Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner





Par Jean Lalande


Capture d'écran du site Mecanopolis.org
Animé par un homme à la personnalité controversée, le site suisse Mecanopolis voit la main d'al-Qaida dans l'intervention de l'Otan.

Thierry Meyssan, auteur de L'effroyable imposture, ouvrage prétendant que les attentats du 11 Septembre seraient un acte de terrorisme intérieur, a fui discrètement la Libye le 29 août par la mer pour se réfugier à Malte. Quelques jours auparavant, il écrivait encore sur son site, Le Réseau Voltaire : "Je ne pense pas que Tripoli puisse tomber, de même que je ne m'imagine pas que le colonel Kadhafi soit menacé." Farouche défenseur du dictateur libyen, Thierry Meyssan n'a jamais cessé d'accuser les journalistes de mentir et d'être, en fait, des espions, voire carrément des barbouzes.

Des élucubrations relayées par Mecanopolis, un curieux site suisse se définissant comme un "axe contre-mondialiste" et sur lequel on pouvait, par exemple, lire il y a peu qu'en Libye un bateau de l'Otan débarquait "des djihadistes d'al-Qaida, encadrés par des officiers de l'Alliance"... Selon un chiffre donné par le site lui-même, Mecanopolis attirerait quatre millions de visiteurs par an. (...)

Lire la suite sur Le Point.fr.