2022).

DEEPFAKES. Le « deepfake » (« hypertrucage » en français) permet de créer des photos ou des vidéos ultra-réalistes de personnes réelles en remplaçant un visage par un autre et/ou une voix par une autre. Europol tire l’alarme au sujet de la généralisation des « deepfakes », dont la pratique ouvre la porte à la diffusion de nombreuses infox sur les réseaux sociaux, où les internautes sont nombreux à être bernés et manipulés par ces montages (source : RFI, 4 mai 2022).

Depuis quinze ans, Conspiracy Watch contribue à sensibiliser aux dangers du complotisme en assurant un travail d’information et de veille critique sans équivalent. Pour pérenniser nos activités, le soutien de nos lecteurs est indispensable.  

Faire un don !
à propos de l'auteur
[show_profile_image]
Partager :
Conspiracy Watch | l'Observatoire du conspirationnisme
© 2007-2022 Conspiracy Watch | Une réalisation de l'Observatoire du conspirationnisme (association loi de 1901) avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
cross