En matière de théories du complot, Donald Trump a placé la barre très haut. En mai dernier, le site alternet.org en dénombrait pas moins de… 58 ! En novembre, 101 selon Right Wing Watch ! Rapide tour d’horizon des (fou-)thèses les plus marquantes défendues par le nouveau président des Etats-Unis :

– A partir de 2011, il a soutenu l’idée que Barack Obama n’était pas né aux Etats-Unis – comme l’indique son certificat de naissance, que les « birthers » tiennent pour faux – mais au Kenya. Il est revenu au cours de la campagne sur ces déclarations mais pour accuser immédiatement sa rivale démocrate d’avoir été la première à diffuser l’intox – ce qui est faux.

– Il a suggéré, en s’appuyant sur une photo de Lee Harvey Oswald publiée dans un tabloïd, que Rafael Cruz, le père de son principal adversaire dans les primaires du Parti républicain, Ted Cruz, était impliqué dans l’assassinat du président Kennedy.

– Il a suggéré que le juge de la Cour suprême Antonin Scalia, un homme de 79 ans, en mauvaise santé et décédé durant son sommeil, a été assassiné (« Ils disent qu’ils ont trouvé un oreiller sur son visage, ce qui est un endroit assez rare pour trouver un oreiller ») emboitant le pas des conspirationnistes qui accusent Barack Obama d’être derrière cette mort, qu’ils considèrent comme suspecte.

– Il a laissé entendre que les époux Clinton étaient impliqués dans la mort, en 1993, de Vince Foster, un ancien conseiller de Bill et ami de Hillary.

– Il a déclaré en meeting que Daech avait été « créé » par Barack Obama et Hillary Clinton.

– Il a accusé Hillary Clinton d’avoir été complice des infidélités de son époux, l’ex-président Bill Clinton.

– Il estime que « le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois afin de rendre les produits américains moins compétitifs ».

– Il croit à un lien entre les vaccins et l’autisme.

– Il a déclaré que, s’il était élu, il publierait les noms de ceux « qui ont vraiment fait tomber le World Trade Center ».

– Il a relayé une rumeur dénuée de fondement selon laquelle, le 11 septembre 2001, « des milliers et des milliers » de musulmans ont été vus à Jersey City en train de « célébrer la chute du World Trade Center » (que des scènes de liesse aient eu lieu n’a jamais pu être vérifié et le seul article du Washington Post relatant un tel événement – au conditionnel – n’a jamais évoqué « des milliers et des milliers » de personnes).

– Il a laissé entendre que les musulmans américains protègent les terroristes islamistes en ne faisant rien pour les arrêter.

(MàJ : 12/11/2016)