Le conspirationnisme antijuif ne semble connaître aucune limite (et surtout pas celle du ridicule).

En 1971, un universitaire argentin d’extrême droite, Walter Beveraggi Allende, a popularisé la thèse selon laquelle les « sionistes » poursuivaient secrètement un projet géopolitique, désigné sous le nom de Plan Andinia, ayant pour but de créer un deuxième Etat juif en Patagonie. Ce fantasme antisémite, qui demeure vivace dans les cercles complotistes latino-américains, a désormais sa déclinaison européenne : les événements qui ont bouleversé l’Ukraine au cours de l’année passée trouveraient ainsi leur origine dans un complot sioniste visant à transformer une partie de l’Ukraine en « Israël-bis » (sic).

« Le projet secret d’un “deuxième Israël” en Ukraine » est le titre d’un article de Wayne Madsenun auteur complotiste bien connu des lecteurs de Conspiracy Watch – paru début décembre 2014 et mis en ligne, en version française, sur le Réseau Voltaire, le site de Thierry Meyssan. Le texte, qui a essaimé sur toute la complosphère « antisioniste » (Réseau International.net, ToutSaufSarkozy.com, QuenelPlus.com, Al-Manar, Halalbook.fr ou encore Palestine-Solidarité.org) affirme que l’actuel gouvernement ukrainien est complice d’un projet de création d’un nouvel Etat en Ukraine destiné à accueillir des « colons ashkénazes de Cisjordanie ». D’ailleurs, les détails de ce plan secret auraient été exposés quelques mois plus tôt dans la presse israélienne.

Quelques jours après sa publication pourtant, le Réseau Voltaire a retiré, sans donner aucune explication à ses lecteurs, le texte de Madsen. Et pour cause : comme le montre Jean Corcos, qui anime l’émission “Rencontre” sur Judaïques FM, la seule et unique source citée par l’auteur complotiste est un article paru dans le Times of Israel qui n’est rien d’autre qu’un canular publié en pleine fête juive de Pourim, où il est de tradition, comme pour notre poisson d’avril, de faire des blagues.

Voir aussi :
* MH17 : des sites conspirationnistes prennent au premier degré un texte satirique